ac-amiens.fr

Sommaire

Santé scolaire

L’École a une double mission : l’éducation à la santé des élèves et le suivi de leur santé. L’éducation à la santé est intégrée dans les programmes de l’école primaire. Chaque collège et lycée définit un programme d’éducation à la santé et à la citoyenneté : éducation nutritionnelle, éducation à la sexualité, prévention des conduites addictives. Le suivi de santé des élèves est assuré tout au long de la scolarité. Des bilans de santé sont organisés au sein des établissements.

 Visites médicales

Les médecins de l’Éducation nationale réalisent prioritairement, conformément à la réglementation :

  • les bilans de 6 ans, en complémentarité avec les bilans infirmiers et la PMI ;
  • les visites médicales nécessaires pour l’obtention d’une dérogation à l’utilisation de machines dangereuses pour les élèves orientés vers certaines formations professionnelles.

 Bilans infirmiers

Les Infirmières de l’Éducation nationale réalisent des bilans infirmiers, notamment :

  • à l’âge de 6 ans, en complémentarité avec les médecins de l’Éducation Nationale ;
  • lors des entretiens d’accueil au collège, en classe de sixième ;
  • lors des entretiens d’accueil au lycée, en classe de seconde.

 Accueil à l’infirmerie

En collège et en lycée, l’infirmière agit au sein de l’équipe éducative pour une prise en charge globale de l’élève. Elle est un référent santé dans le domaine individuel et le domaine collectif. Elle a un rôle relationnel, technique et éducatif. Elle est soumise au secret professionnel.

Missions principales

  • Accueil et accompagnement :soins , écoute, gestion des urgences… ;
  • Suivi de l’état de santé des élèves (dépistages infirmiers et participation aux visites médicales...) ;
  • Éducation à la santé visant à rendre les élèves responsables, autonomes et acteurs de prévention.

Gestion des urgences

Le protocole national sur l’organisation des soins et des urgences dans les écoles et les établissements publics locaux d’enseignement a été publié le 6 janvier 2000. Il fixe la liste des médicaments dits d’usage courant, en vente libre en pharmacie, et des médicaments d’urgence. Seuls le médecin et l’infirmier peuvent donner ces médicaments.

Pour les élèves atteints de maladie chronique ou de handicap, il est possible avec un projet personnalisé de scolarisation (PPS projet personnalisé de scolarisation ) ou un projet d’accueil individualisé (PAI projet d’accueil individualisé ) de mettre en place un protocole fixant les médicaments à donner par le personnel de santé ou l’adulte responsable.

Les soins donnés aux élèves à l’infirmerie ne sont pas tous liés à des situations d’accident, mais peuvent relever de pathologies infectieuses, allergiques, de malaises ou encore de traitements ambulatoires.

Face à l’une ou l’autre des situations, l’infirmier va devoir évaluer la gravité du problème et décider des mesures à prendre (possibilités de recours au médecin de l’Éducation nationale, au médecin traitant ou aux services d’urgence).

En cas d’absence de l’infirmier (ère)

Des consignes concernant les soins et les urgences dans les établissements, en l’absence d’un infirmier ou d’un médecin, sont proposées par l’infirmier aux chefs d’établissement (observer, alerter : appeler le 15, et appliquer les conseils donnés). Elles sont affichées à un endroit visible (armoire à pharmacie, bureau du chef d’établissement, bureau vie scolaire, salle des professeurs…).

Les secouristes de l’établissement, formés au PSC1 prévention secours civiques de niveau 1 sont recensés. Leur liste est affichée et mise à disposition du chef d’établissement.

Par ailleurs, des formations aux premiers secours sont organisées dans les écoles et établissements.

Mise à jour : 4 mai 2016