DSDEN 80

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Une nouvelle carte des circonscriptions à la rentrée scolaire 2019

Au cours des dernières années, les collectivités locales se sont engagées dans un mouvement de regroupement territorial aboutissant à la création de communautés de communes et de communautés d’agglomération. Certaines d’entre elles ont saisi l’opportunité qu’elles avaient de prendre la compétence scolaire en lieu et place des communes.

Dans la Somme, il s’agit à ce jour de quatre intercommunalités sur les dix-sept (dont trois partagées avec un département limitrophe) que compte le département : la communauté d’agglomération de la Baie-de-Somme, la communauté de communes du Ponthieu-Marquenterre, la communauté de communes Somme Sud-Ouest et la communauté de communes Terre de Picardie.

carte des EPCI

 Pourquoi une nouvelle carte des circonscriptions ?

Actuellement, la carte des circonscriptions du premier degré obéit à d’autres logiques territoriales que celle qui a présidé à la constitution des intercommunalités. Par exemple, la communauté de communes Somme Sud-Ouest est à cheval sur quatre circonscriptions du premier degré, rendant parfois compliqué le dialogue entre collectivité et Éducation nationale.
La nouvelle carte des circonscriptions prend donc davantage en compte les intercommunalités, épousant dans les grandes lignes le tracé de leurs frontières, excepté pour la communauté d’agglomération Amiens métropole et pour la communauté de communes Nièvre et Somme.

 La nouvelle carte des circonscriptions à la rentrée scolaire 2019

La nouvelle carte, en vigueur à compter du 1er septembre 2019, comporte le même nombre de circonscriptions qu’aujourd’hui, à savoir 11.

Projet de redécoupage des circonscriptions

 Quelles conséquences de cette nouvelle carte ?

L’objectif principal de la nouvelle carte est de permettre un dialogue renforcé et bilatéral entre chaque IEN Inspecteur de l’Education nationale et chaque collectivité (mairie et intercommunalités). Chaque communauté de communes ou d’agglomération (hormis deux) n’aura plus qu’un seul interlocuteur parmi les IEN.

Il n’y a pas de mesure de carte scolaire pour les équipes de circonscription (IEN, conseillers pédagogiques, ERUN, secrétaires), qui conservent leur poste, mais dans des frontières territoriales modifiées.
Pour la majorité des enseignants et des écoles du département, il n’y aura aucune conséquence concrète de cette réorganisation territoriale. Pour un certain nombre d’entre eux en revanche, il y aura un changement d’équipe de circonscription. Cela ne mettra pas en cause la qualité de l’accompagnement dont ils pouvaient bénéficier jusqu’alors.
Le prolongement de ce travail d’harmonisation territoriale consistera à travailler sur la sectorisation des collèges publics, en partenariat avec le conseil départemental, compétent en la matière.

Mise à jour : 6 février 2019