25, 26 et 27 janvier 2018
Mégacité à Amiens
Entrée gratuite

Chimie verte cherche matière grise

 

Chimie du végétal, chimie supramoléculaire… La chimie de demain est à découvrir au Village de la chimie, organisé par l'Union des industries chimiques.

 

Chimie verte = chimie durable ou renouvelable

La chimie verte comprend l'utilisation des agro-ressources mais aussi l'optimisation des procédés pour concevoir une chimie plus sûre, moins polluante, moins énergivore… La chimie verte s'appuie sur le développement du recyclage. Un exemple? Le traitement écolo des matières plastiques automobiles.

Illustration : lesmetiersdelachimie.com

 

La chimie du végétal

Elle élabore des produits ou des substances chimiques à partir de la biomasse, comme les parties des plantes qui ne sont pas utilisées dans l'alimentation humaine ou animale. Trois exemples d'applications, développées par l'université de Picardie Jules Verne : le développement de batteries éco-compatibles, l'utilisation de molécules bio-sourcées comme alternative aux pesticides, la production de béton de chanvre dans le bâtiment.

Caroline Petit-Jean chercheuse en chimie végétale chez Roquette à Lestrem (62)

Supra quoi ?

Supramoléculaire. C'est une nouvelle chimie, à la croisée de la chimie, de la physique et de la biologie qui permet de comprendre comment la matière s'anime et prend vie. Déjà utilisée par l'industrie pharmaceutique, ses champs d'application pourraient s'étendre à l'électronique, à l'informatique, aux matériaux … Autant de domaines à investir par les jeunes chimistes.

 

 

 

 

 

Aller plus loin :  "Les métiers de la chimie", "Les métiers de l'environnement et du développement durable", "Les métiers de la biologie". Parcours de l'Onisep, à consulter dans les CDI des lycées et sur l'Espace Orientation.

          

 

 

 

Forum du Lycéen à l'étudiant
© 2014 · 2017 - Rectorat d'Amiens