ac-amiens.fr

Sommaire

L’académie d’Amiens vous informe #3

Gardons le contact - Jeudi 23 avril 2020

 Actualités

Vacances apprenantes : des stages de soutien scolaire offerts à 6 300 élèves

Durant cette seconde semaine de vacances scolaires, les élèves identifiés par les enseignants étaient invités à participer à des sessions de soutien scolaire organisées à distance par des enseignants volontaires. Le dispositif « Vacances apprenantes » s’appuie sur les « stages de réussite » ou autres « écoles ouvertes » proposés habituellement aux élèves de CM1 et de CM2 durant les vacances de printemps et qui réunissent tous les ans plus de 3000 écoliers de notre académie.

La crise sanitaire actuelle a cependant renforcé les besoins habituels de ces stages, les problématiques de décrochage scolaire étant aggravées par le confinement et les semaines qui passent loin de l’École. Le dispositif Vacances apprenantes a par conséquent été élargi à un plus vaste public : les élèves de tous les niveaux scolaires pouvaient y participer, depuis le CP jusqu’au lycée.

Cette semaine, grâce à près de 1 200 enseignants volontaires, 6 300 élèves de l’académie ont pu bénéficier de ces stages exceptionnels :

  • 2 260 dans l’Aisne | 1er degré : 790 | 2nd degré : 1 470
  • 1 440 dans la Somme | 1er degré : 940 | 2nd degré : 500
  • 2 600 dans l’Oise | 1er degré : 1 610 | 2nd degré : 990

La continuité pédagogique mise en place dans l’académie a ainsi pu trouver un prolongement légitime et primordial durant ces vacances scolaires, démontrant une fois de plus la mobilisation des enseignants en particulier et de la communauté éducative en général face à une situation inédite et leur engagement pour la réussite des élèves.

Une question sur le numérique ? Tous les matins, posez-la au « Café de la DANE Délégation académique au numérique éducatif  »

Voici un service supplémentaire offert par les équipes de la Délégation académique au numérique éducatif (DANE) en cette période inédite de crise sanitaire : vous avez des questions sur un outil numérique que vous maîtrisez mal, une commande que vous ne parvenez pas à actionner sur un logiciel… ? La DANE vous donne rendez-vous tous les matins entre 8h30 et 9h pour des séances de conseils et d’échanges en direct : le Café de la DANE réunit ainsi quotidiennement une dizaine d’auditeurs depuis début avril via une classe virtuelle, tchat ou audio.

Pour y accéder, surveillez votre messagerie électronique : le code d’accès a été envoyé à tous les enseignants, les chefs d’établissements et les inspecteurs de l’académie.

Pour tout besoin : ce.dane ac-amiens.fr

 Analyse

Reprise progressive à partir du 11 mai : les cours ne reprendront pas comme avant, un travail de concertation est en œuvre pour en définir les modalités

Le 13 avril 2020, le Président de la République a annoncé la réouverture progressive des crèches, écoles, collèges et lycées à compter du 11 mai 2020.

L’enjeu du déconfinement est profondément social devant les inégalités creusées par la situation actuelle car trop d’élèves sont privés d’école sans possibilité d’accès au numérique ou sans pouvoir être aidés par leurs parents. Cette mesure d’équité et d’égalité des chances se fera d’une part dans la concertation et d’autre part dans la sécurité sanitaire.

Une reprise progressive et différenciée, guidée par la concertation

Ce déconfinement ne sera pas un retour à la normale. En effet, le virus circulera encore. Il faut donc dès à présent repenser l’École en respectant des lignes directrices dont le socle fondamental reste la sécurité sanitaire : être capable d’accueillir les élèves dans le respect de règles sanitaires strictes est une condition sine qua non , tant pour la sécurité des personnels que pour celle des écoliers, collégiens, lycéens et de leurs familles.

Le ministère est en cours d’élaboration d’un protocole détaillé qui donnera lieu à un cadrage national. Dans son intervention face à la Commission Culture-Éducation de l’Assemblée Nationale le mardi 21 avril, le ministre a en outre précisé que ce cadrage s’accompagnera d’une grande souplesse au niveau local, permettant aux académies, DSDEN Direction des services départementaux de l’éducation nationale , circonscriptions, écoles, collectivités locales et territoriales, de procéder à des ajustements et à des adaptations en fonction du contexte particulier de chaque structure, ces réflexions devant notamment prendre en compte l’organisation de la restauration et des transports scolaires.

