ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Le Tour de France de l’égalité femmes/hommes passe par des lycées de l’Oise

Jeudi 7 décembre 2017

C’est en présence de Jacky Crépin, DASEN de l’Oise, de Madame Hassini, déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité, de Monsieur Pigeon, directeur départemental de la DDCS, de Madame Geffroy, présidente du CIDFF Oise et de Madame Ducousso-Lacaze, chargée de mission académique à l’égalité filles-garçons, que les élèves de quatre lycées du bassin creillois ont participé à un atelier organisé par Madame Fréville, conseillère technique départementale de service social, dans le cadre du Tour de France de l’Égalité, lancé au mois d’octobre par le gouvernement.

La rencontre s’est déroulée au lycée Rothschild de Saint-Maximin qui a accueilli les lycées Marie Curie de Nogent-sur-Oise, André Malraux de Montataire et Jules Uhry de Creil. Chaque groupe d’élèves a présenté un travail (vidéos, saynètes, témoignages) réalisé pour dénoncer les stéréotypes sexistes. Plusieurs domaines ont été ainsi abordés : les relations garçons-filles dans la vie quotidienne au lycée, le sport, les salaires, le pouvoir, la mixité des filières et des métiers, les médias.

Les lycéens et lycéennes à l’écoute des témoignages

Chaque présentation a été suivie d’un débat animé par Madame Héren, juriste au Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) de l’Oise et Garance Tomczak-Decolasse, élève de terminale du lycée Félix Faure de Beauvais.

Des lycéennes de Marie Curie témoignent sur la question de la mixité des filières

Les échanges, riches et respectueux, ont permis de mettre en lumière les obstacles, les entraves et les violences que peuvent générer les stéréotypes sexistes : la difficulté d’être un garçon ou une fille minoritaire dans une filière essentiellement féminine ou masculine, les remarques que les jeunes filles doivent affronter au sujet de leur tenue vestimentaire, le cybersexisme, …

Les lycéens et lycéennes de Rothschild
Intervention d’un lycéen de Rothschild

Il est ressorti de cet atelier qu’en matière d’inégalités entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, tout est lié et que l’éducation est le principal levier pour faire évoluer les mentalités et éviter la reproduction des stéréotypes. Selon le principe des ateliers du Tour de France de l’Égalité, les constats et les propositions formulés au cours de cet après-midi seront transmis au Secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, dans l’objectif de contribuer à définir les priorités thématiques de la « grande cause nationale », que le Président de la République présentera le 8 mars 2018.

Mise à jour : 20 décembre 2017