ac-amiens.fr

Sommaire

Journée nationale de l’innovation

Edition 2020

Le ministère de l’Éducation nationale organise la dixième édition de la Journée de l’innovation le 1er avril 2020. Cette journée a pour objectif de valoriser la capacité d’expérimentation et d’innovation du système éducatif. Des acteurs du système éducatif et des chercheurs de haut niveau sont invités à partager leur vision et leur expérience afin de les mettre au service du plus grand nombre.

L’académie présente 23 projets qui concourent à la Journée nationale de l’innovation 2020.

format PDF - 802.4 ko
format PDF - 371 ko
Crédits : DAIP-CARDIE Académie d’Amiens

 Thématique s’engager, agir et coopérer pour apprendre

Lycée de l’Authie Doullens (80)

« De l’élève éco-acteur à l’adulte éco-responsable ! »

Offrir un espace d’échange au sein du lycée pour favoriser la réflexion sur des thématiques éco-citoyennes afin que l’ensemble de la communauté éducative (élèves-parents-professeur-personnel d’administration-personnel technique) puissent débattre et mettre en place des actions concrètes avec l’appui de professionnels sur divers thèmes (gaspillage alimentaire, tri des déchets, le principe d’économie circulaire, la biodiversité...).Le projet propose de faire d’un "tiers lieu" un espace de rencontre entre élèves et communauté éducative, par la transmission de savoir-faire, le partage et l’entraide, ce qui permet la découverte d’alternatives économiques et écologiques à la surconsommation.

Collège Anne Franck à Harly (02)

« À la découverte de l’eau-tre »

A travers un échange Picardie/Guyane, le défi est de découvrir l’eau et l’autre, patrimoine hydrographique de chaque académie et l’autre comme adolescent/élève différent culturellement mais réuni pour appréhender un avenir incertain, comprendre les enjeux et les flux mondiaux et préparer le changement global. Le défi est grand et pour y parvenir, les élèves vont apprendre à utiliser le système d’information géographique (SIG) et être sensibilisés à l’éducation au développement durable (EDD) pour mettre en lumière leurs travaux et leurs réflexions et par conséquent toucher de manière significative la communauté éducative. Des formations, des rencontres, des partenaires et le voyage vont ouvrir au monde nos jeunes et les amener à devenir des ambassadeurs du développement durable à l’aide d’outils numériques modernes et innovants.

École Célestin Freinet à Creil (60)

« Mon histoire à travers l’école »

L’innovation est d’associer élèves et parents dans un projet d’éducation par la recherche pluridisciplinaire. A l’aide d’une sociologue, les élèves créent plusieurs enquêtes sociologiques pour découvrir la scolarité de leurs parents. Omniprésents dans le projet les parents seront objets d’une étude sociologique, soutiens des élèves chercheurs, transmetteurs de valeurs et acteurs avec leur enfant d’un spectacle qui sera filmé. Cette comparaison permet au parent d’expliquer sa propre histoire à travers le prisme de l’école et à l’enfant de comprendre son histoire familiale. Le questionnaire s’appuie sur une démarche scientifique d’investigation, explicitée en congrès où les élèves prennent la parole et expliquent leur démarche scientifique devant pairs et parents. Le projet a aussi une finalité artistique : une représentation scénique en lien avec un artiste sur la thématique de l’école à travers les époques. Parallèlement à toutes ces étapes un documentaire filmé a été réalisé.

École Delaunay Kergomard à Laon (02)

« Pilotage Pédagogique Participatif des Écoles et Établissements pour les Communautés d’apprentissages Professionnelles »

De retour d’un voyage d’études à Québec où nous avons découvert le fonctionnement des Communautés d’Apprentissages Professionnelles, nous avons imaginé une mise en œuvre pour le département de l’Aisne. Former les équipes d’écoles et d’établissements à l’utilisation régulière d’une démarche collaborative s’appuyant sur les données probantes pour transformer les pratiques de classes, c’est ce que propose le 3PE (Pilotage Pédagogique Participatif des Écoles et Établissements). Le plaisir d’apprendre, le bonheur d’enseigner, la collaboration sont les trois piliers de la réussite de tous. Si le 3PE revêt de nombreux avantages : prise en compte et utilisation des évaluations nationales, travaux collaboratifs, démarche simple et facilité de mise en œuvre, il est aussi un formidable catalyseur de développement professionnel pour les enseignants et de réussite pour les élèves. A ce titre, il participe pleinement à l’amélioration du climat scolaire.

