ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Vendredi 9 : Visite du collège de Poix-de-Picardie

Valérie Cabuil, recteur de l’académie d’Amiens, chancelier des universités, s’est rendue au collège des Fontaines de Poix-de-Picardie à l’occasion de l’édition 2015 de la Fête de la science. Cette manifestation, dont l’objectif est de rapprocher la science du citoyen, tout en donnant aux jeunes le goût des études scientifiques, connait depuis plusieurs années une importance croissante dans l’académie d’Amiens, dont témoignent entre autres les activités réalisées au collège des Fontaines.

 Rapprocher la science du citoyen et donner aux jeunes le goût des études scientifiques

Créée en 1991 et pilotée par le ministère en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Fête de la science favorise les échanges entre la communauté scientifique et le grand public. Pari réussi avec chaque année plus d’un million de visiteurs, 7000 chercheurs impliqués sur tout le territoire français et un foisonnement d’animations, d’expositions, de débats et d’initiatives originales, partout en France et pour tous les publics. Il s’agit d’une approche concrète, conviviale et ludique de la science. Différentes structures sont porteuses de projets, établissements scolaires, laboratoires, associations, musées, parcs et jardins, cinéma...

Les thématiques choisies pour l’édition 2015 sont :

  • Le Climat (en lien avec la préparation de la COP21 et la semaine du Climat) ;
  • La Lumière (en lien avec l’année internationale de la lumière proclamée par les Nations-Unies et par l’UNESCO) ;
  • Les évolutions médicales pendant la Grande Guerre (en lien avec les commémorations de la Grande Guerre).

 Une forte implication de l’académie d’Amiens

Ce grand rendez-vous annuel, qui se déroule en 2015 du 7 au 11 octobre, est accueilli avec enthousiasme en Picardie, depuis plusieurs années. L’académie d’Amiens présente en effet de nombreux projets destinés aux élèves. Il s’agit de projets extrêmement divers, qui vont de rencontres avec des chercheurs à des expériences originales et parfois spectaculaires, en passant par des ateliers, des expositions ou des conférences. Toutes les sciences sont représentées et de nombreuses approches différentes sont utilisées. Par exemple, en 2014, des villages de sciences, qui regroupaient des stands au coeur de la ville ou de la campagne, ont été implantés sur Amiens, Beauvais et Compiègne. Près de 35 000 personnes qui ont
participé à l’opération, avec un public scolaire s’élevant à près de 20 000 élèves. Les personnels impliqués étaient également nombreux : 438 chercheurs, 75 médiateurs, 675 enseignants et 258 bénévoles.

Au sein de l’académie d’Amiens, la fête de la Science est coordonnée par le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle (CCSTI), Ombelliscience Picardie. Le rectorat, représenté par la Délégation Académique à l’Action Culturelle, participe aux différents comités de pilotage de l’événement sur le territoire picard.

 Une initiative originale à Poix-de-Picardie

Le collège des Fontaines a été choisi par le rectorat parce qu’il constitue un bon exemple de cette mobilisation en faveur des sciences. Il participe depuis plusieurs années à la Fête de la Science et cette année, il fait découvrir de nombreuses activités aux élèves des écoles du secteur encadrés par les élèves de l’Atelier scientifique et technique (AST) du collège. 267 élèves sont concernés et seront pris en charge par les 16 élèves de l’AST sur 6 thématiques différentes : la pollution, la météorologie, l’orientation, la faune et la flore
au collège, les expériences sur l’eau, le pain.

La démarche adoptée s’appuie sur des approches liées au développement durable : ainsi, les élèves de l’AST doivent élaborer une animation à destination d’un groupe d’écoliers (environ 8 élèves) sur la thématique choisie, leur permettant ainsi d’être actifs et de se placer en position de questionnement. Par la recherche de sujets transversaux, les élèves interrogent leur savoir et leur savoir-faire dans une démarche qui met l’accent sur l’interdisciplinarité. Les écoliers du 1er degré arrivent ensuite au collège avec une idée positive des activités proposées par le collège et une appétence différente face aux sciences

Mise à jour : 13 mai 2016