ac-amiens.fr

Congés d’été

Du lundi 10 juillet au vendredi 1er septembre, le rectorat est ouvert de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.

Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

Le 18 octobre 2002, les ministres européens de l’éducation ont adopté, à l’initiative du Conseil de l’Europe, la déclaration créant la Journée de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité dans les établissements scolaires des États membres.

Depuis 2003, dans tous les établissements scolaires de France et des pays de l’Union européenne, le 27 janvier, date anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, est une journée de commémoration et de réflexion en classe.

Cette journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité fournit l’occasion d’une réflexion sur les valeurs fondatrices de l’humanisme moderne, telles la dignité de la personne et le respect de la vie d’autrui, qu’il importe de faire partager aux enfants de notre pays. Cette démarche conditionne l’établissement et la perpétuation de la "culture commune" qui, selon l’expression du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, a pour rôle " d’éclairer le sens des enseignements ".

La Journée de commémoration du 27 janvier est l’occasion de se souvenir de ces événements tragiques mais aussi de rappeler le rôle crucial de tous ceux qui ont contribué à protéger les persécutés et parfois à les sauver au risque de leur vie. L’histoire ne manque pas d’offrir aux jeunes de notre pays des modèles qui incarnent face à la barbarie et à la violence, les valeurs positives de l’humanité, la solidarité, le courage et l’engagement.

La communauté éducative dans son ensemble est invitée à s’associer à cette commémoration. Les enseignants engageront une réflexion avec leurs élèves sur les génocides et les crimes contre l’humanité en liaison avec les programmes d’enseignement. À l’échelle de l’école et de l’établissement, des manifestations ou des activités spécifiques pourront être organisées sous la responsabilité des équipes enseignantes, d’éducation et de direction, dans le cadre d’un projet pédagogique en lien avec les programmes d’enseignement : rencontres avec des témoins, conférences, mais aussi débats autour d’un film, d’une exposition ou d’une représentation théâtrale, etc. La Réserve citoyenne de l’éducation nationale peut également être mobilisée à cette occasion. Les équipes pédagogiques seront bien sûr attentives à ce que les activités proposées aux élèves soient adaptées à leur âge. Ces actions pourront trouver leur place au sein du parcours citoyen défini par la circulaire n° 2016-092 du 20 juin 2016 publiée au BO n° 25 du 23 juin 2016.

Les enseignants pourront notamment s’appuyer sur plusieurs ressources, dont :

  • les services éducatifs de l’académie en lien avec la thématique de la journée,
  • les musées, les lieux de mémoire situés en Picardie (dont le Mémorial de l’internement et de la déportation, camp de Royallieu à Compiègne),
  • l’ensemble du réseau Canopé,
  • le site Éduscol.

Élèves et enseignants pourront notamment participer au projet européen « Convoi 77 » ou s’en inspirer afin de mener des actions similaires.

Le projet « Convoi 77 » organisé par l’association « Familles et Amis des déportés du convoi 77 » porte sur la mémoire du dernier grand convoi de déportés à quitter Drancy pour Auschwitz, le 31 juillet 1944, emportant vers le camp d’extermination plus de 1 000 hommes et femmes et 300 enfants, originaires de 37 pays différents. Ce projet vise à encourager des élèves des différents pays concernés à mener un travail pédagogique s’appuyant sur la recherche, dans leur ville ou leur village, des traces de la vie des personnes déportées par le convoi 77 (lieu de naissance, lieu de passage et, pour ceux qui ont survécu à la déportation, lieu de résidence actuelle ou lieu de sépulture). Dans le cadre de ce projet, une expérimentation a été conduite, sous l’autorité des corps d’inspection, par des enseignants des académies de Créteil et de Versailles, de façon à identifier, à comprendre et à suivre les trajets individuels des déportés de ce convoi, à partir d’un corpus documentaire. Plus d’informations sur ce projet sont disponibles sur Éduscol, à l’adresse figurant ci-après.

Mise à jour : 6 février 2017