Ambitions #33

Gabarit image de fond de chapô LI33

Lettre d'information de l'académie d'Amiens du mardi 20 septembre.

L’actualité des ressources humaines

Bienvenue à nos nouveaux personnels !

L'accueil personnalisé des nouveaux personnels

Personnels d’administration et d’encadrement, enseignants et CPE stagiaires, lauréats de concours ou nouveaux entrants dans l’académie après opérations de mutation : la rentrée scolaire marque toujours l’arrivée de nouveaux collègues dans l'académie.

De fin août à mi-septembre, le rectorat et les DSDEN organisent des temps d’accueil dédiés : présentation des spécificités de l’académie, rencontre avec les gestionnaires, les agents des ressources humaines et les corps d’inspection, tout est mis en œuvre pour faciliter leur prise de fonction et leur donner les clés d’un début de carrière épanouissant et enrichissant.

Très bonne année scolaire à tous !

Contractuels alternants, prépro., PPPE : qui sont les futurs professeurs ?

Les cursus de formation pour devenir enseignant se sont diversifiés ces dernières années. L’académie propose ainsi un large panel de formations post-bac qui rencontrent un succès croissant :

1. Les PPPE (Parcours préparatoire au professorat des écoles) sont accessibles dès la 1ère année de licence : 

  • 57 étudiants inscrits au parcours Lettres du lycée Félix Faure de Beauvais ;
  • 23 étudiants inscrits au parcours STAPS du lycée Gérard de Nerval de Soissons ;
  • 28 étudiants inscrits au parcours Maths du lycée Édouard Gand d’Amiens.

2. À la rentrée 2022, ce sont 284 étudiants (dont 201 dans le 1er degré) qui bénéficient d’un contrat de préprofessionnalisation de 3 ans (de la L2 au M1) leur permettant de poursuivre leurs études tout en se familiarisant avec le quotidien des écoles, collèges et lycées publics.

3. Enfin, 87 contractuels alternants ont été recrutés dans le 2nd degré et 88 dans le 1er degré. Les étudiants de M2 MEEF recrutés en qualité de contractuel alternant ont l’opportunité de renforcer leurs chances de réussite au concours 2023 tout en découvrant le métier d’enseignant de façon progressive et intégrée.

Catherine Bellet-Lemoine, nouvelle secrétaire générale de l’académie

Catherine Bellet-Lemoine est la nouvelle secrétaire générale (SG) de l’académie. Elle succède à Delphine Viot-Legouda, partie rejoindre l’académie de Paris en qualité de secrétaire générale. Catherine Bellet-Lemoine assure désormais la gestion administrative de l’académie et contribue à l’élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des différentes politiques publiques, en lien avec le recteur et les DASEN.

SON PARCOURS : Catherine Bellet-Lemoine a une solide connaissance du fonctionnement des établissements et de l’administration : elle démarre sa carrière en tant qu'adjointe gestionnaire au collège Jean Moulin, à Moreuil, puis devient agent comptable du lycée la Hotoie, à Amiens. Elle rejoint la DSDEN de l’Aisne en 2013 en tant que secrétaire générale. Depuis 2015, Catherine Bellet-Lemoine occupait le poste de secrétaire générale adjointe de l’académie.

 Fabien Berteloot, nouvel adjoint régional à l'information et à l'orientation

Fabien Berteloot succède à Lydie Bochet au poste d’adjoint à la Délégation de région académique à l'information et à l'orientation (DRAIO). En lien avec Dominique Lévêque, déléguée régionale, il a pour mission de conseiller les recteurs des académies de Lille et d’Amiens sur la politique d’orientation et d’information.

Fabien Berteloot sera en charge plus particulièrement de la « persévérance scolaire » (lutte contre le décrochage scolaire) et des cordées de la réussites (qui favorisent la mobilité sociale). « Nous sommes mobilisés, avec mon équipe, pour tendre vers l'équité des parcours dans le cadre de la lutte contre les inégalités », explique-t-il.

À ces missions s’ajoutent le déploiement de la politique éducative d’orientation, du collège à l'enseignement supérieur. Avec l'aide de nombreux partenaires, Fabien Berteloot veillera également à ce que les acteurs éducatifs puissent remplir leur mission au plus proche des élèves et de leurs familles sur tout le territoire.

SON PARCOURS : avant d’occuper ces fonctions, Fabien Berteloot était Psychologue de l'Éducation nationale (anciennement conseiller d’orientation-psychologue), puis directeur d’un centre d’orientation et d’information (CIO). Il a ensuite été inspecteur en charge de l’orientation et de l’information dans les académies de Lille, Reims et en Nouvelle-Calédonie. « L'orientation est solidaire de l'idée de construction - indissociable - de la personne et du sociétal. Je me reconnais dans cette finalité et dans cette méthode ».

