ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Mardi 22 : Inauguration de la résidence universitaire du Bailly B à Amiens (80)

Valérie Cabuil, recteur de l’académie d’Amiens, chancelier des universités, a inauguré, en présence de Michel Brazier, Président de l’Université de Picardie Jules Verne, Guillaume Houzel directeur du CNOUS et de Jean-Luc Hembise, directeur du CROUS Centre régional des œuvres universitaires et scolaires Amiens Picardie, la résidence universitaire du Bailly B.

La réhabilitation de ces locaux illustre l’effort de l’académie d’Amiens en faveur du logement étudiant et s’insère dans le cadre d’une politique nationale, le Plan 40 000, tout en répondant aux grands enjeux de la transition énergétique.

Le projet " Campus en mouvement " a été également présenté lors de cette inauguration pour lequel un accord de partenariat CROUS Centre régional des œuvres universitaires et scolaires /UPJV Université de Picardie Jules Verne a été signé à cette occasion.

Signature de l’accord de partenariat CROUS/UPJV

Crédits : Communication du CROUS Amiens-Picardie

Intérieur d’un studio rénové dans la résidence Bailly B

Crédits : Communication du CROUS Amiens-Picardie


Intérieur d’un studio rénové dans la résidence Bailly B

Crédits : Communication du CROUS Amiens-Picardie

 Un effort important consenti par l’académie d’Amiens en faveur du logement étudiant

Suite aux réhabilitations successives de résidences universitaires survenues depuis 2005 et à la construction de nouvelles résidences conventionnées, le parc de logements en Picardie offre depuis une dizaine d’années une certaine stabilité en termes de capacités d’accueil. Ainsi, le CROUS disposait au 31 octobre 2014 de 3 306 logements (soit 3 684 lits) dont 1764 chambres traditionnelles et 1542 studios et à la rentrée universitaire de 2015, le nombre de logements se stabilise autour de 3570. La tension dans ce domaine est donc moindre en Picardie que dans d’autres régions de France.

Il importe de noter que le développement du logement social étudiant s’accompagne d’une politique soutenue en faveur des bourses. En 2013-2014, l’académie d’Amiens a compté 14 845 boursiers sur les critères sociaux du MENESR (dont 3% aux échelons 5, 6 et 7 les plus élevés) sur 44 803 étudiants, ce qui représente un taux de 33% de boursiers contre 26% au niveau national. Le nombre de boursiers a augmenté de 25% entre 2006 et 2013 et plus de 50% des étudiants de 1ère année sont boursiers.

 Un effort national : le Plan 40 000

L’opération du Bailly s’inscrit pleinement dans le cadre du Plan 40 000, lancé en mai 2013 par le Président de la République et visant à créer plus de 40 000 logements sociaux étudiants d’ici la fin de l’année 2014. Le développement du logement social étudiant constitue en effet l’un des facteurs clés de la démocratisation de l’accès à l’enseignement supérieur, de l’amélioration des conditions de vie des étudiants et plus largement, de la réalisation concrète de l’égalité des chances dans nos universités.

Le Plan 40 000, qui concerne à la fois le développement de l’offre et la poursuite de la réhabilitation du parc ancien, connaît à ce jour des avancées très positives. Ainsi, entre 2013 et le début de l’année 2015, plus de 25% des objectifs ont été atteints, avec la construction de 11 912 logements étudiants, soit 511 de plus que prévu dans la programmation initiale. D’ici la fin de cette année, plus de 50% des objectifs auront été atteints, avec la construction de 20 722 logements. Au total, c’est la construction de 42 445 logements qui est programmée pour la fin 2017.

 Les enjeux de la transition énergétique

La réhabilitation du Bailly B est non seulement exemplaire par sa qualité, mais parce qu’elle constitue une réponse aux enjeux de la transition énergétique, conformément à la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, promulguée le 17 août 2015, qui fixe les grands objectifs du nouveau modèle énergétique français.

Il s’agit donc également de relever les défis du changement climatique, en se situant dans la perspective de la COP Le conseiller d’orientation-psychologue est devenu le Psychologue de l’Éducation nationale (PsyEN) depuis la rentrée 2017. 21, la Conférence mondiale sur le climat, qui sera prochainement accueillie par notre pays.

Mise à jour : 17 mai 2016