ac-amiens.fr

Témoignage de Sameer Al-Doumy, journaliste syrien exilé, au Lycée professionnel du Marquenterre de Rue

Mardi 30 Avril 2019

mardi, 30 avril 2019

http://www.ac-amiens.fr/2368-temoignage-de-sameer-al-doumy-journaliste-syrien-exile-au.html

Dans le cadre du projet “Renvoyé Spécial”, les élèves de 2MVA2 ont rencontré Sameer Al-Doumy, photo-journaliste syrien, venu témoigner de son parcours de professionnel de l’information exilé.

Sameer Al-Doumy est venu rencontrer les élèves de 2nde MVA2 (Maintenance de Véhicules Automobiles) le mardi 30 Avril dans le cadre de l’opération Renvoyé Spécial, organisée par la Maison des Journalistes et le CLEMI, et à l’initiative de Monsieur Lecat (professeur de Lettres Histoire) et Madame Hugot (professeure documentaliste). Il a commencé par interroger la classe sur sa connaissance de la situation actuelle en Syrie, puis, a raconté, grâce à la traduction de Madame Nanni, professeure d’anglais, l’histoire récente de la Syrie. Il a longuement expliqué le contexte de guerre et ses conséquences dans la ville où il vivait. Il a notamment évoqué les attaques chimiques du pouvoir contre les civils et les violences qui ont coûté la vie à des milliers de personnes depuis le début du conflit.

Beaucoup de personnes ont dû quitter les zones de bombardements et de guerre, beaucoup ont également quitté le pays, après sept ans conflit, vers la Turquie. Cela était compliqué de partir car ce n’était pas légal de traverser la frontière. Sameer raconte avoir fait sept tentatives de départ vers la Turquie en un mois. Il a été rattrapé deux fois, et deux fois il s’est fait tirer dessus.

Il est resté en Turquie six mois, sans document officiel, sans visa. Même pour circuler dans le pays, c’était compliqué car il fallait une autorisation. Il a finalement obtenu un visa qui lui a permis de rejoindre la France. Il a alors commencé des études de Français et collabore avec la Maison des Journalistes. En effet, il intervient depuis quelques mois dans des établissements scolaires afin de témoigner des violences qui touchent les habitants de son pays ainsi que des entraves à la liberté de la presse. Sameer s’est également confié sur la manière dont il a été accueilli en France, sur son adaptation mais également sur ses projets personnels et professionnels à moyen terme.

Il a ensuite accepté gentiment de répondre aux questions préparées par les élèves et leurs enseignants. Cette rencontre fut très enrichissante pour tous.

format PDF - 1 Mo
Article détaillé et interview