ac-amiens.fr

Sommaire

2021 : les 400 ans Jean de la Fontaine dans l’académie d’Amiens

Les 400 ans de Jean de La Fontaine en 2021 nous offrent l’opportunité de mobiliser élèves et équipes pédagogiques autour de projets interdisciplinaires et inter degrés (école/collège - collège/lycée - lycée/ enseignement supérieur) : la dynamique instaurée permettra de redécouvrir à des niveaux différents ce célèbre auteur du Grand siècle, que nous avons tous eu l’occasion de fréquenter en classe.

La maison natale et le musée de La Fontaine à Château-Thierry, avec leurs nombreuses ressources, nous incitent plus que jamais à célébrer cet auteur picard. Nous vous invitons à participer à cette célébration de la manière qui vous semblera la plus appropriée.

Voici quelques possibilités d’activités : vous pouvez vous en inspirer ou en imaginer d’autres.

Le printemps de La Fontaine, à partir de la rentrée des vacances de printemps 2021 et pour une durée d’un mois environ, mobilisera plus particulièrement les établissements de l’académie et vous permettra de valoriser certaines de vos actions.

 Un concours national

Pour fêter cet anniversaire, le ministère organise aussi un grand concours national, « Fête des Fables, faites des fables ! ». Les élèves sont invités à écrire une fable (en prose ou en vers) et à l’accompagner d’une illustration originale (dessin, photographie, collage, montage...), individuellement ou collectivement, selon des formats variables, du binôme à une classe entière ou à des groupes d’élèves inter-classes et/ou inter-niveaux. Les thèmes des fables sont libres, aussi divers que le sont ceux abordés par La Fontaine.
Le concours comporte trois catégories, école, collège, lycée ; les étudiants en classes préparatoires aux grandes écoles et en classe de BTS Brevet de Technicien Supérieur peuvent concourir dans la catégorie « lycée ».

Les principales étapes en sont les suivantes.

Le premier tour se déroule au niveau de l’école ou de l’établissement

  • Les professeurs volontaires organisent la participation de leurs élèves au concours et les accompagnent dans l’écriture d’une fable et dans la réalisation de son illustration. Ils favorisent si possible la coopération entre les élèves, les classes, les niveaux. En collège et en lycée, c’est aussi l’occasion de conduire un projet interdisciplinaire.
  • Chaque école, collège ou lycée organise librement la sélection des trois meilleures créations de l’établissement à partir de l’ensemble des fables écrites par les élèves, tous niveaux de classe confondus. Tout élève de l’école ou de l’établissement, même s’il n’est pas scolarisé dans une classe engagée par un de ses professeurs dans le concours, peut y participer s’il le souhaite ; son travail fait nécessairement partie du processus interne de sélection des meilleures créations.
  • Les trois fables retenues et leurs illustrations sont transmises à la délégation académique à l’action culturelle de l’académie en format numérique (PDF pour le texte, JPEG ou PNG pour son illustration), au plus tard le 10 mai 2021 selon des modalités qui seront précisées ultérieurement.
  • Les établissements précisent systématiquement la catégorie du concours concernée (école, collège ou lycée), leurs coordonnées complètes, et les noms et prénoms des élèves ainsi que le niveau de classe de chacun d’eux, mais ces éléments n’apparaissent pas sur les créations (texte et illustration) afin de préserver l’anonymat au tour suivant.

Le deuxième tour est académique

  • Un jury académique est constitué, composé d’un inspecteur de lettres (IPR ou IEN Inspecteur de l’Education nationale -ET/EG valence lettres), référent du concours, du délégué académique à l’action culturelle, d’IEN (ET/EG et CCPD) et, à la discrétion des académies, de partenaires et personnalités extérieurs du monde éducatif et culturel.
  • À partir des créations anonymées (n’apparaissent ni l’école ou l’établissement d’origine, ni les noms des candidats), le jury sélectionne les trois créations (une par catégorie, école, collège, lycée) retenues pour le tour national.
  • Un palmarès des trois meilleures créations académiques par catégorie sera annoncé. Les créations feront l’objet d’une valorisation et d’une manifestation.
  • Les trois fables retenues et leurs illustrations sont transmises à la direction générale de l’enseignement scolaire en format numérique, sur un site collaboratif Pléiade dédié, au plus tard le 31 mai 2021. Les académies précisent la catégorie du concours concernée (école, collège, lycée), les coordonnées complètes des établissements, et les noms et prénoms des élèves ainsi que le niveau de classe de chacun d’eux, mais ces éléments n’apparaissent pas sur les créations (texte et illustration) afin de préserver l’anonymat au tour suivant.

La finale est nationale

À partir des créations anonymisées, un jury national, rassemblant inspecteurs généraux, universitaires, professeurs, écrivains, illustrateurs... sélectionne trois créations par catégorie.

Le palmarès est proclamé au début du mois de juin 2021, et les lauréats sont récompensés lors d’une cérémonie officielle à Château-Thierry, ville natale de La Fontaine.

 Dans l’académie : « Les jeux de La Fontaine »

Une série d’épreuves organisées autour de quizz, de devinettes et autres activités sera soumise à la sagacité des écoliers, des collégiens et des lycéens, à différents niveaux.

