Ambitions #29

Lettre d'information de l'académie d'Amiens du mardi 03 mai 2022

L’actualité des ressources humaines

Innovation pédagogique : Marion Dubois-Pager, nouvelle CARDIE

Marion Dubois-Pager est la nouvelle Conseillère académique en recherche et développement, innovation et expérimentation (CARDIE) à la Délégation académique à l’innovation pédagogique (DAIP). IA-IPR d'anglais, elle a pris ses nouvelles fonctions début mars et travaille en collaboration avec l’École Académique de la Formation Continue (EAFC).

La CARDIE a pour mission d’impulser une dynamique en faveur de l'innovation pédagogique et d’accompagner les pratiques nouvelles des équipes sur le terrain,  dans le premier comme le second degré. Elle développe également des liens avec différents champs de la recherche et veille à ce que les actions et réflexions menées puissent entrer dans une phase d’expérimentation.

Vous souhaitez mettre en place l'année prochaine un projet pédagogique innovant et bénéficier d'une prise en charge de la CARDIE ? Consulter les deux appels à projets 2022-2023 (1er et 2nd degrés) destinés à valoriser les travaux pédagogiques innovants et expérimentaux dans l’académie. Les candidatures sont à retourner à ce.cardie@ac-amiens.fr avant le 25 mai 2022.

Préparez-vous aux concours, examens et certifications

Vous prévoyez de passer un concours, une certification ou un examen professionnel ? Pour permettre aux futurs candidats de se préparer au plus tôt et d'amplifier leurs chances de réussite, l’académie d’Amiens a mis en place une campagne anticipée d’inscription à toutes les préparations aux concours. Les inscriptions sont à effectuer via à un formulaire en ligne avant le vendredi 6 mai.

→ Plus d’information sur le site intranet.

Mobilisez votre compte personnel de formation (CPF)

Le Compte personnel de formation (CPF) vous permet d’accéder à des actions de formation continue lorsque vous souhaitez acquérir un diplôme, un titre, un certificat de qualifications professionnelles ou développer des compétences nécessaires à un projet d’évolution professionnelle. Deux campagnes sont organisées chaque année pendant lesquelles vous pouvez demander la mobilisation de votre CPF. Pour l'année prochaine, la première campagne est d'ores et déjà ouverte : vous avez jusqu'au 28 mai pour soumettre vos requêtes, avant une seconde campagne qui s'ouvrira à l'automne.

Pour demander la mobilisation de votre CPF :

→ Retrouvez toutes les informations et les circulaires sur votre intranet, rubrique Formations !

Les modalités d’accès à la classe exceptionnelle (enseignants, CPE, PsyEN) évoluent 

Les personnels éligibles à la classe exceptionnelle sont répartis au sein de 2 viviers. Le vivier 1, qui concerne les personnels du 3ème échelon de la hors classe (ou 2ème échelon pour les agrégés) ayant exercé dans des conditions difficiles ou sur des fonctions spécifiques, est désormais élargi à trois nouvelles fonctions :

  • conseillers en formation continue ;
  • enseignants exerçant dans les établissements pénitentiaires et les centres éducatifs fermés ;
  • enseignants exerçant dans les écoles et établissements bénéficiaires d’un « contrat local d’accompagnement ».

De plus, la durée pour accéder à la classe exceptionnelle dans le cadre du vivier 1 est raccourcie : il faut désormais 6 ans d’exercice pour être éligible, au lieu de 8 précédemment.

Pour le vivier 2, afin de favoriser le passage à la classe exceptionnelle aux personnels au dernier échelon de la hors classe dont les évaluations saluent la grande qualité professionnelle mais ne justifiant pas de 6 années sur des fonctions spécifiques, la part des personnels éligibles au titre de ce vivier a été augmentée, passant de 20 à 30%.   

