ac-amiens.fr

Sommaire

L’académie d’Amiens vous informe #5

Gardons le contact - Jeudi 7 mai 2020

 Actualités

Le cadrage national de la réouverture des écoles et établissements scolaires : protocole sanitaire, circulaire pédagogique et kit de communication

Lundi 4 mai, le ministère a présenté son protocole sanitaire pour la réouverture des écoles, des collèges et des lycées en le déclinant en deux guides :

  • Guide relatif à la réouverture et au fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires ;
  • Guide relatif à la réouverture et au fonctionnement des collèges et des lycées.
    De manière à en faciliter la lecture, une présentation PowerPoint accompagne ces deux publications.
    En date du 4 mai, le ministère a aussi édité une circulaire pédagogique donnant le cadre des conditions de poursuite des apprentissages lors de la réouverture des écoles et établissements scolaires, construite sur deux axes :
  • Le cadre sanitaire vise à garantir les conditions de santé et de sécurité grâce au respect du protocole sanitaire.
  • Le cadre d’accueil vise à renforcer la continuité pédagogique, notamment pour répondre à la lutte contre les inégalités. Quatre situations d’apprentissage sont possibles pour les élèves :
    • en classe ;
    • en étude si les locaux et les moyens de surveillance le permettent ;
    • à la maison avec la poursuite de l’enseignement à distance ;
    • en activité grâce à un accueil organisé en lien ou par les communes dans le cadre du dispositif Sport – Santé – Culture – Civisme (2S2C).

Depuis peu, un kit de communication essentiellement composé d’affiches est aussi disponible en ligne :

  • Face au Coronavirus, les bons gestes à adopter ;
  • Les règles de circulation dans mon école/établissement ;
  • Les règles à respecter dans la cours de récréation ;
  • Les grands principes du nettoyage ;
  • Mettre et porter son masque ;
  • Si je suis malade, je reste à la maison ;
  • Recommandations aux professeurs - écoles maternelles ;
  • Recommandations aux professeurs - écoles élémentaires ;
  • Recommandations aux professeurs - collèges et lycées ;
  • Les règles à respecter dans la cour de récréation au collège ;
  • Ainsi que d’une vidéographie : Coronavirus Covid-19 - Réouverture des écoles et établissements scolaires.

Des masques en cours de livraison

Le protocole sanitaire national relatif à la réouverture des écoles et des établissements scolaires prévoit la mise à disposition par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse de masques à destination de ses agents en contact direct avec les élèves.
Ils seront obligatoires dans toutes les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées, recommandés dans toutes les autres situations. Ils sont actuellement en cours de livraison.

Quelles seront les conditions de reprise de l’activité au rectorat à partir du 11 mai ?

Le 11 mai 2020 marquera le début d’une nouvelle phase de la crise sanitaire, celle du déconfinement progressif. Dans un mail adressé aux personnels du rectorat le mardi 5 mai, Delphine Viot-Legouda, secrétaire générale de l’académie, a souhaité éclaircir les conditions de reprise de l’activité sur site et leur organisation.

Au niveau des DSDEN Direction des services départementaux de l’éducation nationale , des plans de reprise d’activité relativement similaires ont été travaillés en lien avec les secrétaires généraux et les chefs de division pour une reprise des agents à partir du 11 mai dans le respect des directives posées. Ces derniers ont été communiqués ou le seront prochainement auprès des agents.

garantir les conditions de santé et de sécurité grâce aux respects des règles sanitaires

Le plan de reprise de l’activité sur le site du rectorat prévoit notamment :

  • un travail préparatoire avec les cadres, mené du 27 avril au 7 mai ;
  • le nettoyage de l’ensemble des locaux avant le 11 mai ;
  • le rappel des mesures de distanciation physique et des gestes barrières grâce à un kit de communication prévu à cet effet ;
  • la mise à disposition de matériels de protection (masques, gel hydro alcoolique, savon…) ;
  • la limitation des contacts par une circulation réduite dans les locaux et des effectifs réduits (capacité d’accueil maximum pour chaque bureau ou salle, organisation d’une rotation des effectifs, éviter les déplacements entre services…) ;
  • l’accompagnement des personnels ;
  • le maintien du télétravail à temps complet pour les personnels fragiles ou en fonction de la situation de chaque agent.

Dans le cadre de la progressivité de la reprise et la protection de tous, le second objectif impose une rotation entre reprise sur site et poursuite du travail à distance en fonction d’un planning défini par les responsables de service.