La reprise sur site ne pourra se faire que si toutes les conditions sanitaires, humaines et logistiques, sont réunies. Nos partenaires, parmi lesquels les collectivités locales et territoriales, sont pleinement associés à cette phase préparatoire.

Au niveau de l’académie, la rectrice, les inspecteurs d’académie et le secrétariat général ont déjà débuté un vaste travail de concertation avec l’ensemble des partenaires afin de dégager les lignes directrices de ce retour progressif, et le poursuivront durant les deux semaines à venir par le biais d’entretiens et de visioconférences :

  • associations des maires de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme ;
  • conseils départementaux de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme ;
  • conseil régional Hauts-de-France ;
  • inspecteurs de l’Éducation nationale en charge des circonscriptions du 1er degré ;
  • chefs d’établissements ;
  • directeurs diocésains ;
  • organisations syndicales ;
  • conseil académique de la vie lycéenne ;
  • représentants de fédérations de parents d’élèves.

Retour d’expérience et comparaison internationale

Pour préparer cette reprise, l’académie ne part pas d’une page blanche : grâce à la prise en charge des enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire organisée quotidiennement depuis le début du confinement, nous bénéficions d’une expérience notable dans l’accueil des élèves en petits groupes : les 250 pôles d’accueil de l’académie fonctionnent depuis 6 semaines dans le respect des consignes sanitaires en ayant adapté efficacement leurs pratiques et locaux. Le virus ne s’y propage pas, aucun centre n’a été fermé à ce jour. Cette expérience constitue une base de réflexion et d’enseignements pour une reprise progressive à plus grande échelle.

La définition des modalités et du protocole général s’appuiera notamment sur la comparaison et la coopération internationales, privilégiant le partage des bonnes pratiques et l’analyse des stratégies de déconfinement et de réouverture des écoles opérées au niveau européen et mondial.

Réouverture des écoles, qu’en est-il de nos voisins européens ?

  • Danemark : les écoliers ont repris le 15 avril après un mois de confinement ; pour les collégiens et les lycéens, ce sera le 11 mai ;
  • République Tchèque : reprise effectuée le 20 avril ;
  • Norvège : prévue le 27 avril ;
  • Allemagne : reprise prévue le 4 mai ;
  • Luxembourg : reprise prévue des lycées le 11 mai ; des écoles primaires le 25 mai.

Une réussite collective des personnels de l’éducation nationale, l’ambition d’une réussite individuelle pour chacun de nos élèves

Le 11 mai marquera un nouveau tournant dans la gestion de cette crise sanitaire : les semaines et les mois qui viennent, bien loin de s’apparenter à un retour à la normalité, vont au contraire nous obliger à adapter nos modes de fonctionnement mais aussi à redéfinir un nouvel univers scolaire.

D’ores et déjà, le ministre Jean-Michel Blanquer a commencé à présenter une série d’hypothèses quant aux modalités pratiques de cette reprise progressive : accueil différencié par niveaux scolaires, gestion du temps et des locaux, situations variées d’apprentissages… L’ensemble de ces modalités est pour l’heure en discussion et fera l’objet, lorsqu’une publication officielle en aura été faite, d’une communication plus détaillée.

Aujourd’hui, l’enjeu social de la reprise est lui-aussi primordial car le lien avec l’école ne doit pas se déliter, nos élèves doivent continuer d’apprendre, ceux pour lesquels les apprentissages ont été plus compliqués durant le confinement feront l’objet de la plus grande attention après évaluation de leurs besoins.

Grâce au formidable engagement dont chacun des personnels de l’académie, quelle que soit sa fonction, a su faire preuve depuis le début de cette crise sanitaire, cette première étape de mise en œuvre de la continuité pédagogique et administrative a été marquée par une véritable réussite collective dont nous pouvons être fiers. Le défi pour réussir cette deuxième étape est grand, il peut dans le même temps être riche d’opportunités pour innover ; avec concertation, méthode et rigueur, nous serons capables de le relever et ce, dans le strict respect des conditions sanitaires, indispensables pour nos personnels comme pour nos élèves et leurs familles.

 Focus sur

Les CIO Centre d’information et d’orientation poursuivent leur mission d’accompagnement pendant le confinement

Dans l’année scolaire, les mois de mars, avril et mai sont la « saison haute » de l’orientation. Une période durant laquelle les psychologues de l’Éducation nationale, autrement appelés les psy EN, multiplient les entretiens, répondent aux nombreuses interrogations des familles et des élèves quant aux choix imminents à faire en terme de poursuite de la scolarité et d’orientation.

