ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Lundi 14 : Renforcer le lien école-entreprise dans le bassin Santerre Somme

Le lundi 14 décembre 2015, Madame Stéphanie Naillon, Principale du collège Béranger de Péronne et Monsieur Sabar Habla, directeur-adjoint, en charge de la SEGPA section d’enseignement général et professionnel adapté (section d’enseignement général et Professionnel adapté) ont organisé une matinée dont l’objectif était de renforcer le lien entre le monde éducatif et le monde économique.

Le chef d’établissement a été secondé pour l’organisation de cette demi-journée par une jeune étudiante qui suit une formation BTS Brevet de Technicien Supérieur Assistante-Manager par alternance.

Depuis 2009 avec la création des bassins éducation-formation et des CLEE Comité local école-entreprise , la volonté d’échanges entre le monde de l’école et le monde de l’entreprise s’est intensifiée, elle se poursuit depuis la rentrée 2015 par la création du dispositif pôles de stages.

C’est en tant que coordinatrice du bassin Santerre-Somme et animatrice active du CLEE et du pôle de stages que Madame Naillon œuvre pour ce rapprochement. L’initiative de cette matinée en a été l’une des illustrations.

Nombreux sont les chefs d’entreprises ou directeurs de société qui ont répondu à l’invitation du collège dont le programme proposait échanges, visite de l’établissement et plus particulièrement des plateaux techniques de la Segpa section d’enseignement général et professionnel adapté qui furent suivi d’un déjeuner préparé et servi par les élèves de l’atelier Hygiène-Alimentation- Service.

La matinée s’est ouverte sur un tour de table où chaque participant s’est présenté :

  • Mr Lebrun, président de la CCI de Picardie,
  • Mr et Mme Perdigeon pour les Cars Perdigeon,
  • Mr Aubry pour L’Office Commerciale Pharmaceutique,
  • Mr Gaulier, responsable du magasin Monoprix,
  • Mr Noclercq, directeur du magasin Leclerc,
  • Mr Zenobel, directeur général du Crédit agricole,
  • Mr et Mme Vandelanoote pour la PAIVU Chaulnes,
  • Mr Czernikarz, directeur-adjoint chez Citroën Péronne,
  • Mr Patoux directeur d’usine Comestic Chaulnes,
  • Mr Poly, responsable commercial des Etablissements Colas Ham
  • Mr Bissiau, coordinateur du centre social de Péronne,
  • Mr Simmonds délégué académique aux relations européennes et internationales et à la coopération du rectorat de l’académie d’Amiens
  • Mme Simmonds, chargée de mission relation école-entreprise au rectorat de l’académie d’Amiens.

Madame la principale a rappelé en 5 chiffres la problématique liée au " décrochage scolaire " qui menace la compétitivité de notre pays :

  • 140 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme.
  • 230 000 euros : coût estimé d’un décrocheur tout au long de sa vie.
  • 620 000 jeunes de 18 à 24 ans sont considérés comme en grande difficulté et ont " décroché " du système scolaire au fil des ans.
  • 16 ans : âge de la fin de la scolarité qui concentre le plus de décrocheurs.
  • les élèves issus de milieux défavorisés ont une probabilité 1,5 fois plus forte de redoubler que ceux issus de milieux favorisés. La lutte contre le décrochage scolaire est aussi une lutte contre les inégalités sociales.

Après ce constat, il a été rappelé l’urgence de travailler très tôt sur le projet d’orientation et de formation des jeunes dans la perspective d’une insertion professionnelle, sociale et culturelle réussie aussi seul un travail étroit de partenariat entre les acteurs éducatifs et les acteurs économiques peut-il concourir à cette réussite de tous les élèves.

Ceci passe par une meilleure reconnaissance et compréhension entre ces différents acteurs.

Madame la principale propose la mise à disposition des locaux du collège aux entreprises :

  • de nombreuses salles pour accueillir des séminaires d’entreprise dont l’une équipée d’une centaine de places assises avec vidéoprojecteur.
  • Un espace visioconférence.
  • Une salle multimédia de 30 postes ordinateurs.

Elle précise aussi la possibilité pour les entreprises d’organiser des déjeuners de travail en profitant d’un service et d’une restauration de qualité préparée par les élèves de l’atelier Hygiène-Alimentation-Cuisine de la Segpa.

L’adjoint de direction, Monsieur Habla, en charge de la Segpa, présente cette structure et sollicite les entrepreneurs présents à participer au financement des matériels en lien avec les plateaux techniques de la Segpa au moyen de la taxe d’apprentissage. Il rappelle que la Section d’Enseignement et Général et Professionnel Adapté reçoit des élèves en grande difficulté scolaire et en situation de handicap. L’objectif d’une SEGPA est de sensibiliser les élèves au monde du travail dans la perspective d’une poursuite d’études à la fin de la classe de troisième, vers un CAP certificat d’aptitude professionnelle , un Bac Professionnel ou une mention complémentaire.

Monsieur Habla précise que le lien entre l’école et l’entreprise est essentiel et s’articule autour d’actions et de projets tels que des visites d’entreprises, des stages, des simulations d’entretien... Il souligne et remercie les entreprises qui déjà grâce à leurs dons contribuent à la réussite scolaire des élèves.

Monsieur Simmonds, DAREIC Déléguation académique aux relations européennes, internationales et à la coopération de l’Académie a rappelé les dispositifs de financement de stages professionnels à l’étranger, notamment en Allemagne, et que pour tout stage validé à l’étranger, il existe un dispositif d’évaluation qui entre dans le cadre des épreuves du Bac Pro, à savoir l’Unité Facultative de Mobilité. Cette validation est une reconnaissance institutionnelle qui favorise l’employabilité de nos lycéens.

La deuxième partie de la matinée a permis aux chefs d’entreprises et autres invités de parcourir les différents espaces du collège : du CDI, aux salles spécialisées pour les élèves inscrits sur le dispositif ULIS unité localisée pour l’inclusion scolaire (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) ainsi que les plateaux techniques de la Segpa dans les domaines du bâtiment, de la vente, de l’hygiène, de l’alimentation et de la cuisine.

Vers midi, les élèves de l’atelier Vente ont accueilli les invités dans la salle de restauration et leur ont offert un porte-crayon réalisé par les élèves de l’atelier Bâtiment. Ces jeunes filles ont présenté leur collège à l’aide d’un diaporama.

Un délicieux repas servi et préparé par les soins des collégiens et collégiennes de l’atelier cuisine avec l’aide de leur enseignante a clos cette matinée.

Cette initiative a favorisé échanges, contacts, reconnaissance réciproque entre le personnel éducatif, les élèves du collège et les acteurs du tissu économique local pour conforter le lien école-entreprise et donner plus de chance aux élèves de trouver leur place demain dans la société.

Mise à jour : 14 décembre 2016