La Semaine des langues vivantes se réinvente à distance

Tous les ans au mois de mai se déroule la traditionnelle semaine nationale des Langues vivantes, durant laquelle les établissements scolaires programment habituellement des animations, sorties scolaires, temps forts, échanges, ateliers en lien avec les langues vivantes. L’idée est de les faire vivre et connaître au sein de l’ensemble de la communauté scolaire et au-delà. Cette année, le confinement aura certes mis à mal l’organisation de cette Semaine mais ne l’aura toutefois pas empêché entièrement : les inspecteurs pédagogiques régionaux ont mis en ligne iciun ensemble de contenus. Ces derniers répondent à deux objectifs :

  • donner un coup de projecteur aux actions menées par les établissements scolaires tout au long de l’année ;
  • mettre en valeur les initiatives des professeurs et des assistants en langues vivantes prises durant le confinement.

langues vivantes et immersion : le saviez-vous ?

Notre académie est l’une des rares à avoir mis en ligne une plateforme en ligne entièrement dédiée à la DNL Discipline non linguistique (discipline non linguistique) et à l’apprentissage des langues vivantes en immersion : guides pratiques, séquences d’histoire-géographie en allemand, anglais ou espagnol dans le cadre du confinement, explication sur la DNL dans le nouveau baccalauréat… Des ressources à consulter si besoin ou par saine curiosité.

Réouverture possible des centres de formation continue

Dans un communiqué de presse du 4 mai, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé la possibilité de réouverture des centres de formation continue à compter du 11 mai 2020.

Pour ce faire, les organismes devront nécessairement respecter le protocole national de déconfinement : un guide ad hoc travaillé avec la profession et validé par le ministère du travail complètera le protocole national déjà publié.

Actuellement, l’académie d’Amiens compte plus de 250 centres de formation continue : dans ces établissements adhérents aux GRETA Groupement d’établissements pour la formation continue , ces réouvertures possibles permettront aux 11 000 stagiaires (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi) de reprendre leur activité et de continuer ainsi le développement de leurs compétences.

 Analyse

Accompagner, former, fournir des ressources… L’académie prépare ses personnels aux conditions de la reprise

C’est une vaste campagne de formation qui a été lancée dans l’académie pour préparer les différentes catégories de personnels à la réouverture des écoles et des établissements scolaires.

Depuis jeudi 30 avril, la DAFPEN Délégation Académique à la Formation des Personnels de l’Éducation nationale , en lien avec Maryse Burger, médecin conseillère technique du département de la Somme et Catherine Rousseau, infirmière conseillère technique de la rectrice, a organisé plusieurs webinaires à destination de différentes catégories de personnels. Plus que de simples classes virtuelles, le format choisi a permis de privilégier l’interaction entre les auditeurs et les formateurs, un système de tchat permettant notamment à chacun de poser directement ses questions et de disposer de réponses quasiment immédiates, regroupées ensuite dans une foire aux questions.

  • Un webinaire a été dédié aux personnels de santé de l’académie le lundi 4 mai (250 auditeurs). Ces médecins et infirmiers de l’Éducation nationale accompagneront en effet les écoles dans la mise en pratique du protocole sanitaire à partir de lundi 11 mai : face à eux à distance, deux conseillères techniques assistées du professeur Grignon (SimUSanté) ont pu expliquer en détail le protocole sanitaire ministériel et surtout, répondre par tchat aux très nombreuses questions qui leur étaient posées, plus de 700.
  • Une session de webinaires a été proposée aux inspecteurs de circonscription et directeurs d’école les jeudi 30 avril et mardi 5 mai sur la thématique des gestes barrières et du protocole sanitaire : plus de 1700 auditeurs y ont assisté. Participant à la formation, Sylvie Gosset, cheffe de la division des affaires juridiques (DAJ) a complété par des sujets d’ordre juridique et règlementaire.

Depuis mardi 5 mai, un parcours M@gistère est disponible en ligne auquel sont d’ores et déjà inscrits les 11 500 enseignants du 1er degré de l’académie et leurs IEN Inspecteur de l’Education nationale de circonscription. La volonté de l’académie est de fédérer ces enseignants par circonscription sous la supervision des personnels de santé référents et de faciliter les échanges de bonnes pratiques, d’informations, d’interrogations… Cette mise en réseau, qui vient en complément de la plateforme téléphonique de conseils inaugurée la semaine dernière, offre ainsi :

  • Des ressources pédagogiques d’éducation à la santé ;
  • Des ressources juridiques ;
  • Une foire aux questions extraite des deux webinaires ;
  • 5 capsules vidéos expliquant les principales parties du protocole ;
  • Un forum de discussion et de partage

Les personnels de santé accompagneront les écoles à distance ou en présentiel à partir du 11 mai lorsque les besoins s’en feront sentir, de manière à aider chaque structure et chaque collectivité locale à trouver des solutions adéquates pour une reprise respectueuse du protocole sanitaire.

