ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Concours National de la Résistance et de la Déportation

Vecteur essentiel de transmission de la mémoire, le Concours national de la Résistance et de la Déportation offre aux élèves l’opportunité d’approfondir leurs connaissances sur certains aspects fondamentaux de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que l’occasion de réfléchir à la dimension civique de ces événements.

Institué en 1961 par Lucien Paye, ministre de l’éducation nationale, à la suite d’initiatives d’associations d’anciens résistants et déportés, le Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD) est un concours scolaire destiné à susciter une réflexion civique chez les élèves en s’appuyant sur l’enseignement de l’histoire - et notamment de l’histoire des mémoires - de la Résistance et de la Déportation.

Chaque année, un thème est défini, pouvant faire l’objet d’un véritable travail interdisciplinaire. Il s’inscrit pleinement dans les objectifs pédagogiques contenus dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, dans les programmes scolaires ainsi que dans le parcours citoyen.

Les élèves peuvent s’engager dans ce concours de façon individuelle ou collective. Leur travail est évalué et valorisé à l’échelon académique puis national.

Le CNRD a fait l’objet d’une importante rénovation en 2016. L’organisation générale du concours est désormais fixée par l’arrêté du 23 juin 2016 publié au JORF du 28 juin 2016.

Pour la session 2018-2019, Le jury national a arrêté le thème Répressions et déportations en France et en Europe, 1939-1945. Espaces et histoire.

 Élèves pouvant participer au concours

Le concours est ouvert aux élèves des collèges, des lycées d’enseignement général et technologique, des lycées professionnels et des lycées polyvalents, publics et privés sous contrat d’association avec l’État.

Élèves des établissements relevant directement de l’Éducation nationale

Sont concernés :

Élèves d’autres établissements

Le concours est également ouvert aux élèves, d’un niveau scolaire équivalent à celui des élèves évoqués précédemment, scolarisés au sein des établissements suivants :

  • les maisons d’éducation de la Légion d’honneur ;
  • les lycées de la défense ;
  • les lycées professionnels maritimes et aquacoles ;
  • les établissements d’enseignement secondaire technique relevant du ministère chargé de l’agriculture : établissements publics locaux d’enseignement et de formation professionnelle agricole (EPLEFPA établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole ) et établissements d’enseignement et de formation professionnelle agricole privés sous contrat d’association avec l’État (lycées, CFA, maisons familiales et rurales...) ;
  • les établissements scolaires d’enseignement français à l’étranger homologués par le ministère chargé de l’éducation nationale ;
  • les centres de formation des apprentis (CFA) ;
  • les écoles de la deuxième chance ;
  • les instituts médico-éducatifs (IME) ;
  • les institutions pour jeunes aveugles et les institutions pour jeunes sourds ;
  • l’Établissement pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE).

 Situations particulières

Peuvent également participer au concours, à condition de justifier d’un niveau scolaire équivalent à celui des élèves évoqués précédemment, les personnes qui, en raison de la nécessité d’une prise en charge sanitaire, éducative ou judiciaire, sont temporairement empêchées de fréquenter un établissement scolaire.
Il s’agit :

  • des jeunes scolarisés au sein des services éducatifs des hôpitaux ;
  • des jeunes placés dans les centres éducatifs fermés ;
  • des mineurs et jeunes majeurs scolarisés dans les établissements pénitentiaires.

Cette disposition s’applique également aux élèves scolarisés auprès du Centre national d’enseignement à distance (CNED Centre national d’études à distance )

 Catégories de participation

Le concours comporte quatre catégories de participation :

  • catégorie 1 - lycée : rédaction d’un devoir individuel en classe, portant sur un sujet académique défini dans le cadre du thème annuel (3 h) ;
  • catégorie 2 - lycée : réalisation d’un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d’autres supports, sur le thème annuel ;
  • catégorie 3 - collège : rédaction d’un devoir individuel en classe, portant sur un sujet académique défini dans le cadre du thème annuel (2 h) ;
  • catégorie 4 - collège : réalisation d’un travail collectif, par exemple un mémoire associé ou non à d’autres supports, sur le thème annuel.

Afin de favoriser les dynamiques liées aux projets de classes constituées, on veillera à ne pas limiter le nombre d’élèves intégrés dans un projet collectif.

A l’échelle académique, la spécificité des élèves scolarisés en sections européennes est prise en compte dans les catégories « travaux collectifs » en collège et en lycée. Dans le même esprit, toujours afin de prendre en compte de manière optimale la diversité des élèves, il a été décidé d’élaborer un sujet (traité en 2h00) pour les élèves de lycée professionnel.

 Inscription des candidats

Les inscriptions sont à faire auprès de chaque IA-DASEN Inspecteur d’Académie – Directeur Académique des Services de l’Education Nationale , selon les modalités diffusées dans les établissements par les DSDEN Direction des services départementaux de l’éducation nationale .

 Calendrier des épreuves individuelles

Les épreuves individuelles se dérouleront le vendredi 22 mars 2019, dans l’ensemble des établissements.

 Sélection des travaux par les jurys

Les travaux individuels et collectifs sont à transmettre à chaque DSDEN.

Ces travaux feront l’objet d’une sélection départementale par un collège composé d’enseignants et de représentants d’associations liées à la Résistance et à la Déportation. Chaque jury sera attentif, lors de l’évaluation d’un travail collectif, à la qualité de la réalisation et de la présentation, à l’originalité du projet ainsi qu’à la pertinence de la démarche historique et de la réflexion civique. Le palmarès académique sera constitué par le premier meilleur travail de chaque catégorie et de chaque département.

Les lauréats recevront leur prix lors d’une cérémonie organisée au sein de chaque département. Les 12 meilleurs travaux de l’académie seront ensuite transmis à Paris et concourront pour la phase nationale du concours.

 Plus d’informations et règlement du concours

Mise à jour : 19 décembre 2018