ac-amiens.fr

Apéritif déjeunatoire à l’Atelier Relais du collège Guy Mareschal à Amiens

Jeudi 6 juin 2019

Les élèves de l’Atelier Relais du collège Guy Mareschal ont organisé un apéritif déjeunatoire au collège le jeudi 6 juin. Cet événement venait clôturer leur passage au sein du dispositif.

Ils ont travaillé durant plusieurs semaines sur ce projet pluridisciplinaire en mobilisant adultes et locaux de l’établissement. Ainsi diverses recettes ont pu être testées puis, selon des critères prédéfinis en classe, sélectionnées afin d’être préparées le jour J.
Pour cette occasion une cinquantaine d’invités a été accueilli : chefs d’établissements, CPE Conseiller principal d’éducation , professeurs principaux, et parents des élèves concernés.

Les invités ont pu se restaurer autour d’un bar fabriqué par les élèves et déguster les différents mets proposés.

Toutes nos félicitations aux collégiens de l’atelier relais !

L’atelier relais (au même titre que la classe relais) constitue un des moyens de lutte contre le décrochage scolaire et social de jeunes sous obligation scolaire. A ce titre, il doit contribuer à réduire les sorties sans diplôme ainsi que les sorties précoces (Référence à la circulaire n°2014-037 du 28/03/14).

L’atelier relais a une durée d’accueil de quelques semaines, organisées par session (4 sessions se sont tenues cette année). Sur la base d’un bilan des acquis et des compétences de l’élève et eu égard aux exigences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, le projet, établi avec le collège d’origine, fixe des objectifs d’apprentissages et définit les moyens à mettre en œuvre.

La pratique pédagogique en dispositif relais prend en compte la situation particulière de chaque élève. Elle repose sur trois principes :

  • L’individualisation du parcours.
  • Le suivi de l’élève.
  • L’engagement de sa famille.

profil des élèves concernés

  • Élèves du second degré encore sous obligation scolaire (Élèves de 5è, 4è et 3è)
  • Élèves en voie de déscolarisation et de désocialisation.
  • Les élèves ont bénéficié de toutes les mesures d’aide et de soutien existant au collège.
  • Les élèves ne relèvent pas de l’enseignement adapté ou spécialisé, ni des mesures prévues pour l’accueil des élèves allophones nouvellement arrivés en France.
Mise à jour : 27 juin 2019