Classes préparatoires : encourager les élèves à oser l'excellence

Isabelle Hareux, IA-IPR d’espagnol, est la nouvelle référente Classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) de l’académie. « Je veux aider à changer l’image de la CPGE pour encourager les élèves à oser l’excellence » : faire la promotion de ces formations et de leurs débouchés est en effet l’une des missions confiées par le recteur à cette nouvelle référente académique.

« Il faut donner à voir ces cursus d’excellence, aussi bien aux professeurs qu’aux élèves et aux parents. Aux professeurs, pour qu’ils orientent les élèves vers ces filières dès la classe de seconde, en les accompagnant dans leurs choix de spécialités. Aux élèves et aux parents pour qu’ils comprennent les atouts de telles formations, qu’ils identifient les débouchés et les passerelles avec l’université ». Ainsi, sa mission est également de consolider les relations avec l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV). 

SON PARCOURS : Isabelle Hareux a été professeure d’espagnol pendant 20 ans au lycée la Hotoie à Amiens, puis a enseigné pendant 10 ans en classes préparatoires économiques et commerciales aux lycées Louis Thuillier et Madeleine Michelis d’Amiens. Elle est devenue IA IPR d’Espagnol il y a 4 ans.

Besoin de la contacter : isabelle.hareux@ac-amiens.fr

En savoir plus sur les CPGE de l'académie : suivez le guide !

 

Besoin de se former ou de s'informer sur le harcèlement ?

En tant que nouvelle référente académique harcèlement, Claire-Emmanuelle Nowaczyk a pour mission d’impulser, au sein des équipes pédagogiques, des actions de lutte, de sensibilisation et de formations contre le harcèlement. Elle porte ainsi des projets tels que le Prix Non au harcèlement #NAH, « safer internet » (programme de sensibilisation au numérique) et l’animation de temps fort annuels comme la journée nationale de lutte contre le harcèlement (8 novembre).

Dans le cadre de la généralisation du programme pHARe (programme de lutte contre le harcèlement scolaire), elle vient en appui des équipes ressources et d’ambassadeurs qui se constituent actuellement dans les collèges de l’académie.

La référente joue également un rôle d'écoute auprès des élèves victimes de harcèlement et de leurs parents. En lien avec la plateforme nationale "3020", elle agit en qualité de médiateur entre les familles et l’établissement pour faciliter la prise en charge de chaque situation.

SON PARCOURS : avant d'occuper ce poste, Claire-Emmanuelle Nowaczyk a été CPE dans l’académie pendant 10 ans. « La lutte contre le harcèlement est une cause qui me tient particulièrement à cœur. J’étais d’ailleurs référente harcèlement dans mes précédents établissements. J’ai hâte de promouvoir les actions organisées en collèges et lycées car toutes contribuent à instaurer un climat scolaire serein et à lutter contre le décrochage scolaire. Mon but est que chaque élève réussisse, s'épanouisse et trouve sa place dans sa scolarité ».

Pour la contacter : amiens-stop-harcelement@ac-amiens.fr, 03 22 82 39 81 (numéro d’appel académique).

Les élections professionnelles : rendez-vous en décembre

Les élections professionnelles ont lieu tous les 4 ans. Tous les personnels relevant de l'Éducation nationale et de la Jeunesse (titulaires, stagiaires, agents contractuels, maîtres contractuels agréés ou délégués des établissements d'enseignement privé sous contrat) sont appelés à voter par internet du 1er au 8 décembre pour élire leurs représentants.

Seront concernées par les élections de décembre prochain les instances suivantes :

  • comités sociaux d’administration (qui succèdent aux comités techniques) ;
  • commissions administratives paritaires ;
  • commissions consultatives paritaires ;
  • comité consultatif ministériel des maîtres de l’enseignement privé sous contrat ;
  • commissions consultatives mixtes académiques, interdépartementales et départementales.

Toutes les modalités relatives à l’organisation de ces élections seront très prochainement disponibles sur l’Intranet.

Des aides financières pour les personnels nouvellement nommés

Vous venez d’arriver dans l’académie et devez régler un premier loyer, un dépôt de garantie, des frais de déménagement ? Une partie de ces frais peut éventuellement être prise en charge par des aides financières, comme l'aide à l'installation des personnels de l’État (AIP) et le CIV (Comité Interministériel des Villes)

Une aide académique existe également à l’attention des personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé nommés au 1er septembre 2022 en qualité de stagiaires ou BOE, ou dans le cadre d’un recrutement réservé ou sans concours dont l'indice nouveau majoré est inférieur ou égal à 416. 
Toutes les informations concernant ces aides sont disponibles dans le guide académique de l'action sociale.