Quelques exemples d’activités possibles (liste non exhaustive)

École

  • Comparer et s’exprimer sur les approches de deux illustrations d’artistes d’une même fable à des époques différentes ou non.
  • Collecter et choisir les matériaux qui seront utilisés (tissu, laine, plastique, bois, objets de récupération …) : réaliser une production plastique en utilisant diverses techniques et matières comme le collage, l’assemblage,…pour réaliser son illustration en lien avec l’une des fables.
  • Réaliser un court film d’animation mettant en scène l’une des fables.
  • Mettre en scène, théâtraliser une fable (filmer ou photographier la création des élèves).
  • Mettre en voix (en déclamant, en slamant, … l’une des fables, à une ou plusieurs voix).
  • Créer une musique autour d’une ou plusieurs fables.
  • Réaliser un photomontage, une bande dessinée, un article de presse…autour d’une ou plusieurs fables.
  • Réaliser un dictionnaire collaboratif en lien avec les fables.
  • Inventer une fable avec sa morale et l’illustrer.

Collège

Ateliers d’écriture
  • Réécritures : traduction contemporaine, slams, etc.
  • Arrêt sur les morales.
  • Recueil de fables écrites par les élèves seuls ou en groupe.
Ateliers de création
  • Recueil de Fables de La Fontaine choisies par les collégiens et illustrées par leurs soins.
  • Abécédaires.
  • Organisation d’une exposition de travaux réalisés autour du thème.
  • Organisation d’un rallye La Fontaine.
Ateliers d’expression orale
  • Concours de diction : « Le Corbeau et le Renard » sur des tons différents.
  • Lecture au choix (chacun choisit une fable et la dit…)
  • Brigades de La Fontaine : des élèves surgissent dans les classes pendant les cours et lisent/ récitent une fable. Peut s’en suivre un débat sur la morale. (Cette action peut éventuellement être préparée dans les ateliers théâtre, etc.)
  • Réalisation de vidéos par les élèves évoquant une fable et sa morale.
  • Élèves déguisés en animaux des Fables (au minimum un accessoire, une pièce de costume…). On peut demander par exemple aux autres élèves de deviner de quelle fable il s’agit.
  • Repas à la cantine « comme à l’époque de La Fontaine ».
  • Affichage dynamique des établissements : proposition d’une fable différente chaque jour. Vote, ouvert aux parents (par Pronote par exemple). Le vote des élèves peut être organisé par les élèves du CVC.

Lycée

  • Concours de plaidoirie (préparation du Grand oral) : les élèves se font l’avocat ou l’accusateur d’un personnage d’une fable.
  • Écriture d’une fable/ slam.

Lycée professionnel

  • Repas organisé par les élèves : Présentation de cartes de menu et de sets de tables illustrés d’une fable. Sur les sets, chaque fable sera accompagnée d’un jeu/questionnaire (rébus, mots fléchés…)
  • Réalisation de jeux de société type « Memory »/ jeu de l’oie/ trivial poursuit sur le thème des fables (en partie testés lors du Défi Lecture. Ces jeux seront destinés aux élèves de maternelle invités au lycée lors de la semaine festive (si mesures sanitaires levées.)
  • Écriture parodique de « La Cigale et la Fourmi » à partir d’une situation professionnelle.

Tous niveaux

Lecture d’une fable le même jour, à la même heure dans toute l’académie (poster les vidéos sur Facebook, Instagram…)

Une page Eduscol rassemble des orientations et des ressources pédagogiques pour aider les professeurs à travailler sur La Fontaine et sur l’apologue avec leurs élèves et toutes les informations nécessaires à la participation au concours.

De nombreuses ressources (bibliographie, sitographie, etc.) vous sont proposées, de même que des suggestions plus précises d’activités (cf. Le Fabuleux abécédaire La Fontaine) et une étude d’ensemble sur le genre de la fable (cf. Qu’est-ce qu’une fable ?).

Ressources bibliographiques et sitographiques

Mise en ligne : 30 novembre 2020

format PDF - 220 ko
400 ans de Jean de la Fontaine dans l’académie d’Amiens
Le Fabuleux abécédaire La Fontaine

Mise en ligne : 30 novembre 2020

format PDF - 5.5 Mo
400 ans de Jean de la Fontaine dans l’académie d’Amiens
Qu’est-ce qu’une fable ?

Mise en ligne : 30 novembre 2020

format PDF - 128.3 ko
400 ans de Jean de la Fontaine dans l’académie d’Amiens

 La Fontaine et les programmes de Français

CM1-CM2

La morale en question

  • Découvrir des fables.
  • Comprendre les valeurs morales portées par les personnages et le sens de leur action.
  • S’interroger, définir les valeurs en question, voire les tensions entre ces valeurs pour vivre en société.

6e

Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques

  • Des fables et des fabliaux… développant des intrigues fondées sur la ruse et les rapports de pouvoir.
  • Comprendre comment s’inventent et se déploient les ruses de l’intelligence aux dépens des puissants et quels sont les effets produits sur le lecteur ou le spectateur.

5e

Avec autrui : familles, amis, réseaux : De nombreuses fables interrogent la vie en société.

4e

Individu et société : confrontation de valeurs ?

3e

Vivre en société, participer à la société / Dénoncer les travers de la société

  • Découvrir des œuvres, des textes et des images à visée satirique, relevant de différents genres et formes, et d’arts différents.
  • Comprendre les raisons, les visées et les modalités de la satire, les effets d’ironie, de grossissement, de rabaissement ou de déplacement dont elle joue, savoir en apprécier le sel et en saisir la portée et es limites.
  • S’interroger sur la dimension morale et sociale du comique satirique.

2de

La poésie du Moyen Âge au XVIIIe siècle

1ère

La littérature d’idées du XVIe au XVIIIe siècle : Jean de La Fontaine Fables livres 7 à 11 (Parcours : Imagination et pensée au XVIIe siècle)

Mise à jour : 1er juin 2021