Ambitions #32

Lettre d'information de l'académie d'Amiens du mercredi 6 juillet 2022

L’actualité des ressources humaines

L’académie accueille ses nouveaux personnels

En amont de la rentrée, le rectorat et les DSDEN ont pour tradition d’accueillir les personnels nouvellement nommés dans l’académie ou venant d’accéder aux différents concours de l’enseignement. Ce fut le cas début juin, où lorsque recteur et DASEN ont convié la trentaine de nouveaux personnels de direction et d’inspecteurs stagiaires qui rejoindront nos équipes dès septembre.

Fin août, plusieurs réunions d’accueil et des journées de formation seront organisées à destination des professeurs stagiaires du 1er et du 2nd degrés et des contractuels alternants M2 et M1.

Début septembre, une réunion sera également organisée pour accueillir les personnels ATSS nouvellement nommés dans l’académie ou lauréats de concours.

Frédéric Andriamaro-Raoelison, nouveau secrétaire général de la DSDEN de la Somme

Frédéric Andriamaro-Raoelison occupe les fonctions de secrétaire général départemental de la DSDEN de la Somme depuis le 13 juin 2022. Précédemment secrétaire général adjoint de la DSDEN du Val d’Oise, cet ancien élève du lycée français de Tananarive et de Tamatave a développé tout au long de sa carrière une forte culture internationale : tout d’abord auprès de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) où il fut en charge du pilotage des établissements de la zone Afrique / Asie puis, rattaché au ministère des Affaires étrangères, où il s’occupait de la politique de voyage des personnels.

Frédéric Andriamaro-Raoelison a également une forte culture budgétaire puisqu’il a été directeur des finances à l’université de Paris 8 Vincennes-Saint-Denis. Titulaire d’un DESS en économie rurale, il a également enseigné les mathématiques, l’économie et l’informatique.

Préau devient gratuit pour tous les personnels 

L’association nationale Préau permet aux personnels de l’Éducation nationale de bénéficier, à des tarifs préférentiels, de nombreuses prestations culturelles, de loisirs, sportives, touristiques, et d’avantages commerciaux
Son adhésion devient gratuite pour tous les personnels, actifs comme retraités. Cette décision est rétroactive : les adhérents ont reçu un message de l’équipe Préau concernant les modalités de remboursement.

David Cacheux, nouveau directeur régional de l’UNSS

David Cacheux sera à la rentrée le nouveau directeur régional de l’UNSS après avoir été directeur régional adjoint.

« La priorité, c’est d’abord de relancer la machine après deux années difficiles marquées par la crise sanitaire », annonce celui qui a enseigné l’EPS pendant plus de 20 ans au collège de Ponthieu à Abbeville. Son attention se portera en particulier sur les lycéens et les filles, deux publics encore trop éloignés du sport scolaire. Des actions et événements seront organisés durant toute l’année afin de séduire et fidéliser ces jeunes. L’UNSS développera aussi le sport partagé afin de permettre à des jeunes en situation de handicap de pratiquer une activité avec leurs camarades valides.

Au-delà de ses bienfaits sur la santé et le développement, le sport scolaire est aussi vecteur de valeurs, comme l’explique David Cacheux : « Nos licenciés s’accomplissent physiquement mais aussi en tant que citoyens. Ils participent à l’organisation des événements, s’investissent en tant qu’arbitres, dirigeants ou même reporters. C’est une approche globale qui suit l’orientation du projet académique ».

Florence Danquigny, actuellement professeur d’EPS au lycée Delambre à Amiens, épaulera le nouveau président régional de l’UNSS en qualité d’adjointe.

Bilan du déploiement de la feuille de route RH

Diffusée à l’ensemble des personnels de l’académie en mai 2021, la feuille de route RH a été déployée tout au long de l’année. Prônant une RH positive et donnant la priorité à une écoute active et à un accompagnement renforcé, cette première version de la feuille de route s’articule autour de 3 axes : personnaliser, soutenir et coopérer.

Parmi les actions marquantes : la mise en place de Colibris, le déploiement du télétravail, une meilleure communication des actus RH, le renforcement de la RH de proximité, la diffusion de nombreux guides pratiques etc.

Un an après sa diffusion, l’heure est au premier bilan, à retrouver ici.

    L’actualité de l’académie

    Résultats du baccalauréat 2022

    Les résultats des 19 859 candidats de l’académie à la session 2022 du baccalauréat ont été publiés hier. À l’issue du 1er groupe d’épreuves, 83,9 % ont été déclarés admis, soit 16 654 nouveaux bacheliers. Les oraux de rattrapage ont débuté dès ce matin pour les 1 686 lycéens invités à se présenter au second groupe d’épreuves et se poursuivront jusque vendredi 8 juillet. Ces résultats académiques, en recul de 5,2 points par rapport à la session de l'an dernier, suivent la même tendance qu'au national (-4,7 points). Les résultats académiques restent légèrement en-deçà des résultats nationaux, avec un taux de réussite pour les trois baccalauréats (général, technologique et professionnel) de 83,9 % (France : 86 %).   

