ac-amiens.fr

Sommaire

L’immersion au collège Sagebien à Amiens

Coordonnatrice du projet : Sandrine Risbec, professeure d’anglais

Depuis septembre 2018, tous les élèves de 6ème du collège Sagebien bénéficient du dispositif "Immersion en langue anglaise". L’immersion consiste en une exposition intensive et de longue durée à une langue étrangère au cours de la scolarité de l’élève par l’enseignement de certaines disciplines dans une langue étrangère. La langue n’est pas un objet d’étude mais un outil de communication. Il s’agit d’apprendre en agissant.

 Objectifs

L’ambition poursuivie est d’ajouter une plus-value aux parcours scolaires des élèves :

  • pour qu’ils construisent des acquis particulièrement solides en Langues Vivantes Étrangères,
  • en leur donnant la possibilité d’atteindre les contenus de l’enseignement obligatoire dans toutes les disciplines.

Ce dispositif participe à l’ensemble de la réflexion portant sur les évolutions que sera susceptible de connaître, au cours des prochaines années, l’enseignement des langues vivantes [1]. D’ailleurs, les textes officiels autorisent depuis plusieurs années l’enseignement en langue étrangère du programme d’une discipline non linguistique, en immersion, jusqu’à 50 % du temps dédié à cette discipline.

 Mise en oeuvre

Au collège Sagebien, en plus des heures d’Anglais habituelles, les élèves bénéficient d’un enseignement d’autres disciplines en anglais : une heure de Mathématiques hebdomadaire, des séquences complètes en EPS Education physique et sportive , ainsi qu’une partie du cours d’Éducation Musicale.

Ces enseignements leur sont dispensés par leurs professeurs habituels, titulaires de la Certification DNL Discipline non linguistique (Discipline Non Linguistique) en anglais.

Ce projet innovant fait suite à la classe d’immersion linguiste en anglais de l’école élémentaire Sagebien débutée en 2015.

© France 3 Hauts-de-France

Les anciens élèves de l’école sont répartis dans toutes les classes de 6ème ainsi tous les élèves du niveau profitent de la dynamique des acquis du premier degré. Grâce à une plus grande exposition à la langue, les élèves gagnent rapidement en confiance, en fluidité et font des progrès conséquents en anglais.

L’immersion s’articule autour d’un thème commun, Harry Potter ®, décliné dans les différentes DNL concernées, mais également dans d’autres disciplines en langue française. Le fil conducteur du projet permet de créer du lien entre les différents apprentissages, d’acquérir des prérequis ou de concrétiser des travaux interdisciplinaires.

Les séances de Mathématiques, EPS ou Education Musicale en anglais recentrent le cours sur l’essentiel, approfondissent certaines notions par une approche différente, s’attachent à rendre les élèves plus actifs et les séances de cours plus ludiques, grâce à l’anglais et l’univers magique de Harry Potter ®.

L’expérience motive autant les élèves que les professeurs. Ces derniers regrettent d’ailleurs de ne pas s’être lancés dans l’aventure plus tôt... De nouveaux enseignants, séduits par l’émulation et les retours positifs des collègues déjà engagés dans le projet, préparent la Certification et devraient rejoindre la démarche prochainement : en 5e à la rentrée 2019, puis progressivement tous les niveaux avec un éventail de disciplines très varié et un nouveau fil conducteur chaque année.

Afin de préparer les enseignants, la Délégation académique à la formation des personnels de l’éducation nationale (DAFPEN Délégation Académique à la Formation des Personnels de l’Éducation nationale ) a assuré une formation sur le thème du co-enseignement en langue et sur celui de l’enseignement d’une discipline en anglais.

 Ce qu’en disent les professeurs impliqués

Pour notre part, l’expérience s’est révélée un peu chronophage au début, déstabilisante, mais riche et enthousiasmante. Chronophage, car nous cherchions à maîtriser toutes nos séances en anticipant les moindres réactions et comportements des élèves. Tout nous semblait devoir être formalisé afin d’être certain de ne pas sortir du cadre (le lexique à acquérir pour tous les élèves ; les enjeux moteur, analytique, matériel et émotionnel, afin d’accompagner les élèves et de gérer leurs comportements (…).

…Il faut accepter de se "mettre en danger" (…) car il n’est pas évident, par exemple, de donner de nouvelles consignes si on ne les a pas anticipées en amont. Mais on s’en sort, en allant au plus simple... Parce que l’objectif premier reste de FAIRE, et même de faire… pour comprendre.

Force est de constater que cela ne gêne en rien l’acquisition des connaissances et des compétences spécifiques à chacune de nos disciplines et que ce projet nous permet de raccrocher certains élèves qui, de prime abord, n’étaient pas très intéressés par les Mathématiques, la Musique ou l’EPS. Les élèves s’investissent et progressent en s’amusant.

Riche et enthousiasmante enfin, parce que cela crée une dynamique collective dans laquelle chacun se nourrit de l’expérience et des retours de ses collègues.

Mise à jour : 4 mars 2019