Pour tout renseignement : ce.dps@ac-amiens.fr

Une nouvelle aide académique "sport et culture" en faveur des personnels

Lancée en cette rentrée, l’aide académique sport et culture consiste en une participation forfaitaire de 30 ou 50 € (sous condition de ressources) pour faciliter l’adhésion d’un personnel à une activité artistique, culturelle ou sportive

Cette activité doit être exercée dans un cadre laïc, dans un club ou une association loi 1901 affilié à une fédération nationale ou reconnu d’utilité publique. Les cours particuliers et les abonnements n'en relèvent pas. Une seule demande par agent est possible au titre de l’année scolaire 2022-2023.

Le formulaire de demande et les conditions sont disponibles sur intranet.

    L’actualité de l’académie

    Airaines et Amiens mis à l'honneur à l'occasion de la rentrée scolaire

    Pap Ndiaye et Elisabeth Borne

    La rentrée scolaire 2022-23 a été marquée par la visite, le 1er septembre, de la première ministre Élisabeth Borne et du ministre de l’Éducation et de la Jeunesse Pap Ndiaye au collège Gabrielle Marie Scellier d’Airaines. A cette occasion, ils ont pu découvrir les projets menés dans le collège en 2021-2022, notamment sur le thème du développement durable, et échanger avec des élèves et membres de l’équipe pédagogique.

    Elisabeth Borne s’est ensuite rendue à l’école Edmond Rostand, à Amiens, pour rencontrer des élèves de GS et de CP bénéficiant du dédoublement de classes. Accompagnée de Sarah El Hairy, secrétaire d'État auprès du ministre des Armées et du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse, chargée de la Jeunesse et du Service national universel, la Première Ministre a également visité la nouvelle unité d’enseignement externalisé pour élèves déficients auditifs.

    Retrouvez le dossier de presse de rentrée

    Tous les ans, en amont de la rentrée, le recteur et les DASEN rencontrent les médias locaux en conférence de presse. C’est l’occasion de leur présenter les principales priorités et nouveautés de l’année scolaire. L’ensemble de ces éléments est regroupé dans un dossier de presse que nous vous invitons à consulter ici.

    Cette année, la conférence s’est déroulée dans les locaux de l’école Philippe Bovin à Poulainville.

    Focus sur

    Le métier d'enseignante en maternelle

    Juliette Bonas est professeur à l’école maternelle La Pépinière à Amiens. Elle enseigne dans une classe de Toute petite section (TPS) / Petite section (PS) depuis 2003. Un choix et une chance pour cette passionnée de la petite enfance qui aime « accompagner et voir grandir » ses élèves.  

    En quoi consiste votre métier ? Quelles sont vos missions ?

    À l’école maternelle, nous accueillons les enfants obligatoirement dès l’âge de trois ans jusqu’à leurs six ans, avant leur entrée en CP. Nous proposons aussi la scolarisation des tout petits, dès leurs 2 ans. Notre mission au quotidien c’est d’accueillir et d’accompagner au mieux ces enfants dans les apprentissages, le développement de leur autonomie, leur relation aux autres et leur socialisation. Pour y parvenir nous travaillons à partir de nouveaux projets et d’un emploi du temps adapté au bien-être de chacun.

    Nous mettons  aussi l’accent sur l’accueil et l’écoute des familles, notamment à travers la visite de nos locaux ou l’Espace numérique de travail (ENT). C’est un outil qui nous aide beaucoup pour informer les parents sur ce qui se passe au sein de l’école. Le dialogue et la communication sont essentiels pour instaurer un climat de confiance, surtout en maternelle où les enfants se confient peu à propos de leur journée.

    Avez-vous une journée type ?

    Il peut y avoir quelques imprévus mais globalement les journées sont presque toutes rythmées de la même manière.

    En premier lieu il y a l’accueil des enfants et de leurs familles le matin. Dans ma classe, on passe un peu de temps avec les élèves pour discuter, s’assurer que tout le monde va bien. Nous proposons des petits rituels pour se dire bonjour et bien débuter la journée. Ensuite nous évoquons les ateliers qui vont être mis en place dans la journée : chorale ou bibliothèque par exemple. Un temps de motricité est également prévu dans la matinée. Ici nous avons la chance d’être très bien équipés avec une grande salle qui nous permet de faire cette séance tous ensemble avec les autres classes.