    Pour plus de détails (résultats par département, par voie), nous vous invitons à consulter le communiqué diffusé hier aux médias.

    Pour rappel, la page internet https://resultats.ac-amiens.fr/ du site académique permet de consulter la liste des admis.

    Égalité des chances : deux nouveaux lycées partenaires de Sciences Po Paris

    Les lycées de l’Authie (Doullens) et Gay Lussac (Chauny) sont désormais liés par une convention d’éducation prioritaire (CEP) avec Sciences Po Paris. Cela porte à six le nombre d’établissements de l’académie partenaires de cette grande école prestigieuse créée en 1871. Six lycées aux profils variés dont les élèves peuvent préparer, durant leur scolarité, l’accès à Sciences Po Paris.

    Auparavant, ces conventions étaient réservées aux seuls établissements situés dans les quartiers de la politique de la ville. Aujourd’hui, Sciences Po élargit ses critères d’identification des établissements. Ainsi, les lycées situés en ruralité ou affichant un taux de boursiers de plus de 30% sont désormais éligibles. Dans l’académie, les deux premières conventions datent ainsi de 2008 et 2012 et concernent les lycées Jules Uhry de Creil et André Malraux de Montataire. En 2021, c’est au tour des lycées Léonard de Vinci (Soissons) et Jean Racine (Montdidier) de rejoindre le mouvement.

    Tous les ans, plusieurs élèves de chaque établissement (1ère et Terminale) bénéficient de 2 heures d’ateliers hebdomadaires (les « ateliers Premier campus Sciences Po »). Ils sont accompagnés à la préparation du concours d’entrée et travaillent plus particulièrement 3 types de compétences : expressives (écriture, lecture, expression orale et Anglais), méthodologiques (questionnement, recherche documentaire, analyse et synthèse) et socio-comportementales (écoute, autonomie, persévérance, travail en équipe). À l’issue, leur dossier est évalué selon les mêmes critères que tous les autres candidats.

    En 13 ans, ce programme a permis à 29 lycéens creillois d’intégrer l’institut de sciences politiques parisien à l’issue de leur cursus préparatoire au lycée Jules Urhy. À Montataire, au cours des deux dernières années, 8 élèves ont été admis dans la prestigieuse école de la rue Saint-Guillaume.

    Vacances apprenantes : 8 500 élèves vont concilier loisirs et apprentissages cet été

    Reconduites cet été, les Vacances apprenantes vont permettre à près de 8500 élèves de l’académie de consolider leurs apprentissages tout en participant à des activités sportives, culturelles et de loisirs durant la première quinzaine de juillet et la dernière quinzaine d’août.

    L’appel à projets lancé en juin a permis de recenser plus d’une centaine de projets portés par des écoles, collèges et lycées de l’académie.

    L’opération peut prendre différentes formes en fonction des objectifs pédagogiques définis par les directeurs d’école, chefs d’établissement et enseignants :

    • l’école ouverte, pour accueillir les élèves ne quittant pas leur lieu de résidence et leur proposer un programme varié et équilibré associant savoirs fondamentaux et activités sportives, culturelles, artistiques et de découverte en milieu naturel ;
    • des stages de réussite pour consolider les savoirs et compétences essentiels des élèves les plus en difficulté ;
    • mon patrimoine à vélo pour découvrir les richesses culturelles, historiques, naturelles ou industrielles du territoire ;
    • des parcours buissonniers, pour découvrir la nature, le patrimoine local et le développement durable à travers des séjours en zones rurales ou en zones littorales.

    À titre d’exemples, seront notamment organisés une visite guidée du château fort de Guise, de Nausicaa, de Paris en bateau-mouche, des sorties à la ferme, des séjours à Berck et dans la baie de l’Authie, des activités pêche à pied, découverte du littoral et char à voile.

    La circulaire de rentrée est parue au Bulletin officiel

    La circulaire de rentrée 2022, titrée « Une École engagée pour l'excellence, l'égalité et le bien-être », vient de paraître au Bulletin officiel (BO). Elle rappelle en particulier l’engagement de l’École et de ses personnels en matière :

    • d'excellence et de maîtrise des savoirs fondamentaux
    • d’égalité et de mixité ;
    • de bien-être des élèves ;

    À lire aussi : la circulaire ministérielle relative aux fournitures scolaires, parue le même jour au BO.

    Le nouveau guide d'accueil de l'académie est sorti

    Conçu spécialement pour les nouveaux personnels, ce guide d'accueil a pour but de présenter l'académie, ses spécificités, son organisation et ses ressources.

    Cliquez ici pour le consulter

    Focus sur

    Le métier de chef d’établissement adjoint

    Valérie Defrance est principale / proviseure adjointe à la cité scolaire Alfred Manessier à Flixecourt, dans la Somme. Aux côtés de Franck Vandamme, chef d’établissement, elle veille au bon fonctionnement du collège et du lycée professionnel. Un métier qui nécessite une bonne organisation, de l’empathie et le goût du travail en équipe.

    Quelles sont les missions d’un principal ou proviseur adjoint ?

