DSDEN 80

Pour l'école de la confiance

Le pôle inclusif d’accompagnement localisé (PIAL)

Le pôle inclusif d’accompagnement localisé (PIAL) est expérimenté durant cette année scolaire dans chaque académie, dans chacun des départements, à la demande du ministre de l’Éducation nationale.
Une première expérimentation conçue et mise en œuvre en 2017-2018 dans les académies de Nice-Aix-Marseille a fait l’objet d’une évaluation positive de tous, enfants, parents, enseignants et accompagnants.

Qu’est-ce que le PIAL ?
Le pôle inclusif d’accompagnement localisé (PIAL) est une nouvelle forme d’organisation de l’accompagnement des élèves en situation de handicap.

Le travail des AESH accompagnant d’élèves en situation de handicap doit évoluer en fonction des besoins de l’élève en situation de handicap, des besoins de l’établissement ou de la circonscription et des compétences de l’AESH.
Les modalités de travail des AVS vont devoir évoluer :

  • Des AVS qui travaillent en équipe ;
  • Des AVS qui disposent d’un bureau ou d’une salle pour travailler ensemble ;
  • Des AVS qui travaillent et s’organisent pour accompagner chaque élève quand il a véritablement besoin d’aide.
    Un PIAL peut concerner un ou plusieurs établissements scolaires, publics ou privés sous contrat, une ou plusieurs écoles maternelles ou élémentaires, voire une circonscription ; un collège et les écoles de son bassin ; une cité scolaire…

Quels élèves sont concernés ?
Sont concernés par la mise en place du PIAL uniquement les élèves bénéficiant d’une notification d’aide humaine décidée par la CDAPH.

Quels objectifs sont visés ?
Les principaux objectifs du PIAL sont :

  • Un accompagnement humain au plus près des besoins de l’élève en situation de handicap en vue du développement de son autonomie ;
  • Une souplesse organisationnelle de l’accompagnement humain et une plus grande autonomie pour les établissements scolaires ;
  • Une évolution des modalités de travail des AESH.
    Dans ce cadre :
  • l’accompagnement humain mutualisé est désormais le principe général ;
  • l’accompagnement humain individualisé devient l’exception.
    Pourquoi mettre en place le PIAL ?
    Le PIAL devrait nous permettre de répondre à quelques difficultés rencontrées sur le terrain :
  • un nombre d’accompagnants trop important dans une même classe ;
  • une impossibilité à accompagner l’élève lorsque l’accompagnant est absent ;
  • un problème de recrutement dans certains secteurs ;
  • un problème dans les délais d’attente pour finaliser les nouveaux contrats.

En 2018-19 : des secteurs retenus pour une expérimentation

  • Ville d’Abbeville (lycée, collèges et écoles)
  • Le secteur de collège A.RIMBAUD
  • Le collège de Gamaches
  • Les écoles de Roye
  • Les écoles E. MARCHAND et Les Tilleuls de Doullens
    Une évaluation de la mise en place du PIAL sera faite pour chacun des secteurs concernés avant la fin de cette année scolaire.
Mise à jour : 6 février 2019