ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Internat du XXIe siècle

Des internats-projet au cœur des territoires

Levier de justice sociale et de dynamisme des territoires, l’internat du XXIe siècle, tel qu’il se dessine, sera bien plus qu’une solution d’hébergement. C’est un projet pédagogique avec un mode de fonctionnement adapté aux besoins des élèves et de leurs familles, qui offre aux collégiens et lycéens une mobilité pour suivre des formations spécifiques, dans un cadre d’études favorable, permettant de bénéficier d’activités culturelles et sportives. Jean-Michel Blanquer a présenté le plan pour "l’internat du XXIe siècle", le lundi 1er juillet 2019.

 Une nouvelle politique publique de l’internat

Le développement des internats et leur revitalisation doivent s’appuyer sur des projets et une motivation. Pour redonner du souffle à la demande et en faire une vitrine du système éducatif français, il faut positionner l’internat sur une trajectoire plus qualitative, en phase avec les préoccupations des familles, en proposant une offre cohérente, adaptée et innovante, au cœur des dynamiques territoriales.

Cette offre doit s’inscrire dans une logique :

  • de projet permettant de réaliser un objectif de vie et de formation identifié
  • d’innovation éducative et pédagogique
  • d’ancrage territorial (ruralité, montagne, quartiers, etc.) conduite en lien très étroit avec les collectivités territoriales
  • de réseau garant de qualité et d’innovation : réseau national et aussi territorial (autres EPLE Établissement public local d’enseignement , partenaires associatifs, collectivités)
  • de pilotage national (nomination d’un délégué ministériel) et académique resserré

Le préfet et le recteur assureront localement la conduite de cette politique de développement pour faire de l’internat un moteur de développement de l’offre éducative et de valorisation des territoires, avec le concours des acteurs territoriaux, à commencer par la collectivité référente, et des associations partenaires.

 Les caractéristiques du nouvel internat

Il est thématisé en ciblant des besoins et des centres d’intérêt : la réussite scolaire, la préparation d’examens, le sport, la culture, l’immersion linguistique, l’informatique, les sciences, etc.

Il est "à la carte" et souple dans son fonctionnement : mensuel, trimestriel, avant un examen, un jour de semaine, sans la nuit mais avec l’accès à tous les services de l’internat-projet jusqu’à 20h30 (internat à la ville).

Il porte en lui l’exigence du soutien : soutien scolaire, problématiques sociales et de santé de l’adolescent prises en charge par des personnels qualifiés, sécurisation affective, soutien par ses pairs. Il cultive des principes d’identité et de cohésion, dans le respect d’un règlement intérieur.

Il est "managé" par une équipe dédiée, formée aux métiers de l’internat, pilotée par un chef de projet, responsable de l’animation pédagogique et de la coordination des actions éducatives.

Il propose des infrastructures attractives et sécurisantes, un bâti et une organisation en liaison avec le projet qui justifie une recherche architecturale spécifique.

Il propose un modèle économique et une tarification adaptés au projet

Il est à l’écoute des familles et en lien avec elles pour une personnalisation plus forte de l’offre d’internat.

Il est intégré à un réseau animé par un pilotage national et académique de l’internat.

 Trois grandes catégories d’internat

Les résidences à thèmes

Les résidences à thèmes seront développées pour accueillir les élèves principalement dans les collèges des zones rurales et de montagne.

Le nouveau concept de résidence à thèmes est particulièrement adapté aux collèges des territoires ruraux et montagnards et répond au problème de revitalisation rurale et de sous-occupation de nombreux internats de collège, mais il pourrait être étendu aux lycées de ces mêmes territoires et répondre aussi aux problématiques de villes moyennes.

Sept thèmes (artistique, sportif, numérique, ouverture internationale, environnement et biodiversité, sciences, et enfin métiers), des "majeurs" dont certains pourront s’additionner dans un même établissement, constitueront le fondement des futures résidences à thèmes sachant que l’accompagnement scolaire restera un élément incontournable dans chacune.

Pourront se développer des résidences dédiées à une ou plusieurs passions :

  • la réalisation d’une passion
    • culturelle et artistique, les Résidences Médicis
    • sportive, les Résidences Olympiques
    • informatique et numérique, les Résidences Digitales
  • la découverte d’un métier, les Résidences Métiers
  • l’ouverture
    • internationale, les Résidences Monde
    • écologique, les Résidences Nature
    • aux sciences, les Résidences Charpak (ou Einstein, ou Archimède)

Les internats d’excellence dans les quartiers pour les jeunes de l’éducation prioritaire

La politique engagée en 2008 en faveur des internats d’excellence au service des publics de l’éducation prioritaire et des territoires urbains sera relancée, en la précisant et l’actualisant dans ses objectifs, ses publics, ses contenus, ses implantations territoriales, ses modalités de sélection.

La relance des internats d’excellence s’appuiera sur un pilotage national et territorial permettant de créer un réseau, une marque, une offre cohérente et attractive. Il s’agit de faire de l’internat d’excellence "une promesse de réussite scolaire grâce à une offre pédagogique et éducative ambitieuse et un accompagnement personnalisé renforcé.

La motivation de l’élève, quelle que soit ses capacités, pour le projet d’internat d’excellence et la qualité forte de l’apport éducatif et pédagogique, doivent être les fils directeurs des nouveaux internats d’excellence.

Les internats d’excellence pourront être créés dans ou à proximité des établissements scolaires des quartiers, avec une politique d’affectation par projet solidement organisée et conduite.

L’adhésion des parents doit être recherchée et les familles seront parties prenantes du projet d’internat : contrat signé par les familles, participation active aux décisions structurantes de la vie de l’internat, etc.

Il peut aussi être envisagé des "Erasmus de l’internat" pour les jeunes de l’éducation prioritaire, permettant aux élèves concernés de séjourner durant les périodes de congés scolaires dans des internats ruraux ou de montagne pour y bénéficier d’un accompagnement scolaire et d’activités culturelles et sportives.

La possibilité d’intégrer ces internats d’excellence dans les futures "cités éducatives" est envisagée.

Les internats des campus pro

L’internat est une condition majeure de l’attractivité de la voie professionnelle. L’internat permet une orientation optimale et non un choix d’étude conditionné à la proximité du domicile.

Les Campus des métiers et des qualifications et notamment les Campus de catégorie excellence lancés en 2018 placent l’internat au cœur d’un tel projet. Ouverts aux jeunes préparant un CAP certificat d’aptitude professionnelle , un bac pro ou un BTS Brevet de Technicien Supérieur , ils permettent d’étudier dans la filière choisie mais aussi, par la qualité du cadre de vie et des prestations, d’être un facteur d’épanouissement et de développement personnel.

Pour les trois catégories, il s’agit d’une part de concevoir un "internat à la ville" qui n’inclut pas forcément le coucher, mais permet d’accéder à l’ensemble des services de l’internat-projet, d’autre part un internat "à la carte" pour des périodes trimestrielles, voire mensuelles suite à des évènements familiaux ou pour les périodes de préparation des examens.

 Les internats du XXIe siècle : le dossier complet

L’internat du XXIe siècle : le dossier complet

Mise à jour : 12 février 2020

  • Édito
  • Historique et état des lieux de l’internat
  • Des internats-projet au cœur des territoires
  • Un pilotage national affirmé et des moyens exceptionnels au service du nouvel internat
  • Une procédure de labellisation et d’appel à projet exigeante
  • Quelques chiffres
Mise à jour : 12 février 2020