ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Année de la chimie de l’école à l’université

Année scolaire 2018-2019

L’année 2018-2019 a été désignée par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation comme l’année de la chimie de l’école à l’université. De l’école maternelle jusqu’aux formations post-baccalauréat des lycées (CPGE Classes préparatoires aux grandes écoles et STS) ainsi que dans les formations universitaires et les grandes écoles, l’ensemble des acteurs de la communauté éducative et scientifique est concerné.

Cette opération bénéficie du soutien de l’Union des industries chimiques, du CNRS, du CEA, de la Société chimique de France, de la Fondation de la Maison de la Chimie et du Comité national de la chimie via ses membres partenaires.

La France accueillera en effet l’année prochaine des événements exceptionnels et d’ampleur internationale en lien avec le monde de la chimie :

  • les 51e Olympiades internationales de chimie,
  • le 100e anniversaire de l’IUPAC et son 47e Congrès international de chimie,
  • l’ouverture de l’Année internationale de la classification périodique des éléments.

Dans ce contexte et pour promouvoir la culture scientifique et technique auprès de différents publics de tous âges, de nombreuses manifestations seront organisées partout en France.

 Élèves concernés

Tous les élèves de l’école maternelle jusqu’aux formations post-baccalauréat des lycées (CPGE Classes préparatoires aux grandes écoles et STS) ainsi que dans les formations universitaires et les grandes écoles, sont concernés par l’année de la chimie de l’école à l’université. Ils participeront à de nombreuses actions pédagogiques dans les classes et hors la classe afin de découvrir le monde de la chimie

Une culture des actions éducatives existe en France, tant au niveau national qu’académique ou régional, comme en témoigne le programme des actions éducatives.

Pour tous les niveaux de l’école à l’université, dans les établissements français et à l’étranger, de nombreuses actions éducatives se dérouleront en lien avec la chimie. Elles sont soutenues par le ministère de l’Éducation nationale et le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, en continuité et en complémentarité des programmes.

De nombreux exemples sont déjà recensés dans le guide national.

 Promouvoir la chimie française

La France peut se prévaloir d’une certaine excellence en chimie, que ce soit du point de vue de l’éducation, de la recherche ou de l’industrie. Il s’agit d’un domaine académique qui possède une industrie spécifique clairement définie, et très en lien avec la formation et la recherche.

L’industrie chimique française est un secteur dynamique, dont la production continue à croître. Deuxième secteur industriel exportateur français, le savoir-faire des 3300 entreprises, majoritairement des TPE et PME est reconnu à l’international.

Les activités de ces entreprises se développent dans le respect d’une législation stricte et évolutive couvrant notamment les risques des substances chimiques et produits, la sécurité et la sûreté des installations industrielles et les émissions industrielles. Engagée dans une démarche de progrès continu, l’industrie de la Chimie en France consacre chaque année environ 9% de ses investissements à la prévention des risques et plus de 12% à la réduction de son empreinte environnementale.

La France peut se prévaloir d’une certaine excellence en chimie, que ce soit du point de vue de l’éducation, de la recherche ou de l’industrie.

La chimie fait partie de l’enseignement de sciences et technologie à l’école élémentaire, puis son enseignement est associé à celui de la physique du collège au lycée. Les spécialisations en chimie sont possibles dès le début des études supérieures et l’offre de formation en chimie théorique ou appliquée est très développée en France (universités, instituts de technologie, grandes écoles d’ingénieurs, écoles normales supérieures) .

Mise à jour : 29 octobre 2018