ac-amiens.fr

Vous êtes ici : Accueil > Recrutement > Concours > Santé et social >

Sommaire

Assistant(e) de service social

L’assistant de service social est chargé d’apporter écoute, conseils et soutien aux élèves et aux personnels, pour favoriser leur réussite individuelle et sociale.

S’inscrivant dans le cadre d’une prévention globale en faveur des élèves, les assistants de service social exercent des fonctions visant à aider les personnes, les familles ou les groupes connaissant des difficultés sociales, à faciliter leur insertion et à rechercher les causes qui compromettent l’équilibre psychologique, économique ou social. Ils participent ainsi directement aux missions du service public de l’éducation.

Les assistants de service social mènent toutes les actions susceptibles de prévenir et de remédier à ces difficultés dans le cadre de la politique d’action sanitaire et sociale du ministère dont ils relèvent. Ils exercent d’une part un rôle de médiateur et, d’autre part, sont à la fois le conseiller social de l’institution et de tous les jeunes scolarisés. Leur effort doit se porter plus particulièrement vers les élèves les plus en difficulté.

 Conditions d’accès au concours

Les assistants de service social sont recrutés par voie de concours externes et de concours internes. Ces concours sont des concours sur titres.

Conditions générales

Candidats possédant la nationalité française

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

  • posséder la nationalité française
  • jouir de leurs droits civiques
  • ne pas avoir au bulletin n° 2 de leur casier judiciaire des mentions incompatibles avec l’exercice des fonctions
  • se trouver en position régulière au regard du Code du service national
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Candidats ressortissants des autres États membres de l’Union Européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’Espace économique européen

Pour être autorisés à se présenter aux concours, les candidats doivent remplir les conditions générales fixées par l’article 5 bis de la loi n° 83- 634 du 13 juillet 1983 modifiée, portant droits et obligations des fonctionnaires :

  • posséder la nationalité de l’État membre dont ils sont ressortissants
  • jouir des droits civiques dans l’État dont ils sont ressortissants
  • ne pas avoir de condamnations incompatibles avec l’exercice des fonctions
  • se trouver en situation régulière au regard des obligations du service national de l’État dont ils sont ressortissants
  • remplir les conditions d’aptitude physique exigées pour l’exercice de la fonction compte tenu des possibilités de compensation du handicap.

Conditions particulières

Concours externe

Ne peuvent se présenter à ce concours que les candidats qui remplissent les conditions prévues aux articles L.411-1 et L. 411-6 du code de l’action sociale et des familles pour avoir droit au titre et pouvoir exercer l’activité d’assistant de service social.

Concours interne

Ne peuvent se présenter à ce concours que les candidats qui remplissent les conditions prévues aux articles L.411-1 et L.411-6 du code de l’action sociale et des familles pour avoir droit au titre et pouvoir exercer l’activité d’assistant de service social. Ce concours est ouvert aux fonctionnaires et agents publics de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, en position d’activité, de détachement ou de congé parental à la date de l’épreuve orale du concours. Les candidats doivent justifier d’au moins quatre ans de services effectifs au 1er janvier de l’année du concours.

 Épreuves du concours externe

Les candidats inscrits au concours externe de recrutement d’assistant(e) de service social du ministère de l’éducation nationale constituent un dossier de candidature comportant obligatoirement :

  • une copie de leurs titres et diplômes ;
  • un curriculum vitae impérativement limité à une page ;
  • une note de deux pages au plus, décrivant les emplois qu’ils ont pu occuper, les stages qu’ils ont effectués, et la nature des activités et travaux qu’ils ont réalisés ou auxquels ils ont pris part.

L’épreuve orale d’entretien d’une durée de trente minutes maximum, prend appui sur les éléments du dossier déposé par le candidat lors de son inscription et comprend un exposé du candidat d’une durée de dix minutes environ sur sa formation et, le cas échéant, son expérience professionnelle. Au cours de cet exposé, le candidat peut également développer, s’il le souhaite, un projet professionnel.

Cet exposé est suivi d’une discussion avec le jury d’une durée de vingt minutes qui permettra d’apprécier les connaissances générales du candidat en matière de politiques sociales, ses qualités de réflexion ainsi que sa capacité à se situer dans un environnement professionnel.

En outre, des questions portant, notamment, sur les connaissances professionnelles du candidat ainsi que sur les règles applicables à la fonction publique de l’Etat et l’organisation générale des services centraux et déconcentrés du ministère de l’éducation nationale pourront être posées par le jury.

L’épreuve est notée sur vingt, seuls l’exposé et l’entretien avec le jury donnent lieu à notation, à l’exclusion du dossier d’activité professionnel déposé par le candidat à son inscription.

 Calendrier du concours

Pas d’ouverture de concours pour la session 2017

Vous pouvez joindre jusqu'à 3 fichiers à votre demande. Chaque fichier au format JPG ou PDF ne doit pas excéder 1.5 Mo.

Mise à jour : 7 novembre 2017