ac-amiens.fr

Congés d’été

Du lundi 10 juillet au vendredi 1er septembre, le rectorat est ouvert de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30.

Sommaire

Les compétences, leur évaluation

L’évaluation des compétences du socle commun se distingue fortement de l’évaluation traditionnelle : les procédures d’évaluations, essentiellement formatives doivent permettre de renseigner l’élève sur son degré d’acquisition de la compétence, et faciliter, in fine, la validation de celle-ci.

 Évaluation des compétences du socle commun

Une compétence est très souvent transdisciplinaire. Son évaluation s’effectuera donc, le plus souvent possible, de manière collégiale.

Une compétence se manifeste en situation. Même si elle requiert la mise en œuvre de ressources multiples que l’enseignement doit construire chez les élèves (connaissances, capacités et attitudes), évaluer une compétence n’est en aucun cas équivalent à évaluer la maîtrise de chaque ressource isolément.

Le risque serait alors très fort de tomber dans une fragmentation contraire à la logique d’un enseignement par compétences.

 Maitriser et mobiliser

Un élève peut en effet maîtriser l’ensemble des ressources constitutives d’une compétence sans être capable de les mobiliser dans une situation complexe. Inversement, un élève peut se montrer compétent pour traiter une classe de situations complexes tout en ne maîtrisant pas certaines ressources qu’il réussit à compenser par des méthodes personnelles.

La tentation précédente peut être d’autant plus marquée chez l’évaluateur que l’évaluation d’une compétence impose une prise de décision forte, un engagement qui ne sont pas habituels dans la notation traditionnelle. Parfois ressentie comme confinant à l’arbitraire, cette position de l’évaluateur doit être assumée et légitimée par une réflexion et par le recours à un protocole bien établi.

Cette évaluation des compétences doit absolument être conduite dans la durée : « C’est plusieurs fois par an qu’auront lieu une appréciation des acquis et un repérage des difficultés, permettant d’organiser un soutien efficace… » L’évaluation des compétences du socle est donc à organiser en continu sur les deux années de quatrième et de troisième.

Il convient de différencier l’évaluation des compétences (essentiellement formative), de leur validation. Cette évaluation dans la durée passe par la généralisation du recours à des évaluations diagnostiques permettant un repérage des difficultés à traiter en aide individualisée et à une évaluation formative dans laquelle l’élève est réellement impliqué. Des pratiques d’auto positionnement sont pour cela bien adaptées.

L’évaluation de compétences est par nature positive : elle consiste à attester, au fur et à mesure de leur construction chez un élève donné, la maîtrise de diverses compétences. Il s’agit donc de pointer des réussites progressives et non des manques.

Enfin, cette évaluation nouvelle vient coexister avec l’évaluation traditionnelle. L’organisation du DNB diplôme national du brevet en particulier se fonde toujours sur des épreuves d’examen classiques et sur des moyennes de contrôle continu.

Mise à jour : 4 mai 2016