DSDEN 60

Pour l'école de la confiance

Fermeture des écoles, collèges et lycées à compter du lundi 16 mars : une continuité pédagogique est mise en place pour maintenir un contact régulier entre les élèves et leurs professeurs. Pour toute question relative à la continuité pédagogique ou à la santé liée à la scolarité : 03 22 823 824 (du lundi au vendredi, de 8h à 12h30 et de 14h à 17h).

Cellule d’écoute pour les personnels de l’académie d’Amiens : psychologues, assistants sociaux du personnel, médecin de prévention sont à votre écoute pour vous accompagner durant la période de confinement et vous aider à faire face aux difficultés : 03 22 823 825 (du lundi au vendredi, de 9h à 18h).

Accueil des enfants des professionnels de santé et des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire ne disposant pas d’autre solution de garde : consultez la liste des professionnels éligibles et trouvez un pôle d’accueil dans l’Oise.

Aménagement du calendrier des concours et des examens nationaux : les épreuves des examens et des concours nationaux qui n’ont pas pu se tenir ou qui doivent se tenir dans les prochaines semaines seront reprogrammées à une date ultérieure. Le calendrier de Parcoursup reste inchangé à ce stade.

Consulter les informations nationales en fonction de l’évolution de la situation.

Vous êtes ici : Accueil > Parents > Informations >

Plan Sciences

Le plan vise à améliorer les performances en mathématiques des écoliers, entretenir la curiosité et développer le goût pour les disciplines scientifiques et technologiques au collège et encourager les vocations pour les carrières scientifiques et technologiques au lycée.

Pourquoi un plan sciences et technologies à l’École ?

À un moment où il est plus que jamais nécessaire d’encourager en Europe et dans notre pays les vocations scientifiques, les enquêtes nationales et internationales font apparaître un déclin des compétences de nos élèves en mathématiques à l’école primaire, une baisse d’intérêt pour les sciences et les technologies au collège et une orientation des lycéens insuffisamment tournée vers les études et les carrières scientifiques et technologiques.

Repérée dès l’école primaire, l’absence de maîtrise des opérations fondamentales dans le champ du calcul, du raisonnement et de la logique, peut conduire à l’innumérisme. Les élèves ou les adultes qui sont en situation d’innumérisme ne sont pas en capacité de mobiliser les opérations de base du calcul et les raisonnements élémentaires sur les nombres. Ce problème constitue aujourd’hui un handicap social et professionnel majeur, comparable à ce que représente l’illettrisme pour la maîtrise de la langue.

Alors que la curiosité naturelle des enfants pour les sciences et les technologies se développe largement à l’école primaire, cet intérêt s’émousse au cours du collège.

Au lycée, il existe un paradoxe entre la prééminence de la série S et le nombre insuffisant d’élèves qui s’orientent vers des études et des carrières véritablement scientifiques et technologiques. Cette situation débouche sur un problème socio-économique majeur : le manque de compétences scientifiques et techniques dont le pays a besoin pour maintenir toute sa place dans le monde de la recherche, de l’industrie et de l’économie.

Dans ce contexte, le plan pour les sciences et les technologies à l’École du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative se fixe quatre axes principaux :

  • Renforcer les fondamentaux des mathématiques et des sciences à l’école primaire
  • Décloisonner l’approche des sciences et des technologies au collège pour redonner du sens à l’enseignement
  • Installer la culture scientifique et technique au cœur de la culture générale
  • Développer l’orientation et les vocations vers les métiers scientifiques et techniques
Mise à jour : 19 décembre 2016