ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Séminaire académique de la maîtrise de la langue

Vendredi 4 novembre 2016

Valérie Cabuil, Recteur de l’académie d’Amiens, Chancelier des universités, a ouvert le séminaire de maîtrise de la langue au Canopé à Amiens, en présence du Professeur Alain Bentolila, de Michel Savy, membre de l’équipe nationale ROLL Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture , et de Florence Cognard, Inspectrice d’Académie, Inspectrice Pédagogique Régionale de Lettres, Chargée de la mission académique Maîtrise de la langue et CASNAV Centre Académique pour la Scolarisation des enfants Allophones Nouvellement Arrivés et des enfants issus de familles itinérantes et de Voyageurs .

Séminaire académique de la maîtrise de la langue
Séminaire académique de la maîtrise de la langue

Au cours de son allocution, Madame le Recteur a rappelé que la maîtrise de la langue est une priorité du projet académique (2014-2017), et continuera à en être une dans le projet académique en préparation. Comment pourrait-il en être autrement alors que notre académie a en charge le département de France métropolitaine qui a encore obtenu en 2015 le taux le plus élevé pour les profils 1 et 2, mesure de l’illettrisme, à la Journée Défense et Citoyenneté, (6,9%), en amélioration certes par rapport à 2014 (7,3%). Il est talonné par la Somme (6,2%) et l’Oise (5,1%).

C’est également une priorité de la Région académique, la région des Hauts de France affichant un taux d’illettrisme pour une population âgée de 16 à 18 ans de 5,1% en 2015 (national : 3,6%).

La maîtrise de la langue est d’ailleurs inscrite dans la loi sur la refondation de l’Ecole (8 juillet 2013) avec deux injonctions :

  • Donner la priorité à l’Ecole primaire pour assurer l’apprentissage des fondamentaux et réduire les inégalités
  • Assurer la progressivité des apprentissages de la maternelle au collège.
    Elle occupe également une place centrale dans la réforme du collège entrée en vigueur à la rentrée 2016. Les compétences langagières, « dire, lire, écrire » sont explicitement mobilisées dans tous les champs disciplinaires, du cycle 2 au cycle 4. Il est important de rappeler et de faire vivre cette phrase qui revient en écho dans le préambule des programmes de chaque cycle (BO spécial n°11 du 26 novembre 2015) :

"Tous les enseignements concourent à la maîtrise de la langue."

En lien notamment avec le domaine 1 du socle, « les langages pour penser et communiquer », les programmes mettent l’accent sur le développement des pratiques langagières dans toutes les situations pédagogiques. Le mot-clef c’est, « la compréhension », qui doit faire l’objet d’un apprentissage continu, à l’oral et à l’écrit.

Il s’agit donc de poursuivre les actions, mais aussi d’en inventer d’autres, et garantir la maîtrise de la langue à tous les jeunes adultes formés doit rester une priorité pédagogique absolue de notre académie.

Le Professeur Alain Bentolila a ensuite fait une conférence sur le sujet « Apprendre à comprendre pour mieux résister », suivi par Michel Savy qui a présenté la « machine à lire » pour terminer sur des échanges avec l’auditoire en vue du déploiement de l’expérimentation.

Mise à jour : 17 novembre 2016