ac-amiens.fr

Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité

mercredi, 27 janvier 2021

https://www.ac-amiens.fr/204-journee-de-la-memoire-des-genocides-et-de-la-prevention-des.html

Le travail de mémoire passe prioritairement par l’éducation des enfants et des adolescents en s’appuyant sur l’enseignement de l’histoire en classe. Depuis 2003, la journée du 27 janvier est l’occasion pour la communauté éducative d’engager une réflexion sur les génocides et de rappeler les valeurs humanistes et les principes juridiques qui, fondent notre démocratie.

Une démarche à destination des jeunes générations qui, plus de soixante-quinze ans après l’apparition au grand jour des crimes commis par les nazis reste toujours aussi importante en termes d’éducation à la citoyenneté. Depuis 2019, deux journées spécifiques, relatives aux génocides arménien et toutsi, viennent compléter ce dispositif.

Lors de ces journées, les enseignants sont invités à engager une réflexion sur l’extermination, par les nazis, des Juifs et des Tziganes durant la Seconde guerre mondiale (1939-1945) ainsi que sur les autres génocides reconnus, tel le génocide arménien (1915), cambodgien (1975-1979) ou tutsi (1994).

Dans les collèges et les lycées, ces journées peuvent donner lieu à un travail interdisciplinaire (histoire, lettres, enseignements artistiques, philosophie, enseignement moral et civique - EMC) en liaison avec les programmes d’enseignement.

Diverses activités peuvent être mises en œuvre dans les écoles et les établissements scolaires : ateliers pédagogiques, rencontres avec des témoins, débats autour d’un film, d’une exposition ou d’une représentation artistique, visites d’un musée ou d’un lieu de mémoire...

Ces actions pourront trouver toute leur place au sein du parcours citoyen défini par la circulaire n° 2016-092 du 20 juin 2016 publiée au BO n° 25 du 23 juin 2016.

Plusieurs ressources sont à la disposition des enseignants dont :

Le 27 janvier, « Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité »

Depuis 2007 a été instituée, en France, la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes conte l’humanité après plusieurs années de réflexion à l’échelle mondiale et européenne.

Date anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le 27 janvier a été retenu pour cette journée de commémoration et de réflexion en classe sur les valeurs fondatrices de l’humanisme moderne, telles la dignité de la personne et le respect de la vie d’autrui, qu’il importe de faire partager aux enfants de notre pays.

La journée de commémoration du 27 janvier est l’occasion de se souvenir d’événements tragiques mais aussi de rappeler le rôle de tous ceux qui ont contribué à protéger les persécutés et parfois à les sauver. L’histoire ne manque pas d’offrir aux jeunes de notre pays des modèles qui incarnent, face à la barbarie et à la violence, des valeurs positives telles que l’altruisme, le courage et l’engagement.

Le 7 avril, commémoration annuelle du génocide des Tutsi

Le décret n° 2019-435 du 13 mai 2019 a institué la journée de commémoration annuelle du génocide des Tustis par des extrémistes Hutus, au Rwanda, en 1994. Au moins 800000 personnes ont ainsi été massacrées.

Le 24 avril, commémoration annuelle du génocide arménien de 1915

La France a officiellement reconnu l’existence du génocide arménien par la loi n° 2001-70 du 29 janvier 2001 relative à la reconnaissance du génocide arménien de 1915. Le décret n° 2019-291 du 10 avril 2019 relatif à la commémoration annuelle du génocide arménien de 1915 crée la journée mémorielle du 24 avril pour ne jamais oublier les massacres perpétrés à partir de 1915 par l’Empire ottoman à l’encontre des populations arméniennes.

Cette date de commémoration a été fixée en référence à la journée du 24 avril 1915 où près de 600 intellectuels arméniens furent arrêtés par les autorités ottomanes à Constantinople, avant d’être déportés ou assassinés. Ce jour marqua le début d’un génocide ayant entraîné la mort de plus d’un million de personnes.

Mémoire des génocides et prévention des crimes contre l’humanité

Les génocides

Aborder les questions socialement vives : la question du génocide des Arméniens