ac-amiens.fr

Sommaire

Cérémonies de commémoration du 98ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918

Samedi 11 novembre 2017

Près de 300 élèves ont assisté à la commémoration du 11 novembre place du maréchal Foch et au cimetière Saint-Acheul à Amiens en présence de Valérie Cabuil, rectrice de l’académie d’Amiens, chancelière des universités, Jean Hubac, DASEN de la Somme, des autorités, des équipes pédagogiques et des familles.

Le territoire de l’académie a été profondément marqué par plusieurs batailles majeures de la Première Guerre Mondiale, et les traces du conflit sont encore nombreuses aujourd’hui (dans les paysages, l’architecture ou dans les mémoires de chacun).

Commémoration du 11 novembre au cimetière Saint-Acheul
Commémoration du 11 novembre au cimetière Saint-Acheul
Commémoration du 11 novembre au cimetière Saint-Acheul


Commémoration du 11 novembre au cimetière Saint-Acheul
Commémoration du 11 novembre au cimetière Saint-Acheul


Commémoration du 11 novembre place du Maréchal FOCH
Commémoration du 11 novembre place du Maréchal FOCH
Commémoration du 11 novembre place du Maréchal FOCH


Commémoration du 11 novembre place du Maréchal FOCH
Commémoration du 11 novembre place du Maréchal FOCH
Commémoration du 11 novembre place du Maréchal FOCH

C’est pourquoi, depuis 2012, notre académie s’est engagée avec détermination dans le Centenaire de la Grande Guerre, - afin de rendre hommage aux combattants, qu’ils soient originaires d’Europe ou d’autres continents, - de travailler sur l’engagement des jeunes d’aujourd’hui, notamment dans le contexte actuel, et à la lumière de ce qu’ont fait leurs aînés, il y a 100 ans, pour défendre les valeurs de notre République, notre démocratie, la liberté et la paix, - et enfin, pour préparer l’avenir des futurs citoyens que sont les élèves, en les sensibilisant à des valeurs essentielles, pour qu’ils en cultivent le sens et l’amour, en les défendant à chaque instant avec détermination.

Adossée à l’enseignement de l’histoire en classe, l’institution scolaire participe à la politique de mémoire, la mémoire qui est le respect de la fidélité.

Comme chaque 11 novembre depuis 2014, la participation significative des écoliers de la ville d’Amiens et des élèves du collège Arthur Rimbaud à cette cérémonie de commémoration de l’Armistice, ici à Amiens mais aussi dans toute l’académie, constitue l’un des temps forts de notre engagement dans le Centenaire de la Première Guerre Mondiale, après le centenaire de la Bataille de la Somme en 2016, ou du Chemin des Dames en avril dernier.

La rectrice a remis à la fin de la cérémonie au Monument aux morts de la place Foch, aux quelques 250 écoliers présents, l’ouvrage La véritable histoire de Marcel soldat pendant la Première Guerre mondiale, de Pascal Bouchié et Cléo Germain - Ed. Bayard poche, et partagé le verre de l’amitié organisé par Madame le Maire d’Amiens, Brigitte Fouré et en présence d’Alain Gest, Président d’Amiens Métropole.

La rectrice remet l’ouvrage aux élèves des écoles participantes
L’Atelier de l’artiste Jérôme Toq’R à l’école Saint-Roch

A l’initiative de la Ville d’Amiens, l’artiste Jérôme Toq’R a animé un « atelier participatif et éco-citoyen autour du projet « Koklyko » s’inscrivant dans l’esprit du projet « Amiens, un autre regard », avec une démonstration de fabrication de coquelicots et de bleuets à l’aide de matériaux de récupération.

Les élèves des écoles primaires d’Amiens :

  • École Publique Beauvillé
  • École Publique Delpech
  • École Publique Julia et René Lamps
  • École Publique La Paix
  • École Publique Pigeonnier
  • École Publique Edmond Rostand
  • École Publique Sagebien
  • École Privé Sainte-Thérèse/Saint-Acheul
  • École Publique Saint Maurice
  • École Publique Les Violettes
  • Le Collège Arthur Rimbaud

 Au Lycée Louis Thuillier : 4 établissements et 6H de mobilisation pour un 11 novembre poignant

Impliquées depuis 3 ans dans les commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, les équipes pédagogiques du lycée Louis Thuillier ont organisé de nouveau, vendredi 10 novembre, une journée riche en émotion.

