ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Goncourt des Lycéens

Le prix Goncourt des lycéens, né à Rennes et placé sous le Haut Patronage de l’Académie Goncourt, offre à une cinquantaine de classes l’occasion de lire l’intégralité de la sélection Goncourt et d’élire ensuite leur livre lauréat. Les élèves ont ainsi l’occasion de lier l’appropriation de la langue et de la littérature françaises au plaisir de lire et à l’actualité romanesque.

Le prix Goncourt des lycéens est décerné par les lycéens eux-mêmes. Ce prix, permet aux élèves d’une cinquantaine de classes de découvrir et lire l’intégralité des romans de la rentrée littéraire figurant dans la sélection de l’Académie Goncourt. Piloté par le ministère de l’Education nationale et l’association Bruit de lire qui coordonne l’action, en partenariat avec la Fnac et Réseau Canopé, le prix se déroulera de septembre à novembre 2019.

Tout au long de cette opération, les classes participantes sont accompagnées dans leur lecture par leur professeur de français et le professeur documentaliste de l’établissement. Ce binôme est conseillé par six professeur(e)s coordonnateurs régionaux.

 Objectifs du Goncourt des Lycéens : Lire - élire - relire

Deux mois de lectures, d’activités et d’apprentissages intensifs avec l’enjeu de proclamer un prix littéraire qui soit représentatif d’un jeune public lycéen et de ses valeurs : le Prix Goncourt des Lycéens au sens strict représente avant tout une incitation à la lecture en milieu scolaire lycéen. L’ensemble de l’opération va bien au-delà : il s’agit ni plus ni moins de contribuer à la réalisation des objectifs fondamentaux de l’enseignement du français en lycée que sont la constitution d’une culture, la formation personnelle, et la formation du citoyen.

En recentrant leurs finalités sur l’ouverture culturelle et sur la formation de l’esprit critique, les nouvelles instructions officielles de français placent, comme on le sait, la lecture cursive au même rang, sinon sur le même plan, que la lecture analytique. D’autre part, le programme accorde une place majeure à l’approche des mouvements littéraires et culturels.

 A qui s’adresse le Goncourt des Lycéens ?

L’opération s’adresse à tous les publics lycéens : tous les niveaux (de la seconde aux classes de BTS Brevet de Technicien Supérieur ), toutes les séries, qu’elles soient littéraires, scientifiques, technologiques ou agricoles, peuvent être représentées.

Dans chaque lycée participant, le Goncourt des Lycéens doit mobiliser une classe entière en effectif complet. Il n’est pas une activité de club de lecture réservée à des élèves volontaires. La classe est accompagnée par le professeur de Français et le professeur documentaliste. Plus largement, il est essentiel que le projet et les professeurs impliqués soient soutenus non seulement par le proviseur de l’établissement mais aussi par l’équipe enseignante.

La Fnac satisfait gratuitement les besoins en livres de la classe. En Bretagne, région initiatrice de l’opération, aux lycées parrainés par la Fnac s’ajoutent quatre établissements qui reçoivent une subvention du Conseil régional de Bretagne pour l’achat des livres.

Dans chaque académie, le choix du ou des lycées est confié au Délégué Académique aux Arts et à la Culture du Rectorat. Les lycées retenus sont ceux dans lesquels l’incitation à la lecture aura les meilleurs effets, et la classe choisie, celle où l’on estimera que la conjonction des moyens offerts et leur utilisation pédagogique permettra aux élèves d’en retirer le plus grand bénéfice. À ce titre, la qualité de la coordination entre le professeur de lettres, le professeur documentaliste et le chef d’établissement ou son adjoint constitue un critère essentiel.

 Candidature 2019

Piloté par le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et l’association Bruit de lire mandatée pour coordonner l’action, en partenariat avec la FNAC et le réseau Canopé, le prix se déroulera de septembre à novembre 2019.

D’un point de vue pédagogique, l’opération est conduite conformément aux finalités des programmes d’enseignement du Français au lycée. La lecture d’œuvres intégrales est notamment l’occasion pour les élèves d’exercer une pensée critique autonome, de formuler des jugements personnels et des les justifier, de prendre part à des débats argumentés au sein de la classe et de participer à différentes activités d’écriture.

Vous trouverez des précisions dans le Bulletin Officiel n°13 du 30 mars 2017.

Un établissement ne peut participer deux années de suite au concours et doit attendre trois ans avant de poser une nouvelle candidature.

Le choix des lycées participants est confié au Délégué Académique à l’Action culturelle du rectorat d’Amiens et à la représentante de la mission Maîtrise de la langue.

Pour permettre la sélection des participants à l’opération Prix Goncourt des Lycéens 2019, les équipes intéressées, doivent adresser, via leur chef d’établissement, un dossier de candidature auprès de la coordonnatrice de la DAAC Délégation Académique à l’Action Culturelle , au plus tard le 20 mai 2019, par voie électronique à ce.daac ac-amiens.fr.

