ac-amiens.fr

Sommaire

Prix des droits de l’Homme René Cassin

Organisé en partenariat avec la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH), ce prix récompense les projets d’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme menés dans les écoles et les établissements scolaires. Créé en 1988, il porte le nom de René Cassin, prix Nobel de la paix, qui fut le principal rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948.

 Objectifs

Le prix vise à récompenser et valoriser, tant au niveau académique que national, les meilleurs projets d’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme réalisés dans les écoles élémentaires, collèges et lycées publics et privés sous contrat.

 Calendrier

Les écoles et les établissements sont invités à adresser leur candidature au référent "mémoire et citoyenneté" de leur académie au milieu du mois de mai*. Les meilleurs dossiers (au maximum un par catégorie dans chaque académie) sont transmis à la direction générale de l’enseignement scolaire avant la fin de l’année scolaire [1].

À la rentrée suivante, le jury national désigne les lauréats à l’échelle du territoire français. Le ministre de l’éducation nationale, ou son représentant, remet les prix en présence du président de la CNCDH, ou de son représentant, au cours d’une cérémonie officielle organisée à Paris.

 Catégories de participation

Trois catégories de participation sont ouvertes : école élémentaire ; collège ; lycée (enseignement général et technologique et enseignement professionnel). Les projets présentés, obligatoirement collectifs, peuvent avoir été réalisés dans le cadre des enseignements ou dans le temps périscolaire.

 Modalités de participation

Les équipes éducatives sont invitées, dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté, à aborder avec leurs élèves le fonctionnement démocratique de notre société en s’appuyant sur les textes fondateurs des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les projets des élèves peuvent s’appuyer sur l’intégralité ou sur une partie du texte. Ils peuvent être réalisés dans des cadres variés (enseignements disciplinaires ou interdisciplinaires, ateliers, associations scolaires, etc.) et mobiliser un groupe d’élèves, une classe ou l’ensemble de l’établissement.

Les réalisations des élèves peuvent prendre toutes formes d’expression : essai, dossier, documentaire audiovisuel, production artistique (littéraire, graphique, plastique, théâtrale, cinématographique, chorégraphique...). Ils peuvent avoir recours à différents supports : dossiers manuscrits ou imprimés, panneaux d’exposition, supports amovibles de stockage de données numériques (cédérom, dévédérom, clé USB, etc.).

Mise à jour : 22 novembre 2016