Un processus similaire de formations sera programmé dans les jours qui viennent pour les personnels du rectorat, des DSDEN, des CIO Centre d’information et d’orientation et les personnels relevant du second degré.

Des ressources en ligne pour recueillir la parole des élèves lors de leur retour en classe

En complément, un groupe d’inspecteurs académiques du 1er et du 2nd degré a coordonné la rédaction et la compilation d’une série de ressources produites par une cinquantaine d’enseignants. Ces travaux s’appuient notamment sur l’expérience acquise lors de la gestion de crise des attentats de novembre 2015.

Face à la situation déstabilisante que nous connaissons actuellement et dans une démarche d’accompagnement, ces ressources ont pour objectif de « libérer la parole des élèves » et de les aider à exprimer leurs émotions. Il s’agit de représenter l’école comme un sas exutoire et de décompression pour eux en s’appuyant sur des ressources thématiques qui mettent en perspective l’évènement d’un point de vue historique, économique, artistique…
L’ensemble des contenus est à retrouver ici.

 Focus sur

Les AESH accompagnant d’élèves en situation de handicap  : plus de 14 000 élèves en situation de handicap pris en charge dans l’académie pendant le confinement

Afin de maintenir le lien avec les quelques 14 000 enfants en situation de handicap scolarisés sur l’académie, l’ensemble des enseignants des classes ordinaires et spécialisées, les enseignants référents handicap, les AESH (accompagnants d’élèves en situation de handicap) et les équipes de circonscriptions ASH se mobilisent pour préserver le lien avec les enfants, les familles et assurer également la continuité pédagogique depuis le début du confinement.

Le suivi pédagogique est maintenu notamment grâce aux outils mis à disposition par le ministère avec la plateforme EDUSCOL, proposant un ensemble de ressources pour aider les enseignants et les familles à assurer une continuité pédagogique à domicile dans le cadre du confinement actuel. Ces ressources sont classées par catégorie et en fonction des types de troubles. En parallèle, les enseignants proposent des contenus personnalisés pour chaque élève en fonction de leurs compétences et des difficultés qu’ils peuvent rencontrer, il s’agit ainsi de maintenir les acquis et de garder un apprentissage adapté durant le confinement.

En plus du suivi pédagogique, les enseignants se sont aussi attachés et impliqués dans l’accompagnement des enfants et des parents dans la vie quotidienne durant le confinement. Certaines familles rencontrent en effet plus de difficultés au sein du domicile car le confinement peut être source de problèmes pour des élèves présentant des troubles psychiques ou autistiques : les parents se sentent parfois démunis face à la situation.

un lien école / familles maintenu

Une fois par semaine, les enseignants prennent contact par téléphone et font le point avec les familles ; inversement, les parents demandent des conseils ou des renseignements.

Autre bénéfice de ce travail à distance réalisé par les enseignants, les établissements spécialisés et les AESH, le décrochage scolaire est très faible pour la catégorie des élèves en situation en handicap.

Actuellement, l’ensemble des équipes réparties sur les 3 départements travaillent à la reprise des enfants en situation de handicap dans les établissements, pour une reprise de l’école inclusive dans les meilleures conditions possibles. Pour plus de renseignements, consultez la une fiche explicative parue ce jour sur Eduscol concernant le retour prioritaire en classe des élèves en situation de handicap.

Les Cellules d’accueil et d’écoute destinées aux parents et responsables légaux des élèves en situation de handicap, aux enseignants, directeurs d’école, chefs d’établissements et AESH restent ouvertes :

  • Aisne : 03 23 26 30 17
  • Oise : 03 44 06 45 45
  • Somme 03 22 82 38 07

 Agenda

 Ressources humaines

Depuis le 29 avril et jusqu’au 10 juin, les agents peuvent mobiliser leur compte personnel de formation

Les agents de la fonction publique bénéficient d’un crédit annuel d’heures de formation professionnelle. Ces heures sont mobilisables à l’initiative de chaque agent pour la préparation et la mise en œuvre d’un projet d’évolution professionnelle (concours, diplôme…), d’une future mobilité, d’une promotion ou d’une reconversion professionnelle.

Pour consulter la situation de votre compte personnel de formation

Les agents qui souhaitent en bénéficier doivent remplir le formulaire correspondant et se rapprocher de leur hiérarchie dans le respect du calendrier et des modalités précisées dans la circulaire mise en ligne.