 Édition 2019

Calendrier

  • Date limite de dépôt des candidatures auprès de la DAAC : lundi 20 mai 2019
  • Mercredi 29 mai : liste des établissements retenus pour participer
  • Juin 2019 : Réunion de lancement pour les enseignants à Paris :
  • 3 septembre 2019 : Annonce de la sélection par l’Académie Goncourt
  • 4 septembre 2019 : Récupération d’un 1er jeu de livres dans la Fnac la plus proche
  • Du 7 au 17 octobre 2019 : Rencontres régionales (chaque établissement se déplace à une rencontre)
  • 12 novembre 2019 : délibérations régionales
  • 14 novembre 2019 : délibérations nationales à Rennes
  • 28 et 29 novembre 2019 : Rencontres nationales de Rennes (pour 13 lycées qui se seront portés candidats)

Engagements des établissements

Les établissements participants doivent s’engager à prendre en charge les frais inhérents à la participation au concours : le déplacement d’un représentant en juin, le déplacement de la classe aux rencontres régionales, le déplacement de l’élève délégué aux délibérations régionales.

 Lauréat 2018

Le Prix Goncourt des Lycéens 2018 est décerné à David Diop pour son roman « Frère d’âme » (Éd. du Seuil).

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et la Fnac, organisateurs du Prix Goncourt des Lycéens, ont réuni jeudi 15 novembre 2018 à Rennes, les 13 lycéens délégués nationaux pour les délibérations finales à huis clos.

Au terme de deux mois de lecture des 15 livres sélectionnés, et des 7 rencontres en région avec les auteurs en lice, les lycéens ont choisi de décerner le 31e Prix Goncourt des Lycéens à David Diop pour son roman Frère d’âme aux éditions du Seuil.

Frère d’âme de David Diop (Seuil)

Un matin de la Grande Guerre, Le capitaine Armand siffle l’attaque contre l’ennemi allemand. Les soldats s’élancent. Parmi eux, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d’Alfa, son ami d’enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s’enfuit. Lui, le paysan d’Afrique, va distribuer la mort sur cette terre sans nom. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l’effroi, tranche les mains de ses ennemis qu’il conserve comme autant de trophées. Au point d’effrayer ses camarades. Son évacuation à l’arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité, dont la convocation fait figure d’ultime et splendide résistance à la première grande boucherie de l’ère moderne.

 Les lauréats du Prix Goncourt des lycéens

  • 2018 : Frère d’âme, David Diop, Seuil
  • 2017 : L’art de perdre, Alice Zeniter, Flammarion
  • 2016 : Petit pays, Gaël Faye, Grasset
  • 2015 : D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan, JC Lattès
  • 2014 : Charlotte, David Foenkinos, Gallimard
  • 2013 : Le Quatrième Mur, Sorj Chalandon, Grasset
  • 2012 : La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert, Joël Dicker, Éditions de Fallois / L’Âge d’Homme
  • 2011 : Du domaine des murmures, Carole Martinez, Gallimard
  • 2010 : Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants, Mathias Enard, Actes Sud
  • 2009 : Le club des incorrigibles optimistes, Jean-Michel Guenassia, Albin Michel
  • 2008 : Un brillant avenir, Catherine Cusset, Gallimard
  • 2007 : Le Rapport de Brodeck, Philippe Claudel, Stock
  • 2006 : Contours du jour qui vient, Léonora Miano, Plon
  • 2005 : Magnus, Sylvie Germain, Albin Michel
  • 2004 : Un secret, Philippe Grimbert, Grasset
  • 2003 : Farrago, Yann Apperry, Grasset
  • 2002 : La mort du Roi Tsongor, Laurent Gaudé, Actes Sud
  • 2001 : La Joueuse de Go, Shan Sa, Grasset
  • 2000 : Allah n’est pas obligé, Ahmadou Kourouma, Seuil
  • 1999 : Première Ligne, Jean-Marie Laclavetine, Gallimard
  • 1998 : Mille six cents ventres, Luc Lang, Fayard
  • 1997 : Le Maître des paons, Jean-Pierre Milovanoff, Julliard
  • 1996 : Instruments des ténèbres, Nancy Huston, Actes Sud
  • 1995 : Le Testament français, Andrei Makine, Mercure de France
  • 1994 : Belle-mère, Claude Pujade-Renaud, Actes Sud
  • 1993 : Canines, Anne Wiazemsky, Gallimard
  • 1992 : L’île du lézard vert, Eduardo Manet, Flammarion
  • 1991 : Les Filles du calvaire, Pierre Combescot, Grasset
  • 1990 : Le petit prince cannibale, Françoise Lefèvre, Actes Sud
  • 1989 : Un grand pas vers le bon dieu, Jean Vautrin, Grasset
  • 1988 : L’Exposition coloniale, Erik Orsenna, Seuil
Mise à jour : 13 mai 2019