ac-amiens.fr

Séminaire « Le harcèlement en milieu scolaire » à Clermont de l’Oise organisé par les services médico-sociaux de la DSDEN de l’Oise et la MAE de l’Oise

Mardi 11 octobre 2016

Un séminaire sur la lutte contre le harcèlement entre élèves a eu lieu le 11 octobre et a réuni plus de 400 personnes dans la salle Pommery de Clermont de l’Oise

A l’initiative du directeur académique de l’Oise, une journée d’étude inter institutionnelle a fait le point sur les connaissances actuelles sur le phénomène et les moyens de le combattre. Elle a réuni des enseignants de l’école au lycée, des personnels médicaux et sociaux, ainsi que des directeurs d’école, des principaux, proviseurs et des inspecteurs. Eric Debarbieux, professeur en sciences de l’éducation et ancien délégué ministériel de la prévention et de la lutte contre la violence en milieu scolaire a mis l’accent sur la pluralité des causes qui amène un élève à subir le harcèlement et a fait référence à d’autres enquêtes menées à l’étranger pour analyser les conséquences sur la scolarité , le décrochage et les apprentissages sociaux des élèves victimes ou auteurs.
Catherine Giraud, psychologue à la maison des adolescents a traité du mécanisme psychologique de la soumission lors de l’installation d’un harcèlement, et de ses conséquences à l’âge de l’adolescence. Elle a mis en relief la nécessité du dialogue et de l’expression pour la victime.
Le procureur de la république, la police, la gendarmerie et une association d’aide aux victimes ont abordé les textes législatifs applicables pénalement et les procédures mises en œuvre de la plainte à la sanction et au suivi. Ils ont mis l’accent sur la complémentarité de leur action avec celle de l’Education nationale tant sur le plan de la répression que la prévention, se mettant à disposition des écoles, collèges et lycées pour des interventions auprès des élèves.
Le harcèlement évolue avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Xavier Durand l’a montré en mettant l’accent sur l’importance du temps passé devant écran, de la rapide évolution des outils numériques et le renouvellement des applications. Il a insisté sur la nécessaire formation des élèves et les manières de se prémunir contre les actes malveillants.
Les référents « harcèlement », académique et départementaux, ont expliqué le protocole « école et EPLE Établissement public local d’enseignement  »de prise en charge des élèves en situation de harcèlement. Ils ont montré les liens étroits avec le climat scolaire, qui vise à améliorer les conditions d’apprentissage des élèves et à prévenir les violences, et avec les programmes et la pédagogie au travers de l’éducation aux médias et à l’information, et du parcours citoyen. L’accent a été mis sur nécessité d’un travail de prévention continue tout au long de la scolarité.
Stéphane Amici, président de la MAE Solidarité de l’Oise, a conclu le séminaire par une présentation d’actions pouvant se développer lors de la journée nationale de lutte contre le harcèlement le 3 novembre 2016. Un encouragement à participer au prix national de lutte contre le harcèlement à été lancé auprès de tous, et en particulier des écoles, en ce qu’il permet une bonne prise de conscience par les élèves des conséquences du harcèlement et de sa prévention.

Mise à jour : 14 décembre 2016