    Après la récréation suivent de nouveaux ateliers : lecture, chants etc. Nous travaillons régulièrement en collaboration avec des artistes, plasticiens, photographes ou le service patrimoine de la ville pour nous permettre de varier et de découvrir des lieux emblématiques de la ville comme le beffroi, la mairie... L’année dernière, nous avons aussi mis en place un partenariat avec une ferme qui nous a permis de faire l’école en extérieur en observant les animaux, la nature etc. En éducation prioritaire nous bénéficions aussi de financements grâce auxquels nous pouvons accéder à des lieux culturels comme le centre Léo Lagrange. 

    Vient ensuite le déjeuner, toujours suivi d’un temps de repos pour les touts-petits et les pertits, et d’un temps de relaxation pour les moyens et les grands. Cela permet un retour au calme avant de repartir sur des ateliers en autonomie et de manière décloisonnée. Quand tout le monde est réveillé, chaque enseignante récupère ses élèves pour des temps de découverte et d’apprentissage autour de différentes thématiques. Il peut s’agir de manipulation d’objets, d’instruments de musique etc.

    La classe se termine à 16h30. Pour les enseignants et les ATSEM, c’est le moment de se retrouver pour échanger sur les élèves, les problématiques et les projets qui peuvent être menés ensemble. Nous le faisons également au moment de la pause déjeuner. Ces moments sont très importants pour la cohésion, l’esprit d’équipe et l’organisation du quotidien. Nous nous soutenons beaucoup les uns les autres et ne laissons jamais quelqu’un tout seul.

    Comment accède-t-on à ce métier ?

    Pour ma part, j’ai passé le Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE), accessible aux étudiants en master 2. Il existe aussi un concours interne pour les agents de la fonction publique et un troisième concours pour les personnes externes, sous certaines conditions d’expérience professionnelle.

    Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier ?

    Ce qui me plaît avec ce public de maternelle c’est la bonne humeur et la spontanéité des enfants. À leurs côtés, aucun jour ne se ressemble. C’est un vrai plaisir de les accompagner et de les voir grandir durant ces 3 ou 4 années avant de les lancer dans le grand bain du CP.

    Prix et concours

    Europorters est un concours annuel destiné aux futurs électeurs européens, dans le cadre scolaire ou associatif. Avec le soutien des journaux de la presse nationale, régionale et locale, il permet aux adolescents de réaliser un reportage sur une action de l’Union Européenne qui les concerne directement.

    Le ministère chargé de l’Éducation nationale et le Conseil constitutionnel organisent le concours « Découvrons notre Constitution », afin de permettre aux élèves de mieux appréhender les grands principes du fondement de notre République et de ses institutions démocratiques. L’ensemble du dossier de candidature (formulaire d’inscription, formulaire de présentation et production) doit être transmis au plus tard le mercredi 17 mai 2023.

    Les enseignants du primaire et du secondaire sont invités à mener avec leurs élèves une réflexion et à réaliser un projet sur l'histoire des traites et des captures, sur la vie des esclaves et les luttes pour l'abolition, sur leurs survivances, leurs effets et leurs héritages contemporains. Inscriptions jusqu'au 31 mars 2023.

    Ce concours de lecture à voix haute vise à promouvoir la lecture chez les CM1 et CM2 sur un mode ludique, en faisant appel au plaisir du lecteur et à son partage. L’inscription se fait pour une classe ou un groupe d’élèves. Inscriptions jusqu’au 16 décembre 2022.

    Pour la quatrième année consécutive, France Télévisions reconduit son grand concours de lecture à voix haute organisé par François Busnel et La Grande Librairie, en partenariat avec Lumni et le Ministère de l'Education nationale et de la Jeunesse. Et cette saison encore, toutes les classes de collège et de lycée peuvent y participer. Inscriptions jusqu'au 21 novembre.

    L'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) propose aux élèves de collège et de lycée de participer, de manière individuelle ou collective, à un concours de bande dessinée portant sur des thèmes liés à l'histoire et la mémoire des conflits contemporains. Inscriptions via ce formulaire à renvoyer avant le 31 décembre 2022, la bande dessinée devra être expédiée avant le 31 janvier 2023.

    Le concours Science Factor vise à faire émerger des idées et projets d'innovation citoyens, avec une participation égale de filles et de garçons, en prenant appui sur les réseaux sociaux. Science Factor propose aux jeunes de la sixième à la terminale de construire en équipe (de 2 à 4 participants, pilotés par une fille), un projet scientifique ou technique innovant, une invention ayant un impact positif clairement démontré au niveau sociétal, économique ou environnemental.  Du 12 septembre 2022 au 14 janvier 2023 : dépôt des projets des équipes participantes.

    Agenda