    L’adjoint seconde le chef d’établissement dans les missions éducatives, pédagogiques et administratives. C’est un travail d’équipe qui s’effectue en lien avec l’équipe de direction composée du chef d’établissement et de l’adjoint gestionnaire. Ici, comme c’est également un lycée professionnel, il y a aussi une Directrice professionnelle déléguée aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT). C’est donc un important collectif. Chaque adjoint, dans chaque établissement, dispose d’une lettre de mission établie avec le chef d’établissement.

    En lien avec les personnels sociaux et médicaux, je contribue, entre autres, à la prévention des risques d’absentéisme et de décrochage scolaire. Je réalise par ailleurs les emplois du temps pour l’ensemble de la cité scolaire, prépare et organise les examens, planifie les jurys de délibération. Durant l’année scolaire, je mène des conseils pédagogiques sur des champs qui me sont confiés. J’analyse en collaboration avec les enseignants, les résultats des évaluations de 6e et les tests de positionnement en 2nde. En fonction des résultats, j’identifie les compétences à renforcer et définis des groupes de besoin sur des compétences ciblées.

    Je participe également au pilotage de la politique d’inclusion scolaire de l’établissement en veillant à ce que tous les élèves, en fonction de leurs besoins et spécificités, aient accès aux différents soutiens proposés par l’Éducation nationale. Pour cela je travaille également avec les AESH et la coordonnatrice du PIAL. L’inclusion est une valeur qui me tient vraiment à cœur. Pour moi, l’école est une chance et un droit pour tous. J’accompagne aussi les enseignants et AESH dans ce sens en leur proposant des formations adaptées. Cette année, celles-ci portaient notamment sur les différents troubles DYS et sur le suivi éducatif des élèves à besoins particuliers.

    Sur le plan de la vie scolaire, je contribue à l’implication des élèves au sein de l’établissement via le Conseil de vie collégienne (CVC) et le Conseil de vie lycéenne (CVL). Cette année nous avons par exemple organisé deux sorties : une à Dunkerque pour visiter le Bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Somme et une seconde pour découvrir le Sénat à Paris. Je préside aussi les conseils de classe. Sur la partie collège, je pilote par ailleurs le dispositif « Devoirs faits » qui offre aux élèves un temps d’étude gratuit pour réaliser leurs devoirs.

    Avez-vous une journée ou une semaine type ?

    Pas vraiment. Il y a des temps forts qui rythment l’année scolaire comme la rentrée, les examens ou les évaluations, que l’on peut assez facilement planifier et anticiper. Mais pour le reste, on se réunit avec l’équipe chaque matin pour décider des actions à prioriser au fil de la journée. Au quotidien, il va surtout être question du suivi des élèves, de rencontres avec les parents etc. Travailler avec les familles est à mes yeux primordial : les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. C’est un métier très riche et très varié.

    Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ce métier ?

    Avant toute chose, il faut être organisé puisqu’on a beaucoup d’informations à traiter tout au long de la journée. Une écoute active auprès des élèves et des familles est aussi primordiale. La bienveillance est un plus. Enfin, il faut être disponible. Ici, la porte est toujours grande ouverte.

    Comment accède-t-on à ce métier ?

    Les personnels de direction sont recrutés par concours, sur liste d’aptitude ou par détachement.

    Mon parcours est un peu particulier puisque j’ai d’abord été directrice d’école pendant dix ans. Après cette première expérience, j’ai découvert le second degré par le biais de deux postes de personnel de direction adjoint faisant fonction, qui m’ont convaincue d’aller plus loin et de passer le concours. C’est finalement par le biais de la liste d’aptitude que j’ai intégré la profession.

    Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

    Ce qui me plaisait déjà dans le 1er degré et que je retrouve dans le 2nd degré c’est le fait de pouvoir contribuer à l’organisation et à l’amélioration du fonctionnement d’un établissement. Avec toujours le même objectif : que chaque élève soit dans des conditions optimales pour réussir et qu’il trouve la meilleure voie possible pour lui et pour son avenir.

    J’aime aussi beaucoup travailler avec les équipes, impulser des projets et trouver des leviers pour faire progresser les élèves en ne laissant personne sur le bord du chemin. Le travail réalisé avec eux par le biais des commissions de CVC et de CVL et qui permet de leur transmettre et de leur faire vivre les valeurs de la République est très gratifiant également.

    Lauréats et concours

    « Non au harcèlement » : l'école de Chézy-sur-Marne récompensée au niveau national

    Le concours « Non au harcèlement » récompense chaque année les projets collectifs dénonçant le harcèlement ou proposant des solutions pour lutter contre ce phénomène. L’école primaire Christian Cabrol de Chézy-sur-Marne a remporté le Prix national 2022 dans la catégorie meilleure vidéo – école élémentaire grâce à sa production visible ici

    Agenda

    • jeudi 7 juillet : début des vacances d'été
    • jusqu'au vendredi 8 juillet : second groupe d'épreuves du baccalauréat (rattrapages)
    • vendredi 15 juillet : fin de la phase principale d'admission ParcourSup
    • mercredi 31 août : pré-rentrée des enseignants
    • jeudi 1er septembre : rentrée des classes