Calendrier des résultats des concours

Quelques dates importantes pour les personnels qui se sont présentés à différents concours :

Mercredi 4 mai

Mardi 10 mai 2022

Mercredi 11 mai 2022

Mercredi 18 mai 2022

Par ailleurs, les résultats des recrutements d’attachés par voie de liste d’aptitude seront connus à la fin du mois de mai. Toutes ces informations sont disponibles sur intranet et les résultats sont à retrouver sur la page des résultats de concours.

RDV du 1er au 8 décembre pour les élections professionnelles

Les élections professionnelles 2022 se dérouleront du 1er au 8 décembre par internet. Environ 1,1 million d’agents du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports seront appelés à voter pour désigner leurs représentants aux instances de dialogue social. La liste des instances concernées par ces élections est consultable ici : https://www.education.gouv.fr/elections-professionnelles-2022-3248.

Les permanences des conseillères RH de proximité dans vos établissements

Depuis plusieurs mois, les conseillères RH de proximité (CRHP) viennent à votre rencontre, dans vos établissements. C’est l’occasion pour elles de présenter leur mission et de vous rencontrer de façon collective et individuelle.

Les prochaines permanences des CRHP :

  • Jeudi 5 mai, avec Cécile Hurier, CRHP de l'Aisne : collège de la Chesnoye (Saint-Gobain), ;
  • Mardi 10 mai, avec Chloé Doye, CRHP de l'Oise : collège Condorcet (Bresles) ;
  • Jeudi 19 mai, avec Chloé Doye, CRHP de l'Oise : collège des Fontainettes (Saint-Aubin-en-Bray) ;
  • Mardi 24 mai, avec Agnès Guitter, CRHP de la Somme : collège Charles Bignon (Oisemont).

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’une d’entre elles sur Proxi RH et retrouvez le calendrier des permanences dans la rubrique Agenda de votre intranet.

Deux nouveaux chefs de division à la DPAE et à la DEC

Christine Leroy est depuis le 28 mars 2022 à la tête de la Direction des personnels d’administration et d’encadrement (DPAE). Elle succède ainsi à Frédéric Kuncze, chef de la Division des examens et concours (DEC) depuis le 1er mars 2022.

    L’actualité de l’académie

     Création de 3 écoles franco-québécoises

    Dans une volonté commune de favoriser les échanges, le partage et l’enrichissement mutuel, les ministères français et québécois ont respectivement mandaté l’académie d’Amiens et le Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys pour mettre en place une coopération inédite à travers la création de trois écoles franco-québécoises issues d’un partenariat entre trois écoles françaises et trois écoles québécoises :

    • l’école élémentaire Léo-Lagrange à Villers-Cotterêts (France) et l’école au Trésor-du-Boisé à Saint-Laurent (Québec) ;
    • l’école primaire du Centre à Soissons (France) et l’école Laurentides à Saint-Laurent (Québec) ;
    • l’école primaire Eugène-Corette à Saint-Quentin (France) et l’école Katimavik à Saint-Laurent (Québec).

    Celles-ci viennent sceller plus de 60 ans de coopération en matière d’éducation et permettront aux élèves des deux côtés de l’Atlantique de bénéficier des meilleures pratiques françaises et québécoises, notamment à travers des échanges virtuels, des réflexions et projets communs.  « Le partenariat France-Québec constitue pour moi une priorité de coopération. C’est une source d’inspiration qui recèle un grand potentiel d’innovation pour nos systèmes éducatifs », se félicite Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

    Ces écoles franco-québécoises sont les premières à voir le jour sur le territoire national. D'autres devraient prochainement être créées.

