ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

La Discipline Positive à l’école

C’est une démarche éducative associée à une boite à outils qui propose de développer les compétences sociales des élèves avec fermeté et bienveillance.

La Discipline Positive met à disposition des enseignants une réflexion, un ensemble d’outils et une méthode ni permissive ni punitive qui permet de développer chez l’enfant l’auto régulation, le sens des responsabilités, l’autonomie, l’envie d’apprendre, le respect mutuel et bien d’autres qualités essentielles. Il s’agit d’un projet collectif de respect de soi et des autres.

Dans cette démarche, lorsque l’on est confronté à des difficultés, on fait prévaloir la recherche de solutions sur les punitions et les sanctions. On n’y transige pas, l’autorité s’exerce sans soumission, en conciliant fermeté et bienveillance. Que l’on soit enfant ou adulte, cette démarche s’attache à faire vivre la parité d’estime entre êtres humains au sein de l’établissement.

La Discipline Positive est une approche de l’éducation basée sur les philosophies d’Alfred Adler (1870-1937) et de Rudolf Dreikurs (1897-1972).

 Principes fondateurs de la Discipline Positive

  • C’est une approche globale qui tient compte du ressenti, des pensées et des actions de l’individu mais aussi de son contexte
  • Chaque individu mérite respect et dignité
  • Chaque être humain a besoin d’avoir un sentiment d’appartenance à un groupe et la capacité de contribuer au bien-être de ce groupe
  • L’encouragement, qui se centre sur les forces de l’individu, permet un changement constructif
  • Tout comportement a une raison d’être
  • Les enfants construisent à partir de leurs expériences des croyances qui influencent leurs comportements tout au long de leur vie
  • La liberté de chacun s’accompagne de responsabilités.

En 1969, Lynn Lott et Jane Nelsen s’intéressent aux travaux d’Adler et créent une offre de formation basée sur ces principes à l’attention des éducateurs et des parents. A partir de 1990, elles partagent leurs travaux.

Sur la page d’accueil du site de l’association vous trouverez deux vidéos dans lesquelles une formatrice et plusieurs chefs d’établissements du département de la Somme exposent l’intérêt de cette démarche.

Et enfin, dans le département de la Somme, 360 chefs d’établissements, conseillers pédagogiques, infirmières et enseignants ont déjà été formés à la Discipline Positive. De plus, le département déploie ces formations en les proposant dorénavant aux écoles et aux établissements du département dans le cadre de formations d’initiative locale.

 10 piliers pour appliquer la Discipline Positive à l’école

La démarche actuelle prend appui sur dix piliers :

  1. Allier fermeté et bienveillance en même temps dans un respect mutuel (fermeté pour le respect du cadre et bienveillance dans le respect de la dignité, de l’intégrité physique et émotionnelle de chacun ; des adultes fermes sur les comportements, accueillants sur les émotions)
  2. Offrir un cadre qui soutient les besoins d’appartenance et de contribution (= se sentir inclus, appréciés et utiles) chez les élèves pour enclencher un cercle vertueux de coopération
  3. Voir ce qui va bien et faire preuve de gratitude (même pour les petites choses qui paraissent insignifiantes)
  4. Encourager les élèves (insuffler de la force et du courage, rendre capable)
  5. Voir les erreurs comme des opportunités d’apprentissage
  6. Raisonner en termes d‘enseignement de compétences émotionnelles et relationnelles (plutôt que de punitions/ récompenses)
  7. Chercher des solutions (plutôt que des coupables)
  8. S’encourager en tant qu’enseignants, s’accorder de l’auto bienveillance et de l’auto empathie pour continuer à apprendre et voir les erreurs relationnelles comme des opportunités pour créer plus de liens et progresser
  9. Prendre un temps de réflexion “à froid” pour identifier les sources de dysfonctionnements en classe, trouver des solutions pérennes aux problèmes et se féliciter de ce qui a bien fonctionné pour pouvoir le reproduire
  10. Utiliser les apports des neurosciences affectives et sociales

Une équipe de sept enseignants du collège Louis Jouvet de Gamache a associé cette démarche à celle très complémentaire de la Cogni’classe au sein d’un projet qu’ils ont nommé « Cogni’classe et Discipline positive ».

Mise à jour : 23 janvier 2019