Collège Prévert à Nouvion (80)

« No culture, no future »

Les élèves sont les architectes d’un projet qui vise à favoriser les pratiques innovantes collaboratives, l’autonomie tout en valorisant le patrimoine et la culture. Un certain nombre d’entre eux, tous niveaux confondus, a choisi d’endosser la mission de « référent culture » de l’établissement. Ils apprennent ainsi à devenir les relais d’actions culturelles pour leurs camarades en menant des actions variées. Chaque équipe de référents culture a comme tâche de réaliser deux parcours de découverte du musée présentant six œuvres. Mise en place d’un festival de court-métrages en lien avec la création de courtes vidéos dans le cadre d’un autre atelier péri-éducatif. Participation aux semaines de la lecture : kiosque présentant des coups de cœur ou des sélections thématiques, participation active aux rencontres avec des professionnels du livre.

Collège Anatole France à Montataire (60)

« La C.U.P »

La C.U.P. consiste à réunir une classe de 5e et une classe de 4e en Français. Elle a pour ambition de travailler en cycle, comme le préconisent les nouveaux programmes, en réunissant le plus souvent possible les élèves des deux niveaux dans une même classe. Les élèves sont amenés à être responsabilisés car ils travaillent le plus souvent possible de manière autonome au sein de petits groupes avec des pairs d’un autre niveau. Les enseignants, quant à eux, modifient leurs pratiques habituelles : co-construction de programmations annuelles et de séquences, co-intervention, explicitation et différenciation.

Collège La Fontaine des Prés à Senlis (60)

« Conteurs de métiers, Conteurs de formations »

Les élèves de SEGPA section d’enseignement général et professionnel adapté éprouvent des difficultés spécifiques et sont amenés très tôt à faire des choix pour leur orientation sans avoir une connaissance suffisante des métiers pour lesquels ils auront à postuler. Une erreur à ce niveau entraîne souvent un arrêt définitif de la scolarité. Notre projet s’attache à leur donner les moyens de faire des choix en toute connaissance de cause en menant des interviews de professionnels en direct sur la radio. Les élèves travaillent en équipe pour créer un produit utilisable par eux mais surtout par tous (l’audiothèque hébergée sur le site de la radio RVM dans laquelle ils vont réaliser des interviews de professionnels et d’élèves ou d’apprentis en formation). En amont, ils visionnent des vidéos sur les métiers, réalisent une fiche métier et travaillent sur l’acquisition de compétences orales. Ils valident des compétences et sont valorisés car l’audiothèque est reconnue et utile à tous.

 Thématique des espaces pour apprendre et vivre (architecture saison 2)

Collège Michelet à Beauvais (60)

« Aménagement de l’espace et confiance partagée »

Travailler autrement pour favoriser la coopération et la confiance entre tous les membres de la communauté scolaire est le cœur d’un projet d’établissement fondé sur la confiance partagée. En conseil pédagogique, le collège a élaboré un projet d’établissement qui favorise la confiance entre tous les personnels mais aussi avec les parents et les élèves. A la demande d’enseignants désireux d’enseigner autrement, la direction a installé des équipements répartis en micro-zones des salles de classe (tables organisées en îlots, en U, en L, tableaux blancs sur tous les murs et / ou mobiles, pouf, tables hautes, tablettes numériques…) L’objectif est de mettre en marche un établissement apprenant pour le mieux-être au travail des enseignants et des élèves. Les enseignants plus engagés et novateurs proposent à leurs collègues d’assister à une de leur séquence et de partager leur réflexion pédagogique.

Collège Joliot-Curie à Tergnier (02)

« Créer des acteurs engagés »

Proposer un lieu offrant la possibilité de s’engager favorablement dans les apprentissages grâce à un grand nombre de pôles de travail différents s’appuyant sur les différentes recherches en neurosciences.

Écoles Tour de Ville et Mendès-France à Soissons (02)

« Ergonomie de la bienveillance »

Laisser les élèves choisir leur posture pendant les apprentissages favorise un climat scolaire serein au sein de la classe. Le mobilier est adapté et varié. L’enseignant devient un facilitateur qui encourage, stimule, accompagne. La bienveillance et la confiance sont incarnées par tous les acteurs de l’école ou de la classe. Les enfants ont envie de venir à l’école. L’enseignement est plus efficace. Les élèves s’approprient l’espace de la classe, la coopération et l’entraide sont plus naturelles.