Si, confinement oblige, les 12 Centres d’information et d’orientation (CIO) et les 4 points d’accueil de l’académie ont fermé leurs portes au public depuis le 16 mars, ils n’en demeurent pas moins en forte activité actuellement : la très grande majorité des 300 personnels des CIO sont en télétravail et continuent de poursuivre leur mission d’accompagnement des équipes scolaires et des élèves. Les lignes téléphoniques ont été transférées sur les téléphones des agents, des permanences téléphoniques sont organisées au quotidien, y compris durant les vacances scolaires, remplaçant ainsi les traditionnels rendez-vous avec les familles et les élèves en quête de renseignements.

Orientation des 3e, des 2de, 2de professionnelle et 1e année de CAP certificat d’aptitude professionnelle

En ce moment, une partie de l’activité est concentrée sur l’expression des vœux des élèves de 3e en vue de leur affectation en lycée général, technologique ou professionnel. Les conseils de classe du second trimestre se sont en effet tous tenus, souvent en audio ou en visioconférence durant le confinement, permettant aux équipes éducatives d’émettre des recommandations sur les intentions d’orientation de chaque élève. L’heure est désormais au dialogue entre l’établissement scolaire et les familles, celui-ci pouvant, comme de coutume, se faire avec l’appui et les conseils des psychologues de l’Éducation nationale.

Autre sujet fort actuellement, l’accompagnement des lycéens de 2de, 2de professionnelle et 1e année de CAP qui s’interrogent quant à la manière la plus adaptée de poursuivre leur scolarité ou souhaitant se réorienter.

Quant à Parcoursup Parcoursup est la plateforme nationale d’admission en première année des formations de l’enseignement supérieur. , le confinement n’a pas eu de répercussions sur le déroulement de la procédure. Celle-ci démarrera une nouvelle phase le 19 mai, la phase d’admission : les lycéens et jeunes en réorientation disposeront alors de près de 2 mois pour consulter les réponses de chaque établissement d’enseignement supérieur pour lequel ils ont émis un vœu, et répondre aux propositions d’admission dans le délai indiqué.

 Agenda

  • 27 avril : reprise du calendrier quotidien des formations DANE sur les outils numériques.
  • Du 27 avril au 15 mai : campagne anticipée d’inscription aux préparations des concours internes. Les personnes inscrites pourront ainsi commencer à s’auto-former durant le congé scolaire estival. Plus d’informations.
  • 6 mai : Tous prêts pour la dictée ! France 3, Lumni et le ministère de l’Education nationale s’associent pour la deuxième année consécutive autour du programme-événement « Tous prêts pour la dictée ! ». Mercredi 6 mai à 13h45, préparez vos stylos et participez à la plus grande dictée de France. Pour réviser, dès le 20 avril, vous pourrez accéder aux programmes courts « En route pour la dictée » sur les antennes régionales de France 3, sur Lumni et les réseaux sociaux.
  • Semaine du 11 mai : début de la reprise progressive des cours.
  • 17 mai : clôture des inscriptions au Concours académique Moteur ! Il reste moins d’un mois aux élèves pour envoyer leur film d’1 minutes 30 sur une personne inspirante. Plus de renseignements sur le site de l’académie et sur le site Moteur !
  • 19 mai : début de la phase d’admission Parcoursup (jusqu’au 13 juillet).

 Ressources humaines

Les conseillers Ressources humaines (RH) de proximité

Les conseillers Ressources humaines de proximité offrent un service personnalisé d’accompagnement, de conseil et d’information à destination de tous les personnels de l’académie d’Amiens. Leurs activités se regroupent en trois axes :

  • aider au développement personnel et professionnel ;
  • écouter, conseiller, prévenir ;
  • animer des réseaux professionnels dans un bassin d’emploi.

Acteur de terrain à votre écoute, le conseiller en ressources humaines de votre département reste à votre disposition pendant la période de confinement et en vue de votre future reprise de poste sur votre lieu de travail habituel. Vous pouvez le solliciter par téléphone ou par courriel. Un entretien téléphonique pourra être envisagé dans un cadre confidentiel et anonyme.

Plus d’informations

L’académie d’Amiens vous informe #3

Mise en ligne : 23 avril 2020

format PDF - 617.6 ko
Gardons le contact