ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance
Vous êtes ici : Accueil > Recrutement > Concours > Santé et social >

Sommaire

Infirmier(e) de l’éducation nationale

Les infirmiers ou infirmières de l’Éducation nationale sont principalement affecté(e)s dans les établissements du second degré et peuvent couvrir, dans un secteur d’intervention donné, les écoles et établissements d’enseignement secondaire ne disposant pas d’une infirmière en résidence.

Le personnel infirmier a pour mission, sous l’autorité du chef d’établissement, de promouvoir et de mettre en œuvre la politique de santé en faveur de tous les élèves scolarisés : prévention, actions sanitaires de portée générale, hygiène et sécurité, bilans obligatoires, soins.

Les infirmiers ou infirmières sont plus particulièrement chargés de l’accueil et de l’écoute des élèves et des parents pour tout motif ayant une incidence sur la santé, et participent aux bilans de santé et au suivi de l’état de santé des élèves, à la surveillance des jeunes exposés à des nuisances spécifiques, à la surveillance sanitaire de l’hygiène générale en milieu scolaire, à l’éducation à la santé et à la sécurité.

 Conditions d’accès au concours

Conditions générales

Candidats possédant la nationalité française

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires c’est-à-dire :

  • posséder la nationalité française
  • jouir de leurs droits civiques
  • ne pas avoir au bulletin n° 2 de leur casier judiciaire des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions
  • se trouver en position régulière au regard du Code du service national
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Candidats ressortissants des autres États membres de l’Union Européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 bis de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

  • posséder la nationalité de l’État membre dont ils sont ressortissants
  • jouir des droits civiques dans l’État dont ils sont ressortissants
  • ne pas avoir de condamnations incompatibles avec l’exercice des fonctions
  • se trouver en situation régulière au regard des obligations du service national de l’État dont ils sont ressortissants
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Conditions particulières

Être titulaire de l’un des titres, certificats, diplômes ou autorisations suivants, permettant d’exercer l’activité d’infirmier

  • diplôme d’Etat d’infirmière ou d’infirmier, ou autres diplômes, certificats ou titres mentionnés aux articles L. 4311-3 et L. 4311-4 du code de la santé publique ;
  • diplôme d’Etat d’infirmier de secteur psychiatrique conformément aux articles L. 4311-5 et L. 4311-6 du code de la santé publique ;
  • autorisation d’exercer prévue aux articles L.4311-11 et L. 4311-12 du code de la santé publique.

Lors de l’inscription, les candidats déposent un dossier de candidature comprenant :

  • une copie des titres et diplômes acquis ;
  • un curriculum vitae détaillé indiquant les formations qu’ils ont suivies, les emplois qu’ils ont éventuellement occupés, les stages qu’ils ont effectués et, le cas échéant, la nature des activités et travaux qu’ils ont réalisés ou auxquels ils ont pris part.

 Épreuves du concours

Épreuve écrite d’admissibilité  : elle consiste à apporter réponse(s) à une ou plusieurs questions concernant l’exercice de la profession d’infirmier. Ces questions portent sur les matières figurant au programme fixé pour l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier et sont abordées dans le cadre des missions que sont amenés à remplir les infirmières et les infirmiers du ministère chargé de l’éducation nationale. Cette épreuve est notée de 0 à 20. (Durée : trois heures ; coefficient 1.)

Épreuve orale d’admission  : elle consiste en un entretien du candidat avec le jury. Elle débute par un exposé du candidat d’une durée de dix minutes environ sur sa formation et, le cas échéant, son expérience professionnelle. Au cours de cet exposé, le candidat peut également développer, s’il le souhaite, un projet professionnel. L’exposé est suivi d’une discussion avec le jury d’une durée de vingt minutes environ. Cette épreuve est notée de 0 à 20. (Durée : trente minutes ; coefficient 2.)

La discussion avec le jury s’engage à partir des éléments présentés par le candidat au cours de son exposé et de ceux figurant dans le dossier qu’il a déposé lors de son inscription. Elle est destinée à apprécier la motivation et les qualités de réflexion du candidat, ainsi que ses connaissances professionnelles et son aptitude à exercer sa profession au regard de l’environnement professionnel des infirmières et infirmiers du ministère chargé de l’éducation nationale et des missions qui leur sont dévolues. Des questions portant, notamment, sur les règles applicables à la fonction publique de l’Etat et l’organisation générale des services centraux, des services déconcentrés et des établissements publics relevant du ministère chargé de l’éducation nationale peuvent être posées par le jury.

Éligibilité

Sont éligibles aux recrutements réservés les personnels non titulaires suivants :

  • Les personnels qui remplissent les conditions d’accès au CDI au 13 mars 2012 avec une quotité de service égale ou supérieure à 70% d’un temps complet (conditions définies aux articles 8 et 9 de la loi n°2012-347 du 12 mars 2012) ;
  • Les personnels bénéficiant d’un CDI avec une quotité de service égale ou supérieure à 70% d’un temps complet à la date du 31 mars 2011 (sur le fondement des articles 4 ou 6,1er alinéa de la loi du 11 janvier 1984 dans sa rédaction antérieure à la loi du 12 mars 2012 ou du I de l’article 34 de la loi du 12 avril 2000) ;
  • Les personnels bénéficiant d’un CDD avec une quotité de service égale ou supérieure à 70% d’un temps complet à la date du 31 mars 2011, pour répondre à un besoin permanent de l’administration (sur le fondement des articles 4, ou 6,1er alinéa de la loi du 11 janvier 1984. Au moins deux années de services publics effectifs en équivalent temps plein doivent avoir été accomplies dans les quatre ans précédant le 31 mars 2011 et au moins quatre années doivent avoir été accomplies à la date de clôture des inscriptions) ;
  • Les personnels bénéficiant d’un CDD avec une quotité de service égale ou supérieure à 70% d’un temps complet à la date du 31 mars 2011, pour répondre à un besoin temporaire (sur le fondement des articles 3, 9ème alinéa ou 6,2ème alinéa de la loi du 11 janvier 1984. Au moins quatre années de services publics effectifs en équivalent temps plein doivent avoir été accomplies dans les cinq ans précédant le 31 mars 2011).

 Calendrier prévisionnel du concours

Ouverture du registre d’inscriptions pour le concours unique du jeudi 7 février 2019 (à 12 heures) au jeudi 7 mars 2019 (à 17 heures) sur l’application CYCLADES via SIAC3.

Guide d’utilisation CYCLADES à l’usage des candidats format PDF - 415.4 ko

Pas d’ouverture du concours réservé

Calendrier des épreuves

Date et heure limites de dépôt du dossier de candidature : non connu à ce jour (avant minuit sur l’application CYCLADES via SIAC3)

Épreuve écrite d’admissibilité : Date non connue à ce jour

Les épreuves se dérouleront à Amiens

Publication des résultats de l’épreuve d’admissibilité : Date non connue à ce jour

Épreuve orale d’admission : Date non connue à ce jour
Les épreuves se dérouleront à Amiens.

Publication des résultats de l’épreuve d’admission : Date non connue à ce jour

Nombre de postes :

  1. Amiens : Non connu à ce jour
  2. Lille : Non connu à ce jour
Mise à jour : 11 octobre 2018