ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Remise du prix académique de l’éducation 2016

Jeudi 23 juin 2016

Valérie Cabuil, recteur de l’académie d’Amiens, chancelier des universités, a remis le prix académique de l’éducation 2016 à Lucie Cavalié, en présence de André de Saint-Sauveur, trésorier de l’académie des sports et de Jean-Pierre Morlet, directeur régional de l’union nationale du sport scolaire, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée le 23 juin à Amiens (80).

La lauréate académique s’est vue remettre un chèque de 500 euros attribué par l’Académie des sports.

 La lauréate du Prix académique de l’Education

Lucile CAVALIE, en 1ère au lycée Hugues Capet de Senlis (Oise)

Elle a bien sûr d’excellents résultats scolaires et est une élève dynamique, qui remplit son rôle de délégué de classe avec enthousiasme et efficacité. C’est aussi une élève très impliquée en EPS Education physique et sportive et qui a, par exemple, participé au cross UNSS départemental. En dehors de l’établissement, elle pratique la Capoeira et la Zumba, a passé une année au Brésil dans le cadre d’un échange international ! Son engament au service de la collectivité est important dans le cadre scolaire, mais aussi à l’extérieur, dans le cadre du Rotary International. Lucie est décrite comme une élève rayonnante, brillante et investie dans la vie de son établissement.

 Le prix national de l’éducation

Le prix national de l’éducation a été créé en 1975 par l’académie des sports, institution fondée en 1905 sur le modèle des autres académies, chargée de réfléchir sur les grands enjeux dans le domaine du sport. Cela explique la place importante que tient la pratique sportive dans l’attribution de ce prix, auquel le ministre de l’Education nationale accorde son patronage depuis 1987.

Ce prix n’est pas un prix récompensant uniquement, comme d’autres, des performances sportives. Sa portée est beaucoup plus large car il récompense en fait l’engagement : engagement sportif certes, mais associé à l’engagement scolaire, et l’engagement social, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’établissement scolaire.

La capacité d’engagement se révèle tout particulièrement à travers la pratique d’activités sportives, celles-ci incitant les jeunes à un comportement responsable et au sens du collectif. Et il importe de souligner que le prix de l’éducation certes honore les qualités personnelles d’un élève mais a aussi valeur d’exemple et d’entraînement vis-à-vis de l’ensemble de la communauté scolaire. Il permet ainsi de valoriser la diversité des talents et la multiplicité des réussites.

Les caractéristiques de ce prix se traduisent dans le processus de sélection des candidats. Ceux-ci sont des élèves de première des lycées d’enseignement général et technologique ou des lycées d’enseignement professionnel, ou des élèves de deuxième année de certificat d’aptitude professionnelle. Ils sont proposés par les chefs d’établissement qui prennent en compte comme il se doit un ensemble de qualités : le palmarès sportif, la réussite scolaire, et l’engagement personnel au service de la collectivité.

L’attribution du prix se déroule en deux phases successives : le prix académique de l’éducation de ce jour, puis le prix national de l’éducation, qui sera remis aux deux lauréats finalistes lors d’une cérémonie officielle qui se tiendra à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine. Ces deux lauréats recevront chacun un chèque de mille euros offert par l’académie des sports.

Le prix académique a été attribué par un jury qui s’est réuni au rectorat d’Amiens le 2 juin 2016 et était présidé par Emmanuel Véziat, référent académique "Mémoire et citoyenneté", en charge du suivi de l’opération. Le jury était composé de représentants de l’Education nationale et de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, ainsi que du directeur de l’UNSS et de la déléguée académique à la vie lycéenne.

Mise à jour : 24 juin 2016