ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Signature de l’accord de principe portant sur la création d’un Diplôme Universitaire « formation civile et civique »

Mercredi 10 octobre 2018

Mercredi 10 octobre 2018, Béatrice Cormier, rectrice de l’académie d’Amiens et chancelière des universités, Mohammed Benhlassen, Président de l’Université de Picardie Jules Verne, Sofiane Tahi, directeur de l’IUT Instituts universitaires de technologie de Beauvais et Louis Le Franc, Préfet de l’Oise, ont validé l’accord de principe visant à la création future d’un diplôme universitaire en formation civile et civique.

Portées par l’IUT Instituts universitaires de technologie de l’Oise, cette (ces) formation(s) témoigneront ainsi d’une volonté commune de l’ensemble des partenaires (académie d’Amiens, UPJV Université de Picardie Jules Verne , IUT de l’Oise, Préfecture de l’Oise) de promouvoir une expertise et un savoir-faire en matière de formation pédagogique ouverts aux enjeux de notre époque, autour de la laïcité et de la gestion du pluralisme et du vivre-ensemble.

Cette (ces) formation(s) s’ouvriront à des publics variés :

  • étudiants désireux de développer des connaissances et de poursuivre une démarche réflexive sur les questions du pluralisme sociétal ;
  • agents des différentes fonctions publiques (éducatives, hospitalières, pénitentiaires, territoriales...) ;
  • élus ;
  • agents du privé (cadres d’entreprises, membres d’association) qui manifestent le souhait d’acquérir une meilleure connaissance du droit applicable aux institutions et aux demandes spécifiques en milieux professionnels ;
  • responsables d’associations culturelles ;
  • aumôniers dans les services publics (armée, établissements pénitentiaires et hospitaliers).

Ce futur diplôme d’université portera l’intitulé de “Formation civile et civique” et permettra notamment la tenue de conférences et de séminaires à l’IUT de l’Oise sur les campus universitaires de Beauvais et/ou de Creil. Il pourra en outre comprendre les enseignements suivants :

  • institutions de la république et laïcité ;
  • grands principes du droit des cultes ;
  • sciences humaines et sociales des religions.

A l’issue de ces formations, les étudiants seront en mesure de comprendre comment le droit français appréhende le fait religieux dans les entreprises, les services publics, l’espace public ou dans la sphère privée. Ils seront aussi préparés à répondre aux interrogations de toutes sortes liées à la diversité des religions dans la République, puisque les cours permettront de découvrir les grandes religions présentes dans la société française et de les mettre en perspective avec le principe de laïcité.

Mise à jour : 9 novembre 2018