    Intervention de Pierre Péroz sur l’apprentissage du langage à l’école maternelle

    Une première édition du colloque international sur l’éducation « Les Inédits de la Francophonie » a eu lieu le 23 mars 2022 au lycée européen de Villers-Cotterêts (02). 
    Organisé par l’académie et le ministère de l’Éducation au Québec en partenariat avec le Centre des Monuments nationaux et la Cité internationale de la langue française de Villers-Cotterêts, cet événement rythmé de conférences et tables rondes a porté sur deux principales thématiques :

    • les enjeux de l’enseignement à l’école maternelle
    • le rôle des directions d’établissements scolaires

    À cette occasion, le chercheur en sciences du langage Pierre Péroz est notamment intervenu sur la question de l’apprentissage du langage de l’école, employé dans le cadre des apprentissages, à l’école maternelle. Son intervention est à revoir sur la chaîne Youtube de l'académie.

    Passation de l'enquête PISA dans 10 établissements de l'académie

    Depuis le 4 avril, dans le cadre du programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), 10 collèges et lycées de l'académie testent les compétences de leurs élèves de 15 ans en lecture, sciences et mathématiques. Créée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), l'enquête PISA permet de :

    • mesurer les performances des élèves ;
    • étudier la préparation des élèves à la vie adulte ;
    • déterminer les facteurs exogènes qui influencent les performances des élèves (les conditions socio-économiques par exemple) ;
    • souligner le fait que certains pays se distinguent par des performances moyennes élevées ou par l'équité de leur système d'éducation.

    La phase d’évaluation s'achèvera le 31 mai.

    Le CMQ Chimie, énergie et innovation territoriale d'Amiens labellisé d'excellence

    Les Campus des métiers et des qualifications (CMQ) regroupent au sein d'un même réseau des établissements d'enseignement secondaire et supérieur, des laboratoires de recherche et des entreprises. Ils sont construits autour d'un secteur d'activité d'excellence lié à des enjeux économiques nationaux et régionaux, soutenu par les collectivités territoriales et les entreprises. Parmi les 4 campus que compte l'académie, le CMQ Chimie, Énergie, Innovation territoriale (ex Bioraffinerie végétale et chimie durable) porté par l'UPJV, vient d'être labellisé d'excellence par les ministères de l’Éducation nationale, de l’Économie, du Travail et de l’Enseignement supérieur.

    Focus sur

    Le CASNAV

    Le Centre académique pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (CASNAV) a pour mission de faciliter l’accueil et l’inclusion scolaire des élèves allophones dans l’académie. Particulièrement sollicité depuis le début de la guerre en Ukraine, il est coordonné par Fabienne Guychard, qui en détaille le fonctionnement.

    Comment fonctionne le CASNAV et quelles sont ses principales missions ?

    Le CASNAV est particulièrement mis en lumière ces temps-ci avec l’actualité internationale mais c’est un service rectoral qui existe depuis très longtemps. Il est placé sous la responsabilité de Florence Cognard, IA-IPR de Lettres, et compte, en plus de ses deux secrétaires, 19 formateurs répartis sur tout le territoire académique. Ces derniers organisent et accompagnent la scolarisation de deux publics à besoins spécifiques : les élèves nouvellement arrivés (EANA) et les enfants issus de familles itinérantes et de voyageurs (EFIV). Ce sont ainsi 3 000 élèves qui sont accompagnés chaque année par notre service. Notre objectif, c’est la scolarisation de ces élèves dans les meilleurs délais.

    Le CASNAV propose également des ressources et des formations aux enseignants et cadres. Il mène par ailleurs des réflexions sur les politiques linguistiques et comporte un volet éducatif pour sensibiliser les élèves à la diversité et à la lutte contre l’exclusion. Cela passe notamment par des actions comme « Mon sac de livres » qui permet de collecter des ouvrages pour les redistribuer aux élèves nouvellement arrivés. C’est une belle manière de leur souhaiter la bienvenue.

    Toutes nos missions poursuivent le même objectif : l’inclusion. Les élèves sont donc scolarisés en milieu ordinaire avec l’appui d’une UPE2A (unité pédagogique pour élèves allophones arrivants) quand cela est nécessaire et possible en fonction de la situation géographique du lieu de scolarité. Tout est mis en œuvre pour que les élèves puissent rapidement suivre l’intégralité des cours.

