ac-amiens.fr

Sécurité des écoles, collèges et lycées

Mercredi 24 août 2016

mercredi, 24 août 2016

http://www.ac-amiens.fr/976-securite-des-ecoles-colleges-et-lycees.html

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Bernard Cazeneuve, ministre de l‘Intérieur, et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, ont présenté les mesures et les consignes de sécurité qui concernent les écoles et établissements scolaires.

La sécurité est un droit. Un droit essentiel, pour tous nos concitoyens. Un droit qui constitue, pour ce Gouvernement, un devoir et une exigence. Nous mettons tout en oeuvre pour la garantir et l’assurer sur l’ensemble de notre territoire, et dans toutes les institutions de la République.

Parmi celles-ci, évidemment, il y a l’École. Dans nos écoles, nos collèges et nos lycées, des familles nous confient leurs enfants, des femmes et des hommes travaillent quotidiennement. Leur sécurité à tous constitue un impératif majeur pour le Gouvernement et une priorité pour toute la communauté éducative.

Nous devons la vérité aux Français. Nous n’avons donc cessé de le dire, et nous le rappelons encore aujourd’hui : le niveau de menace terroriste est très élevé. Les événements tragiques auxquels notre pays a dû faire face au cours des derniers mois en témoignent.

Devant cette menace et ces attaques, le niveau de vigilance s’est renforcé. Des instructions claires ont été données, à la suite desquelles de nombreuses actions ont été engagées sur le terrain. Pour les mener à bien, la coopération entre les ministères de l’Intérieur, de l’Éducation nationale et de l’Agriculture n’a cessé de s’accroître ces derniers mois. Cette mobilisation collective assure une coordination à tous les niveaux et nous permet de mettre en oeuvre de nouvelles mesures, avec un objectif clair : garantir un haut niveau de sécurité à l’ensemble de nos établissements scolaires.

Une évaluation est effectuée en permanence, pour adapter nos dispositifs à l’évolution de la menace. C’est ainsi que, cet été, à la suite des attentats de Nice et de Saint-Étienne-du- Rouvray, nous avons décidé de rehausser encore notre niveau de vigilance.

Pour protéger élèves, enseignants et personnels, nous avons déployé une stratégie d’ensemble, cohérente, qui repose sur trois piliers : anticiper, sécuriser, et savoir réagir.

ANTICIPER, c’est refuser de subir. C’est oeuvrer, comme nous le faisons, à une coordination sur le terrain entre l’ensemble des acteurs locaux. C’est mettre en place des cellules de crise académiques et des outils appropriés, comme des répertoires des directeurs et des chefs d’établissement pour les contacter directement sur leurs téléphones portables et assurer ainsi une transmission optimale des informations.

SÉCURISER, c’est un travail permanent. Il concerne chacune et chacun d’entre nous. C’est déployer des patrouilles mobiles régulières des forces de sécurité pour assurer un maillage optimal du territoire. C’est mettre en place les moyens d’identifier les travaux de sécurisation nécessaires avec le concours des collectivités territoriales compétentes et les réaliser. C’est demander à tous – professionnels de l’éducation, élèves, familles – de respecter les consignes de sécurité essentielles aux abords des écoles et établissements. C’est faire appel à la vigilance de chacun et à chaque instant.

SAVOIR RÉAGIR, c’est former et informer. C’est favoriser l’acquisition d’une culture commune de gestion des risques. Savoir réagir, cela s’apprend. Cela passe par des exercices adaptés à l’âge des élèves, pour les préparer au mieux aux situations de crise. C’est former les élèves aux premiers secours, pour qu’ils puissent, si besoin, venir en aide à celles et ceux qui les entourent. C’est aussi former les cadres de l’éducation nationale et de l’enseignement agricole en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, pour préparer l’ensemble de nos personnels. Cette nouvelle culture de la sécurité change notre quotidien, y compris à l’école. Ces nouveaux gestes, ces contrôles, cette vigilance de chaque instant peuvent parfois paraître contraignants. Ils sont cependant absolument nécessaires. En effet, à travers eux, c’est aussi notre citoyenneté que nous exerçons et un droit essentiel que nous défendons.

Notre mobilisation à toutes et à tous est absolument indispensable, et vous pouvez être assurés de notre engagement sans failles pour la sécurité de nos écoles, de nos collèges et de nos lycées.

Najat Vallaud-Belkacem, Bernard Cazeneuve et Stéphane Le Foll