ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Proposer un dispositif d’apprentissage aux élèves

Le logiciel Anki [1] est un logiciel libre qui permet de favoriser l’apprentissage de connaissances à long terme grâce à la méthode du "renforcement mnésique par reprise expansée".

 Les 4 piliers de l’apprentissage

Cette méthode est préconisée par les neurosciences cognitives de Stanislas DEHAENE dans le pilier « La consolidation » de ses 4 piliers de l’apprentissage formalisés par Jerôme Hubert, enseignant de Mathématiques du collège Victor Hugo de Ham.

L’attention

Concentrer pour amplifier : Focaliser son attention sur un objet de pensée rend aveugle à d’autres stimulations.

  1. L’alerte : Attirer l’attention de l’apprenant
  2. L’orientation : C’est choisir, filtrer, sélectionner quitte à rendre invisible certaines parties
  3. Le contrôle exécutif : Inhiber un comportement indésirable

Pour entrer dans l’apprentissage, l’enfant doit faire attention (1) à ce qu’il voit (2) car ce qu’il ne voit pas, il ne peut pas l’apprendre (3).

L’engagement actif

S’engager pour préduire  : Un organisme passif n’apprend pas.

  1. Refuser la passivité : Générer activement des hypothèses qui font sens
  2. Approfondir : Faire l’effort de comprendre soi-même
  3. Être curieux : Naturelle, motivée par l’acquisition d’infos nouvelles (dopamine)
  4. Vouloir savoir : Le moteur de la motivation

Pour apprendre, l’enfant doit faire (1) des efforts (2), solliciter sa curiosité (3) et se poser des questions pour émettre des prédictions (4).

Le retour sur l’erreur

Comparer pour corriger : L’erreur est indispensable car c’est un retour d’expérience.

  1. Signal d’erreur : Décalage entre la prédiction et la réalité
  2. Dédramatiser : Les inévitables erreurs qui ne doivent pas être perçues comme une sanction
  3. Tester : À intervalle régulier sa prédiction pour recevoir un feedback explicite pour se corriger

Pour progresser, l’enfant doit aussi échouer (1) à condition que ce signal de feedback, non punitif (2), lui indique la bonne voie (3).

La consolidation

Automatiser pour fluidifier : Automatiser libère les ressources intellectuelles pour d’autres objectifs.

  1. Libérer les ressources : Passer d’un traitement lent, conscient, avec effort, à un fonctionnement rapide, inconscient, automatique
  2. Le sommeil :
    • Sa durée et sa profondeur améliore l’apprentissage
    • Facilite l’automatisation car l’activité cérébrale nocturne se déplace vers des circuits plus automatiques et spécialisés

Pour s’améliorer, l’enfant doit profiter du jour (1) et de la nuit (2) pour rendre automatique et inconsciente des tâches.

Faire attention, s’engager, se mettre à l’épreuve et savoir consolider ses acquis sont les secrets d’un apprentissage réussi.

Stanislas Dehaene

format PDF - 387.4 ko

 Logiciel Anki

Cette démarche d’apprentissage est appréciée pour son efficacité et le logiciel multi-plateforme est une entrée motivante pour les élèves.

format Powerpoint slideshow - 1.1 Mo
format PDF - 175.6 ko
format PDF - 134.6 ko
format PDF - 226.7 ko
format PDF - 176.9 ko
format PDF - 100.2 ko
Mise à jour : 15 mars 2019