11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier - dépôt de gerbe
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier - Elèves du collège Jean-Marc Laurent
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier Des centaines de spectateurs tout au long de la journée
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier - Les étudiants de TS1SP3S du lycée Édouard Gand ont participé également
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier - Gerbes de fleurs
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier - Élève du collège Jean-Marc Laurent en pleine lecture d’une lettre de poilu
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier-Les élèves de l’option théâtre de la Cité scolaire sud ont démontré tout leur talent
11 novembre 2017 lycée Louis Thuillier -Les élèves de l’atelier musique du lycée Thuillier ont ponctué cette journée de leurs interventions

La conjugaison des talents des élèves a permis un programme riche et varié avec des expositions dans le hall du lycée, des diaporamas, et une scénographie de plusieurs heures mêlant lectures, théâtre, musique et chants. Une dimension inter degré avec les participations des collèges Jean-Marc Laurent et des BTS Brevet de Technicien Supérieur du lycée Edouard Gand fut amenée par le biais du théâtre et l’oralisation de lettres de soldats ou de femmes à l’arrière du front par les élèves de ces établissements, mais aussi de l’option théâtre de la Cité scolaire Sud.

Ce travail autour de la transmission de la mémoire continuait le midi avec un relais de lecture par les enseignants et personnels, parmi lesquels certains avaient choisi de lire des témoignages de leurs propres aïeux.

L’ensemble du programme s’établissait autour du traditionnel moment de recueillement au pied du monument aux morts de l’établissement. En effet, de par son histoire bicentenaire, le lycée Thuillier a payé lui aussi un lourd tribu dans les rangs de ses lycéens et étudiants lors de la Première Guerre Mondiale. L’amicale des anciens élèves du lycée ainsi que les personnels et élèves de l’établissement ont déposé une gerbe au pied du monument aux morts et ont respecté une minute de silence. L’émotion était alors bien réelle dans l’assemblée intergénérationnelle.

 Au collège Auguste Janvier à Amiens

C’est dans la cour du collège que les 450 élèves d’Auguste Janvier et 243 écoliers du primaire se sont réunis, pour la 3ème année consécutive, afin de participer à la cérémonie commémorative du 11 novembre en présence du personnel et de la direction de l’établissement, des professeurs des écoles, de François Caron, IEN Inspecteur de l’Education nationale de la circonscription 1, de Yann Wimart, auteur et compositeur du chant commun 14/18, des deux élèves de 3ème élus au conseil d’administration et des parents d’élèves accompagnateurs.

Cette célébration commune s’inscrit dans le cadre de la liaison Ecole-Collège au niveau de l’Education Morale et Civique et de l’éducation musicale. Elle accompagne le parcours citoyen des élèves du collège et des écoles, thème qui sera mis à l’ordre du jour du prochain Conseil Ecole-Collège.

Un bouquet de fleurs fraîches aux couleurs de la France vient remplacer le précédent. De gauche à droite, la principale et Cyril Douay, son adjoint, François Caron IEN de la circonscription 1, Elise et Hamidou élèves de 3ème, élus au Conseil d’Administration

Après une brève introduction de la principale, madame Legay, professeur d’histoire géographie a expliqué aux élèves du cycle 3 du collège et des écoles de son secteur, ce que signifie l’armistice du 11 novembre 1918, à partir d’un texte de Mélanie Batteux Bailon, ancien professeur du collège. Elle a conclu ses propos par un message de paix adressé à toutes personnes présentes et le devoir de nous « souvenir ».

Mme Legay explique l’armistice du 11 novembre 1918 aux élèves
La chorale du collège et des écoles Noyon et Jean Macé sous la direction d’Hélène MARTIN… et sous la pluie

Une minute de silence a été observée le temps de déposer un bouquet de fleurs symbolique sur la plaque commémorative située sous le porche de l’établissement.
C’est alors que les 49 élèves de la chorale du collège et les 106 élèves des chorales des écoles primaires Jean Macé et Noyon ont entonné le chant commun 14/18 de Yann Wimart, sous la direction d’Hélène MARTIN, professeur d’éducation musicale. Un grand moment d’émotion pour leurs camarades et les adultes présents…

Mise à jour : 13 novembre 2017