ac-amiens.fr

Inauguration de la salle informatique "Germaine Tillion" au collège d’Aramont à Verberie

Lundi 29 août 2016

Valérie Cabuil, recteur de l’académie d’Amiens, chancelier des universités, a inauguré la salle informatique “Germaine Tillion” au collège d’Aramont à Verberie.

Cet événement s’est déroulé en présence d’Olivier Paccaud, Vice-président chargé de l’éducation, de la jeunesse et de la citoyenneté au Conseil départemental de l’Oise, Michel Arnould, maire de Verberie, Nathalie Herr, Déléguée académique au Numérique Educatif, Thierry Hazard, Inspecteur de l’Education nationale en charge de la circonscription de Pont-Sainte-Maxence et représentant Jacky Crépin, IA-DASEN Inspecteur d’Académie – Directeur Académique des Services de l’Education Nationale de l’Oise, Brigitte Barde, ancienne principale du collège nouvellement nommée à Breuil-le-vert et à l’initiative du projet avec Cathy De Sousa, enseignante de Lettres, Christophe Calendini, nouveau principal du collège d’Aramont. Etaient également présents des élus des communes voisines, des représentants de la gendarmerie, des enseignants, des parents, ainsi que les équipes techniques qui ont réalisé les travaux.

Brigitte BARDE, Principale du collège, Valérie CABUIL, recteur de l’Académie d’Amiens, Michel Arnould maire de Verberie et Olivier PACCAUD (à droite), Vice-président chargé de l’éducation, de la jeunesse et de la citoyenneté.

Au cours de son allocution, Madame le recteur a tout d’abord félicité Brigitte Barde, principale du collège d’Aramont en poste jusqu’en juin dernier dans l’établissement, pour son investissement au service du collège d’Aramont et l’initiative qu’elle a prise en portant ce projet de salle informatique « participative aux côtés de Cathy De Sousa, professeur de Lettres, en congé de maternité.

La nouvelle salle informatique organisée en ilots modulables grâce à un mobilier innovant (Crédits : Conseil départemental de l’Oise P. LOBJOIS)

Ce projet, porté également par une équipe d’enseignants, est tout à fait emblématique de cette éducation au numérique souhaitée par le plan numérique pour l’éducation, lancé par le Président de la République et la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en 2015. En effet, le numérique accompagne la vie des élèves et contribue à renouveler les pratiques pédagogiques et l’innovation. Pour rappel, le collège d’Aramont est impliqué dans l’appel à projet « Collèges numériques et innovation pédagogique », porté par le ministère.

Le projet visait à transformer la salle informatique, composée de 2 espaces distincts, séparés par une cloison vitrée, qui rendait difficile le travail des enseignants, en un espace complètement décloisonné, modulable et équipé en informatique. Cette salle n’est pas dédiée à un enseignement spécifique mais est ouverte à toutes les disciplines. En couplant par ailleurs cette salle avec le CDI, l’établissement s’inscrit pleinement dans les évolutions souhaitées par la réforme du collège en favorisant la transformation des CDI en Centre de Connaissance et de Culture ("3C") et en accompagnant la mise en place de démarches de projet s’appuyant sur le travail collaboratif.

La nouvelle salle informatique dispose ainsi d’une superficie permettant d’accueillir plusieurs enseignants simultanément avec leurs élèves, favorisant ainsi la co-intervention. Le mobilier, composé de chaises mobiles équipées de tablettes, permet de moduler l’organisation de la salle en fonction des besoins pédagogiques. Le professeur peut ainsi en début de séance réaliser une présentation ou un apport de connaissances en plaçant les chaises face au tableau équipé d’un vidéoprojecteur interactif. Dans un deuxième temps, les élèves s’approprient ces connaissances au service d’une production en travaillant en ilôts, enrichis par l’utilisation d’ordinateurs ou de tablettes issus des classes mobiles. Enfin, un temps de restitution peut être organisé dans une autre partie de la salle avec un second tableau équipé d’un vidéoprojecteur interactif.

La modularité de la salle permet également des dispositions plus classiques lors de conférences, en U lors de débats… La proximité de la salle et du 3C favorise la complémentarité des ressources et des outils, qu’ils soient papier ou numérique. Associés à l’espace numérique de travail (ENT) mis à disposition par le conseil départemental de l’Oise, ils contribuent à décloisonner espaces et temps scolaires, à personnaliser l’accompagnement des élèves et à développer de nouvelles pratiques pédagogiques adaptées à leurs besoins.

Le travail en ilots est enrichis par l’utilisation de clases mobiles de tablettes ou d’ordinateurs (Crédits : Conseil départemental de l’Oise P. LOBJOIS)

Placée sous le parrainage de Germaine Tillion, ethnologue, membre du réseau du Musée de l’Homme, résistante déportée à Ravensbrück, cette salle vise à éduquer les élèves au et par le numérique, afin qu’ils soient les acteurs éclairés de réseaux au service de la tolérance et de l’enrichissement mutuel, mission essentielle dans le contexte actuel. Souhaitons que l’esprit de Germaine Tillion inspire cette salle, pour que les élèves fassent du numérique une source de connaissance et de curiosité de l’Autre et du monde.

Mise à jour : 14 décembre 2016