ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Du lundi 23 au vendredi 27 : Semaine de la persévérance scolaire

Valérie Cabuil, recteur de l’académie d’Amiens, chancelier des universités, a ouvert les travaux d’un séminaire académique qui constituait l’un des temps forts de la semaine de la persévérance scolaire. L’objectif de cette semaine est de promouvoir les actions conduites dans notre académie pour lutter contre le décrochage scolaire. Il s’agit-là d’un enjeu majeur, dont les interventions lors du séminaire ont mis en lumière les principaux aspects.

 La lutte contre le décrochage scolaire : un enjeu mondial, européen et national

Le décrochage scolaire constitue un phénomène mondial. Il constitue une atteinte fondamentale au droit à l’éducation, consacré par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il a des conséquences désastreuses en termes de développement économique, mais aussi de cohésion sociale, de participation démocratique et d’épanouissement personnel.

En Europe, l’indicateur des sortants précoces mesure la proportion de jeunes âgés de 18 à 24 ans qui ne possèdent aucun diplôme et qui ne poursuivent ni études ni formation professionnelle. En 2012, la proportion moyenne de sortants précoces en Europe était de près de 13%, la France se situant légèrement en dessous de cette moyenne, avec un peu plus de 11%. L’Union européenne a adopté une politique commune de réduction de ces sorties précoces dans le cadre du programme Europa 2020. L’objectif est d’en réduire progressivement le taux pour atteindre une moyenne européenne de 10% en 2020.

Dans notre pays, le ministère en charge de l’éducation nationale s’est fixé deux objectifs clairement définis : d’une part, il s’agit de prévenir plus efficacement le décrochage scolaire, afin de diviser par deux, d’ici 2017, le nombre de jeunes sortant du système éducatif sans qualification ; il s’agit d’autre part de faciliter le retour vers l’école des jeunes ayant déjà décroché. Afin d’atteindre ces deux objectifs, un plan gouvernemental intitulé " Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire " a été présenté en novembre 2014.

 Des efforts importants réalisés dans l’académie d’Amiens

La lutte contre le décrochage solaire constitue aussi un enjeu majeur pour notre académie. Selon l’INSEE Institut National de La Statistique et Études Economique , 45% des jeunes des jeunes picards de moins de 25 ans sans diplôme sont au chômage, contre 12% des diplômés du supérieur et 20% des bacheliers. De fait, le taux de chômage des jeunes, particulièrement élevé en Picardie, est dû à l’insuffisance de leur formation : 41% des chômeurs de 18 à 24 ans n’ont aucun diplôme, contre 35% dans les autres régions.

On observe cependant que le nombre des décrocheurs a nettement diminué ces dernières années. Selon les données du SIEI (Système interministériel d’échanges d’information,) ils étaient 7060 en novembre 2012, 5687 en novembre 2013 et 5447 en novembre 2015. Il importe de poursuivre les efforts importants qui ont d’ores et déjà été consentis et d’agir le plus en amont possible, en faisant du parcours des élèves un axe majeur de l’action éducative.

La Semaine de la persévérance éducative a pour finalité de promouvoir les différentes actions de lutte contre le décrochage scolaire conduites dans notre académie tout au long de l’année, en privilégiant l’innovation et en impulsant une dynamique collective. Il est en effet crucial de convaincre les jeunes de Picardie, et parfois aussi leurs familles, de ne pas " lâcher l’école ", de persévérer dans leur scolarité et dans leurs études, tant il est vrai que la persévérance est indiscutablement l’un des éléments fondamentaux de la réussite éducative.

Mise à jour : 13 mai 2016