ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

PSC1 à l’issue d’un parcours complet APS

 Objectif : formaliser la délivrance du PSC1 prévention secours civiques de niveau 1 en fin de cursus collège

L’évaluation formative de l’atteinte des objectifs ne peut se faire que par un moniteur des premiers secours. Le moniteur tiendra compte de la fiche de suivi de l’élève établie tout au long de sa scolarité. Il effectuera un complément de formation si nécessaire.

Dans tous les cas, cette fin de formation se fera par groupe de 10 élèves, pendant 4 heures au minimum.

  • 2 heures seront consacrées à la reconnaissance de la détresse et à la réalisation de sa prise en charge.
  • 2 heures seront consacrées à la réalisation de cas concrets.

 Reconnaissance de la détresse et à la réalisation de sa prise en charge

Exemple pour la PLS : sur un groupe de 10 personnes, 5 élèves sauveteurs sortent, 5 élèves victimes restent.

La consigne donnée aux élèves qui restent : « Vous allez être la victime. Les autres élèves vont devoir réaliser une PLS. Que faites-vous ? »

Réponse attendue : s’allonger, fermer les yeux, être tout mou, ne pas réagir à une question et un ordre simple.

L’objectif de cet échange est d’évaluer les connaissances des élèves sur l’inconscience.

On fait rentrer les 5 sauveteurs qui doivent réaliser le bilan de la personne inconsciente et la mise en PLS. On n’oubliera pas de les questionner sur le numéro d’appel des secours et la surveillance d’une victime inconsciente en position latérale de sécurité.

Ensuite on inverse les rôles afin que tout le monde pratique les gestes.

Objectif  : évaluer la reconnaissance de l’inconscience, la réalisation de la PLS et la surveillance.

On s’attachera à la réactualisation des connaissances des parties suivantes :

  • Partie 4 : obstruction des voies aériennes par un corps étranger,
  • Partie 5 : Hémorragies externes,
  • Partie 9 : perte de connaissance
  • Partie 10 : arrêt cardiaque.

 Réalisation de cas concrets

La gestion d’un cas concret dans ce cadre sera la même que la gestion d’un cas concret lors d’une formation PSC1. L’effet de surprise est très important.

  • Il est indispensable que chaque élève passe sur au moins un cas concret.
  • L’évaluation des autres élèves s’effectue lors de l’analyse du cas concret avec l’ensemble du groupe.

Les cas concrets porteront sur toutes les parties du PSC1.

Mise à jour : 30 mai 2016