ac-amiens.fr

Vous êtes ici : Accueil > Scolarité et études >

Sommaire

Obligation de formation des 16-18 ans

0 800 122 500 : un numéro gratuit dédié aux 16-18 ans qui ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi

L’obligation de formation s’applique à tout jeune à l’issue de sa scolarité obligatoire et ce jusqu’à 18 ans. Il s’agit de proposer des solutions de retour à l’école, d’accès à la qualification et à l’emploi.

 Qui est concerné par cette obligation de formation ?

Près de 80 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification et 60 000 mineurs ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi. Ils rencontrent de grandes difficultés pour s’insérer dans le marché du travail et sont les
premières victimes de la pauvreté.
Ainsi depuis la rentrée 2020, afin qu’aucun jeune ne soit laissé dans une situation où il ne serait ni en études, ni en formation, ni en emploi, l’obligation de se former est prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans.

L’obligation de formation permet de repérer et d’amener vers un parcours d’accompagnement et de formation les jeunes en risque d’exclusion.

Est concerné tout mineur de 16 à 18 ans :

  • en situation de décrochage du système scolaire
  • diplômé ou non et qui n’est ni en emploi ni en éducation ni en formation.

Les mineurs de 16 à 18 ans placés en centres éducatifs fermés (CEF) satisfont à l’obligation de formation au titre des programmes soutenus d’activités scolaires et professionnelles

Le dispositif concerne environ 60 000 jeunes entre 16 et 18 ans.

 Un accompagnement sur mesure, des solutions variées et une mobilisation de tous les professionnels

A qui s’adresser pour s’informer ?

Deux outils sont dédiés aux jeunes ou aux familles qui souhaitent s’informer :

Au téléphone, les acteurs de l’orientation et de l’accompagnement, répondent en fonction de la région où habite le jeune, de manière à ce qu’il ait immédiatement en ligne un professionnel de sa région.

 Des dispositifs de repérage

Éducation, formation, apprentissage, service public de l’emploi, Service civique…État, Régions et Départements, tous les acteurs concernés travaillent ensemble pour mettre en commun leurs solutions et assurer un suivi de qualité pour chaque jeune.

Les établissements d’enseignement du second degré collèges ou lycées public, privé ou agricole) et chaque centre de formation d’apprentis peuvent transmettre les coordonnées de leurs anciens élèves ou apprentis qui ne sont plus inscrits dans un cycle de formation.

Il appartient à toute structure ayant repéré un jeune relevant de l’obligation de formation ou ayant accueilli un jeune se présentant spontanément de :

Les missions locales sont chargées d’assurer le respect de cette obligation de formation, en lien étroit avec les autres acteurs : établissements scolaires, centres d’informations et d’orientation, Pôle emploi, structures de raccrochage scolaire (micro-lycées), écoles de la 2e chance, etc.

Des partenaires s’impliquent partout en France :

  • les structures du réseau de l’Information Jeunesse et des outils d’information des jeunes
  • les associations disposant d’un agrément Jeunesse Éducation populaire intervenant dans de multiples champs de l’animation, de l’accueil collectif de mineurs, du socio-éducatif, de la prévention spécialisée
  • les services de la protection judiciaire de la jeunesse
  • les associations spécialisées dans le handicap
  • les associations sportives qui peuvent contribuer au repérage du public concerné par l’obligation de formation.
Mise à jour : 9 septembre 2021