ac-amiens.fr

Atelier interculturel au lycée Félix Faure de Beauvais (60)

Mardi 17 novembre 2015

Partir dans un pays étranger, vivre dans une autre culture, s’adapter à des modes de vie et des habitudes différentes - voilà les défis que se lancent les élèves germanistes désireux d’effectuer un échange Sauzay (c’est-à-dire passer 2 à 3 mois en Allemagne et recevoir un(e) Allemand(e) pour le même délai) - sans toujours avoir conscience des enjeux que représente cet échange dans leur rapport à l’autre.

C’est pourquoi, nous étions heureux de pouvoir accueillir au lycée Félix Faure une formation proposée par l’institut Goethe qui avait, à travers des ateliers ludiques, comme objectif de faire réfléchir les élèves sur des notions-clé telle que l’identité, la culture et l’altérité.

Ainsi se sont retrouvés 13 élèves de Seconde Abibac (qui partiront en fin d’année en Allemagne) et 14 élèves de Première Abibac (ayant fait ce séjour l’année dernière) dans un " atelier interculturel " animé par les deux formatrices Magali Bertrand et Annika Weber.

Durant toute cette journée, jeux et méthodes interactives ont été complétés par une réflexion théorique apportée par les formatrices pour se pencher sur les questions suivantes

  • qu’est-ce qui compose notre culture de façon consciente et inconsciente (modèle de l’iceberg) ?
  • comment s’effectue la rencontre des cultures et pourquoi y a-t-il parfois choc des cultures ?
  • comment prendre conscience des codes que nous avons intériorisés pour dépasser les préjugés ?

Les élèves de Seconde ont été enthousiastes, ils ont eu l’impression que cette journée leur a été bénéfique comme le témoigne une élève : " Nous avons appris quelques détails sur le mode de vie en Allemagne et comment réagir dans certaines situations. "

En plus, ils ont pu bénéficier des expériences de élèves de Première, comme souligne une autre élève : " Les élèves de première ayant déjà participé au programme nous ont rejoint pour la journée ; ainsi nous pouvions parler de nos impressions et de nos craintes ensemble. De mon côté, je pense être maintenant prête à partir avec plus d’assurance et moins de préjugés. "

Les élèves de Première étaient quant à eux plus réservés sur ce que cette journée leur a apporté, la jugeant trop abstraite et ne laissant pas assez de place pour partager leurs expériences avec les Secondes.

Malgré ces réserves, il nous semble que c’est une chance de pouvoir participer à un tel atelier qui sort du cadre strictement scolaire et qui par une approche plus ludique et moins rationnelle amène à l’introspection et la réflexion sur nos valeurs.

Mise à jour : 14 décembre 2016