    Sur le plan linguistique, le CASNAV prépare aussi au Diplôme d’études en langue française (DELF), reconnu et officiellement délivré par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Celui-ci s’adresse aux élèves de collège et lycée et permet d’attester de leurs compétences en français et de valoriser leur intégration scolaire.

    Concrètement, comment se passe l’accueil des élèves allophones ?

    Nous sommes le premier maillon de la chaîne, le premier contact des élèves et de leur famille avec le milieu scolaire. Pour pouvoir émettre une préconisation, nous faisons d’abord passer à chaque enfant une évaluation dans sa langue d’origine en compréhension écrite et mathématiques. Cela nous permet d’ajuster au mieux sa scolarité et son emploi du temps, qui est entièrement à la carte et évolutif, en fonction de ses compétences et de ses acquis.

    La particularité des élèves allophones c’est qu’ils ne le restent pas. Il s’agit donc d’un accompagnement provisoire, temporaire, qui dure en moyenne une année mais qui peut s’étendre sur une période de 6 à 18 mois. Un élève italien par exemple, dont la langue d’origine est latine, aura plus de facilités à maîtriser rapidement le français qu’un élève qui n’a pas bénéficié d’une scolarisation avant son arrivée et qui doit aussi passer par une phase d’alphabétisation.

    Dans tous les cas, les apprentissages disciplinaires sont toujours doublés d’apprentissages linguistiques pour permettre à ces élèves de se familiariser avec l’univers langagier propre à l’enseignement, de comprendre les consignes et de résoudre les problèmes qui leurs sont posés.

    Quelles sont les spécificités d’un tel public et comment les accompagnez-vous ?

    La dimension psychologique est fondamentale car les enfants pris en charge sont déracinés et parfois même en état de stress post traumatique. C’est notamment le cas avec les enfants réfugiés syriens, maliens, afghans ou ukrainiens en ce moment, qui ont vécu des expériences difficiles. Nous avons une demande de plus en plus forte sur ce volet psychologique depuis la crise syrienne.

    En lien avec les équipes de santé, nous proposons donc un appui en ce sens pour aider les enseignants et personnels à diagnostiquer et accompagner au mieux les élèves qui sont en souffrance.

    L’autre particularité de ce public est qu’il est très mobile : les élèves arrivent tout au long de l’année scolaire et ils repartent souvent dans d’autres départements ensuite. Pour le cas des demandeurs d'asile et des réfugiés, ils arrivent aussi sur des territoires très dispersés et nous devons donc les accueillir là où ils sont. C’est pourquoi nous travaillons en réseau en nous appuyant aussi sur les UPE2A. Quand l’élève est isolé, notamment en zone rurale, nous devons mettre en place quelque chose dans son école.

    Il s’agit d’un accompagnement global donc…

    Oui et nous allons encore plus loin en proposant aussi un accompagnement aux parents volontaires avec l’opération « Ouvrir l’école aux parents pour la réussite des enfants » (OEPRE). Dans plusieurs écoles, collèges et lycées de l’académie, ces derniers ont la possibilité d’y suivre des cours de français et des formations leur permettant de se familiariser avec notre système éducatif et les valeurs de la République. Cela leur permet de s’impliquer davantage et de pouvoir suivre plus facilement la scolarité de leurs enfants.

    Lauréats académiques

    Concours Non au harcèlement

    Le concours Non au harcèlement récompense chaque année les projets collectifs (affiches ou vidéos) dénonçant le harcèlement ou proposant des solutions pour lutter contre ce phénomène. Pour cette nouvelle édition, sept lauréats académiques ont été désignés. Ils sont désormais en lice pour le prix national dont le jury se réunira entre le 7 et le 17 juin 2022.