 Thématique réaliser son chef d’œuvre, se réaliser

Lycée Jean Racine à Montdidier (80)

« Hyphen in M’High School : Linking People ! »

Une mini-entreprise qui s’inscrit dans la thématique : s’engager , agir et coopérer pour apprendre. Elle s’inscrit tout autant dans la thématique : réaliser un chef d’oeuvre pour se réaliser. Fondée en septembre 2018, Hyphen In M’High School (mini-entreprise) réalise et commercialise des produits 100% lycée dans une démarche éco-responsable en luttant contre la discrimination dans le respect de la parité homme-femme. Nos jeunes sont motivés, créatifs, curieux, productifs et valorisés par ce projet qui est un outil concret d’acquisition de compétences professionnelles et personnelles. Engagés dans leur établissement, ils n’hésitent pas à utiliser leur temps libre pour travailler à leur projet commun. Gérer une mini-entreprise à plusieurs est très épanouissant et enrichissant. Ce projet permet de faire travailler en synergie des lycéens de différentes classes et filières (professionnelle et technologique) du LPO dans des compétences complémentaires. C’est très positif.

 Thématique corps et arts

Collège Auguste Janvier à Amiens (80)

« Acrob’art »

Ce Projet innovant "Acrob ’Art ", est issu d’une réflexion commune sur la notion du corps à partir de l’enseignement de l’EPS Education physique et sportive et des Arts plastiques. En quoi le corps peut-il investir un espace selon sa posture, ses couleurs et sestextures ?
"Déséquilibre" et "des équilibres" sont deux notions contraires qui ont permis aux élèves d’interroger leur propre corps (seul ou pluriels) évoluant dans un espace, espace construit ou espace déconstruit ; là était l’enjeu. Les corps deviennent, selon le cadrage et le point de vue, ancrés au sol ou en suspens. Les corps dansent sur le sol en béton de la cour telles des formes et des couleurs viennent se poser sur le support de la toile.

Lycée général et technique Gay Lussac Chauny (02)

« Regards et histoires partagés »

Le travail a pris appui sur la commémoration du centenaire de la 1ère GM et l’existence de structures locales culturelles (musée franco-américain de Blérancourt) et sur le partenariat du LGT Lycée général et technologique avec un établissement néo-zélandais. Le projet s’est développé au fil des 4 années pour aboutir à un travail plus conséquent : la réalisation d’une pièce de théâtre " Anne Morgan : An American Woman in the Great War" labellisée mission centenaire. C’est innovant par le développement de l’interdisciplinarité, la diversification des pratiques, la motivation et surtout la valorisation des élèves par un travail différent intégrant le corps et les arts, Ce travail collaboratif a permis une réflexion sur les transitions entre les cycles, la mixité des élèves en faisant vivre le réseau REVE réseau d’établissements à vocation européenne (partage d’expositions créées par les élèves des différents cycles, visites de musées (caverne du Dragon, Wellington Quarry..)

 Thématique jouer pour apprendre ?

Collège Victor Hugo à Ham (80)

« Avatar »

Ce projet de réseau consiste à travailler l’EDD et l’EMI par l’intermédiaire d’un avatar auquel les élèves de cycle 2 s’identifient. Pour cette 3è année, 14 classes cycle 2 et 5 classes de 6è vont y participer. L’avatar entraîne les élèves dans des activités à réaliser en classe puis chaque classe est invitée à venir au collège pour participer à des ateliers sous forme d’Escape Game Jeu d’évasion . Ces activités sont préparées et animées par les élèves de 6e et quelques élèves de 3e. Ce projet favorise une réflexion et des productions entre des équipes enseignantes 1er et 2nd degré de tout un territoire rural.

Un site internet est créé chaque année :

  • 2019 / 2020 "reseau-litteraire"
  • 2018 / 2019 "reseau18/accueil"
  • 2017 / 2018 "reseaulitteraire/accueil"

Enfin, le projet se prolonge, dans le cadre de l’UNESCO, par des échanges avec une école tunisienne.

