ac-amiens.fr

Habilitation à exercer les fonctions de chef de travaux

mercredi, 11 mai 2016

http://www.ac-amiens.fr/476-habilitation-a-exercer-les-fonctions-de-chef-de-travaux.html

Pour accéder aux fonctions de chef de travaux, un enseignant doit obtenir une habilitation délivrée par une commission académique placée sous l’autorité du Recteur. Cette habilitation lui permet ensuite de demander une affectation.

Missions du chef de travaux

Placé sous l’autorité directe du chef d’établissement, le chef de travaux est un conseiller et un proche collaborateur. Il est également le correspondant technique des inspections territoriales auprès des enseignants.

Il peut exercer ses missions dans un lycée général et technologique, un lycée professionnel, un lycée polyvalent ou un EREA.

Sa fonction couvre l’ensemble des formations technologiques et professionnelles de l’établissement, et se traduit par quatre missions principales :

Procédure de candidature

Est éligible à la fonction de chef de travaux, tout enseignant :

Dans le cadre d’un appel à candidature lancé annuellement par la Délégation Académique aux Enseignements Techniques (DAET), les candidats constituent un dossier comprenant :

Examen des candidatures

Une commission académique, composée d’un président, de membres du corps d’inspection, de personnels de direction et de chefs de travaux, examine les dossiers, réalise une première sélection et reçoit en entretien les candidats retenus afin d’évaluer leur maîtrise des compétences.


La commission statue et délivre ou non l’habilitation à exercer la fonction de chef de travaux dans le but de constituer un vivier. Elle n’accorde pas une affectation sur un poste.

Affectation

Pour obtenir leur affectation sur un poste, les candidats habilités doivent formuler leur(s) demande(s) dans le cadre du mouvement spécifique national des chefs de travaux.

En cas d’obtention d’un poste, le maintien dans la fonction de chef de travaux est prononcé par le Recteur au terme d’une année probatoire, sur la base d’un rapport d’activité relatif à l’année écoulée rédigé par le chef de travaux et à l’issue d’un entretien d’évaluation réalisé conjointement par l’inspecteur pédagogique territorial et le chef d’établissement.

Les candidats peuvent également assurer la fonction de manière temporaire sur un poste libéré après le mouvement. Ils doivent cependant participer au mouvement spécifique national les années suivantes afin de se porter candidat au poste. En cas d’obtention de ce dernier, leur affectation ne devient définitive qu’à la fin d’une année probatoire.


L’habilitation est valable pour une durée de 3 ans. Au-delà de trois années sans possibilité d’affectation à titre probatoire, le candidat habilité devra à nouveau faire acte de candidature en recommençant la procédure.