    Lauréats « Affiches » :

    • École élémentaire du Centre à Bury (60)
    • Collège Jules Verne à La Croix-Saint-Ouen (60)
    • Lycée européen à Villers-Cotterêts (02)

    Lauréats « Vidéos » :

    • École primaire Christian Cabrol à Chézy-sur-Marne (02) – Prix Coup de coeur académique
    • Collège Jacques Prévert à Chambly (60)

    Lauréat « Cyber-harcèlement » :

    • Collège Simone Veil à Cauffry (60)

    Lauréat « Harcèlement sexiste et sexuel » :

    • Collège Gaëtan Denain à Compiègne (60)

    Toutes les productions des lauréats académiques sont visibles sur le site (affiches) et la chaîne Youtube (vidéos) de l’académie.

    Cinq lauréats académiques en lice pour la demi-finale nationale du concours « Si on lisait à voix haute »

    5 élèves de l’académie ont été retenus pour accéder à la demi-finale nationale du concours « Si on lisait à voix haute » qui récompense chaque année les meilleurs lecteurs parmi des élèves candidats du second degré. Ces élèves ont désormais jusqu’à la mi-mai pour se préparer à lire un nouvel extrait de leur choix. Si leur deuxième vidéo convainc le jury national, ils participeront à la finale qui sera diffusée en juin dans l’émission littéraire La Grande Librairie en direct sur France 5. 

    Pour voir les prestations des élèves :

    • Chiara Marechal (6e), collège Abel Lefranc de Lassigny (60) ;
    • Pierre Picard (4e), collège Jacques Prévert de Nouvion (80) ;
    • Siloë Siret (6e), collège Édouard Lucas d’Amiens (80).
    • Gabriel Biscaye (2de), lycée Jeanne Hachette de Beauvais (60) ;
    • Théo Fossy (2de), institution Saint-Joseph de Fontaine-lès-Vervins (02).

    L'école George Charpak (60) représentera l'académie lors de la Journée nationale de l'innovation (JNI) 2022

    Dans le cadre de la Journée Nationale de l’Innovation (JNI) 2022 qui se déroulera à Strasbourg le 11 mai prochain, un appel à projet national a été lancé pour identifier des projets d’innovation et d’expérimentation de qualité. L’académie d’Amiens va présenter celui de l’école George Charpak de Nogent-sur-Oise intitulé « Sciences en scène - Agir pour le Climat ». Il s’agit d’articuler l’étude du changement climatique et des arbres autour de différentes disciplines : maîtrise de la langue, arts, mathématiques et sciences. Les apprentissages prennent une dimension pluridisciplinaire à travers des activités artistiques qui mettent en relation les sciences, la littérature et le théâtre. Il permet aux élèves de développer leur esprit critique et de devenir doublement acteurs :

    • dans une pièce de théâtre lors du spectacle Sciences en scène ;
    • dans la recherche de solutions concrètes pour lutter contre les conséquences du réchauffement climatique.

    Ce projet est mené avec différents partenaires : Fondation La Main à la Pâte, OCE - Office for Climate Education, chercheurs, scientifiques et le service des espaces verts de la ville de Nogent-sur-Oise.

     La vidéo de présentation du projet est accessible sur la chaîne Innovation de la DGESCO.

    Les étoiles de l'académie

    Des élèves invités par Ibrahim Maalouf pour jouer sur la scène de Bercy

    41 élèves, de la sixième à la troisième, des collèges Alfred Manessier (Flixecourt) et Arthur Rimbaud (Amiens) figurent parmi les 130 jeunes à avoir été conviés par Ibrahim Maalouf à se produire à Bercy devant 20 000 spectateurs lors de son concert du 27 avril. Cette opportunité a été rendue possible dans le cadre du projet « Orchestre à l’école » dont le trompettiste est parrain. 

    Agenda

    Prix et concours

    Le ministère chargé de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et le Conseil Constitutionnel organisent ce concours afin de permettre aux élèves de mieux appréhender les grands principes du fondement de notre République et de ses institutions démocratiques. Date limite pour l’envoi des dossiers : 13 mai 2022