Collège Rosa Parks à Amiens (80)

« Mathsgame »

Motiver, intéresser les élèves, leur donner goût aux mathématiques en les rendant concrètes et ludiques en passant par le jeu, en transportant les élèves dans des mondes merveilleux afin de capter leur attention et leur donner ainsi envie d’essayer, de progresser. Telles sont les ambitions visées dans ce projet.
Rendre l’élève acteur de son apprentissage et l’amener le plus loin possible sur le plan de ses apprentissages en tenant compte de son potentiel n’est pas encore une pratique qui s’est démocratisée dans l’enseignement des mathématiques.

Collège Romain Rolland à Mouy (60)

« Le temps de savoir »

"Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis" ou comment se nourrir de la différence de l’Autre. La genèse de ce projet naît de la diversité de notre public. Objectifs pour l’élève : Préparer l’intégration d’élèves "fragiles". Développer des compétences disciplinaires en s’appuyant sur une enquête scientifique où l’élève devient acteur de ses apprentissages et partage ses connaissances. Se questionner, discuter, confronter des points de vue, expérimenter permettra de donner du sens aux apprentissages. Objectifs pour l’enseignant :

  • Se permettre et permettre aux élèves de tâtonner, voire de faire des erreurs et montrer comment elles peuvent être utiles.
  • Privilégier la démarche inductive. Cette pratique pédagogique où l’élève est mis en situation de découverte l’incite à extraire des notions à partir de situations concrètes pour réussir à émettre des hypothèses et fixer des savoirs

 Thématique bonheur d’apprendre, bonheur d’enseigner

Lycée Gérard de Nerval à Soissons (02)

« Parcours multiculturel - parcours culturel multidisciplinaire »

Un parcours culturel et solidaire pour construire son personnage professionnel : L’innovation réside dans la construction d’un parcours tout au long des 2 ans de formation visant à l’épanouissement des étudiants et des enseignants : bonheur d’apprendre et bonheur d’enseigner. Ce parcours transversal induit des liens dans tous les blocs du BTS Brevet de Technicien Supérieur MCO et avec l’Anglais, la culture générale. Il inclut des matières supplémentaires comme la musique et le théâtre. La CEJM est également partie prenante avec la notion d’économie solidaire et circulaire qui sera découverte sur le terrain par les étudiants. L’innovation réside dans la construction du parcours au fil de l’eau avec une série d’expérimentations personnalisées et adaptées au profil de chacun. Il demande une forte agilité tant au niveau des étudiants que des enseignants. Autonomie, construction des compétences, créativité, méthodologie rigoureuse sont au cœur du parcours avec des pratiques spécifiques de la part des enseignant.

Collège Sagebien à Amiens (80)

« Je pense, j’apprends, j’enseigne... en anglais, de la maternelle au collège »

Ce projet vise la poursuite de l’immersion linguistique au collège et son accessibilité à tous dans diverses disciplines. L’école SAGEBIEN d’AMIENS s’est engagée dans un dispositif d’immersion en anglais pour tous les élèves de la maternelle au CM2 depuis 2015.Le projet se poursuit au collège où tous les élèves de 6ème et de 5ème sont plongés dans la langue anglaise et la culture anglophone avec l’enseignement de plus de 6 disciplines en anglais. Chaque année, des thèmes fédérateurs favorisent les travaux interdisciplinaires : Harry Potter en 6ème, Detective stories en 5ème. Olympic Games est envisagé pour le niveau 4ème en 2020. Dans deux ans le dispositif devrait être proposé à tous les élèves du collège de la 6ème à la 3ème avec un éventail de disciplines varié et une nouvelle thématique chaque année. Les cours en langue anglaise font intégralement partie du quota horaire. Le programme disciplinaire y est enseigné avec une plus-value linguistique et culturelle.

Collège Villard de Honnecourt et écoles du secteur de Fresnoy-le-Grand (02)

« Olympiades sportives Écoles/collège : partager une expérience unique d’entraide, de découverte et de dépassement de soi »

Depuis 2015 cette action a pour objet de rassembler plus de 250 élèves dans le cadre d’une liaison CM2/ 6ème/3ème pour se confronter en équipes mixtes dans 36 épreuves sportives (culture générale/ handisport/ activités sportives multiples) : ceci permet de développer l’esprit d’équipe, de l’ouverture aux autres et l’entraide. Les ateliers sont animés de façon autonome par un élève de 3ème : explication du jeu, la gestion du groupe et des scores. Ceci le rend responsable d’une tâche qu’il doit assurer auprès de tous les groupes. Les équipes de 6 élèves (CM2/6ème) sont encadrées par un parent d’élève, ceci permet de donner des responsabilités aux parents et de leur ouvrir les portes de l’école. Ils peuvent également participer à certaines activités.

