ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Escape Game « Desaparición misteriosa »

Conceptrice : G. Hallez

Assassinat ou suicide ? A vous d’élucider ce mystère ! Les élèves se trouvent plongés dans l’univers d’une riche famille espagnole. Rapidement ils découvrent que celle-ci cache un lourd secret... Ils ont entre 1h30 à 2h pour résoudre les énigmes, suivre les pistes et élucider la disparition d’un de ses membres. Les élèves se trouvent rapidement plongés dans une ambiance mystérieuse grâce à un teaser et à des décors soignés réalisés par Nicolas Hallez.

Un Escape Game Jeu d’évasion pédagogique est un jeu où les élèves vont devoir répondre à une mission en cherchant des indices disposés dans une salle de classe, puis les assembler afin d’avancer dans l’énigme et sortir de la pièce dans un temps donné.

Objectifs visés :

  • Inciter les élèves à entrer dans l’activité,
  • Mobiliser des compétences de coopération,
  • Motiver les participants.

Démarche de conception d’un Escape Game :

  • Définir des objectifs pédagogiques,
  • Proposer un début et une fin,
  • Concevoir des énigmes : problème à résoudre - solution - coups de pouce
  • Tester les postes d’énigmes : le scénario, les erreurs possibles, l’ergonomie des postes (problèmes matériels, de connexion…).

 Objectifs pédagogiques

Cet escape game, exploite toutes les potentialités du numérique, avec des applications sélectionnées en fonction de l’usage recherché, tout en conservant un ancrage dans la réalité de la classe pour aboutir à des objectifs pédagogiques définis en amont. Les élèves ont ainsi pu découvrir les mécanismes d’une enquête policière tout en réinvestissant les points grammaticaux, le vocabulaire et les notions vues lors de la séquence « Los misterios : ¿Ficción o relaidad ? ».

Trois bonnes raisons pour le faire

  1. Un escape game va créer une émulation au sein de votre classe et va développer l’esprit d’équipe et la collaboration entre les élèves.
  2. C’est l’occasion pour l’enseignant de changer de posture. Il/Elle s’efface au profit d’élèves plus acteurs et plus actifs.
  3. Un contexte de jeu développe les mécanismes de mémorisation et permet un ancrage à plus ou moins long terme des notions travaillées.

Points de vigilance

  • Le temps est le principal cadre de l’escape game ! Il est important de respecter le temps imparti pour chaque activité.
  • Les consignes données pour chacune des activités doivent être concises ! Le moindre doute, ou la moindre incompréhension des élèves mettra en péril le bon déroulement de l’escape game !
  • Concevoir un escape game est chronophage ! Il faut être prêt à prendre du temps pour le créer. Il est important qu’il soit réalisé du début à la fin par l’enseignant lui-même, lui seul à connaissance du contenu de sa séquence. Utiliser un escape game conçu par un tiers n’aura pas l’effet escompté. Travailler à plusieurs peut être une solution et permet un rayonnement interdisciplinaire. Vous pouvez également vous rendre sur le site S’cape game qui vous offre une multitude d’idées d’énigmes pour vous lancer !

 Étapes du jeu

Les élèves, habitués au travail en îlots par équipes de 4, sont tout de suite immergés, via un Genially , au cœur de la scène de crime. Il s’agit d’un bureau dans lequel plusieurs indices sont accessibles, qui conduisent à plusieurs activités. Cet escape game est conçu de manière à mêler intimement numérique et réel, avec des jeux-énigmes de compréhension écrite, des images dans lesquelles sont camouflées des auras [1], des codes numériques...

Les élèves ne restent pas devant leur tablette, ils doivent aussi mener l’interrogatoire d’un suspect, et donc s’exprimer oralement, en espagnol bien sûr, des points de pénalité sont prévus pour les élèves qui s’expriment en français. Cette étape se fait via un jeu de rôles : certains sont les enquêteurs tandis que d’autres prennent le rôle d’un des suspects, et devront répondre aux questions avec les éléments de réponses fournis [2] initialement par l’enseignante. Cette activité est nécessaire pour pouvoir accéder à la fin de l’enquête : en effet lors de cet interrogatoire, un dernier indice est donné afin d’accéder à l’ultime énigme.

Ils sont également amenés à fouiller dans la salle de classe à la recherche d’une méthode pour coder une information, étape finale pour sortir de la maison.

Lors de cet escape game, ils devront rédiger deux rapports d’enquête via Framapad : le premier est un rapport intermédiaire. Les élèves devront faire un premier point sur les indices trouvés et formuler leurs premières hypothèses sur ce qu’il s’est passé ou encore l’identité du/des suspect(s) potentiel(s). A la fin de ce rapport intermédiaire, ils doivent faire état des actions à mener sur la suite de l’enquête.

Le second rapport d’enquête permettra de faire un point sur l’ensemble de l’escape game en rappelant tous les indices trouvés, résumant l’interrogatoire du/des suspects, en confirmant ou infirmant les hypothèses émises au préalable et finalement, en révélant l’identité du suspect. Ce dernier rapport permet ainsi de faire toute la lumière sur cette disparition mystérieuse.

Tout au long de l’escape game, une série de QR-codes « coup de pouce » est prévu afin d’aider les groupes les plus en difficulté mais aussi de différencier certaines activités.

Mise à jour : 28 novembre 2018