Les élèves vivent cette journée différemment suivant le moment de leur scolarité : de la découverte en CM2 à l’impatience de la revivre en 6ème en passant par la fierté de l’animer en 3ème.

Collège Pierre et Marie Curie à Albert (80)

« Ciném’art : un atelier où les élèves réalisent et se réalisent »

L’expérimentation, la découverte et l’échange sont au centre du Ciném’Art. Les élèves construisent leurs parcours et se réalisent en même temps qu’ils réalisent leur chef d’œuvre.

L’atelier permet aux élèves de s’engager, d’agir eux-même et aussi de coopérer pour apprendre. Il regroupe des élèves de classes et de niveaux différents. Avant même le travail au sein du groupe, c’est l’envie d’être ensemble qui les motive, être ensemble durant les heures d’atelier ou de tournage ou même durant le voyage. Le temps fort de l’atelier reste le séjour. Il a lieu dans un gîte où l’objectif principal est encore une fois l’apprentissage de la vie commune. L’entraide et la coopération sont les éléments très importants du voyage. Élèves et professeurs se retrouvent ainsi dans un lieu différent du collège, un espace de vie pour apprendre. Tout en jouant leurs rôles, les élèves apprennent... Ils apprennent avec plaisir. Le bonheur d’apprendre est ainsi allié au bonheur d’enseigner.

Collège d’Aramont à Verberie (60)

« Mon orient express L.E.L.I. 1 2019/2020 L.E.L.I.2 2020/2021 »

M.O.E part d’une commande d’écriture que l’Esprit de la Forge a passée en 2019 à deux auteurs : Luc Tartar et Mihaela Michailov. Les deux textes, qui interrogent en écho le phénomène des migrations, seront créés sur deux saisons ; Bienvenue à bord ! de Mihalea Mihaïlov, petite forme en 4 épisodes, en 2020, L’Art du voyage de Luc Tartar, à l’automne 2021.En 2019-2020, L.E.L.I. , L’EXPRESS LONDRES-ISTANBUL sera une résidence d’écriture numérique : échange avec 9 classes sur la question des migrations. Ces échanges nourriront le travail de Luc Tartar et déboucheront sur l’écriture de la pièce L’Art du voyage.En 2020-2021, L.E.L.I. 2 sera une résidence de création numérique : il s’agira, en lien avec 10 classes , de réfléchir à la création des pièces L’Art du voyage ou Bienvenue à Bord ! Les spectacles seront prolongés par deux installations numériques, Voyage 2.0 et Train n°2520, réalisées à partir des matériaux élaborés lors de ces résidences collaboratives.

Collège Jean Fernel à Clermont (60)

« Sport pour tous »

Le projet « Sport pour tous » propose une heure d’activité handisport pendant 23 semaines dans l’année scolaire. Ces heures sont encadrées par deux enseignantes d’EPS, parfois accompagnées de l’enseignante-référent de la section ULIS unité localisée pour l’inclusion scolaire qui apporte un regard complémentaire sur les élèves, leurs forces et leurs fragilités.

Les 9 élèves déficients visuels sont ainsi associés à 9 élèves sans handicap.

École Suzanne Gourdin à Carlepont (60)

« Création d’une fresque olympique franco-japonaise »

Le dialogue interculturel associé à la création artistique est ici utilisé comme dénominateur commun d’une approche pluridisciplinaire liée à l’éducation, aux objectifs de développement durable, aux Droits de l’Enfant et à la Diversité Culturelle, permettant la validation de tous les paliers du socle commun de connaissances et de compétences.

Notre classe, avec l’école Une Elementary School d’Akö City, au Japon, va créer une fresque illustrant le rapprochement entre nos deux peuples, les objectifs de développement durable (ODD agenda de l’ONU 2030) et un message de paix y sera inséré. Cette fresque, peinte par moitié par les élèves japonais, sera complétée par nos élèves, puis exposée à Tokyo lors de l’ouverture des Jeux Olympiques. Notre site : www.ecoledecarlepont.fr

Tous les pays inscrits aux J.O. ont un établissement scolaire participant à ce programme. Outre la réalisation artistique , les élèves échangent avec leurs partenaires en visioconférences, mails, ...

Mise à jour : 2 mars 2020