ac-amiens.fr

Sommaire

Collège au cinéma

Collège au cinéma propose aux élèves, de la classe de sixième à celle de troisième, de découvrir des œuvres cinématographiques lors de projections organisées spécialement à leur intention dans les salles de cinéma et de se constituer ainsi, grâce au travail pédagogique d’accompagnement conduit par les enseignants et les partenaires culturels, les bases d’une culture cinématographique.

La participation à cette action repose sur le volontariat des chefs d’établissements et des enseignants qui souhaitent y faire participer leurs classes. Les activités de Collège au cinéma sont inscrites dans le temps et le calendrier scolaire au rythme minimum d’une projection par trimestre.

 Ses objectifs

  • former le goût et susciter la curiosité de l’élève spectateur par la découverte d’œuvres cinématographiques en salle, dans leur format d’origine, notamment en version originale
  • offrir, dans le cadre du partenariat entre les ministères concernés et les collectivités territoriales, des prolongements pédagogiques et des formations
  • veiller à l’accès sur l’ensemble du territoire du plus grand nombre d’élèves à la culture cinématographique
  • participer au développement d’une pratique culturelle de qualité en favorisant le développement de liens réguliers entre les jeunes et les salles de cinéma

 Ses moyens, des films et des outils d’accompagnement

Les films présentés en version originale sous-titrée en français, bénéficient de tirages de copies neuves ; ils sont majoritairement classés art et essai et privilégient les films français, européens et les cinématographies peu diffusées.

Chaque film est accompagné d’un dossier pédagogique (dossier maître) destiné à l’enseignant et d’une fiche thématique remise à chaque élève (fiche élève).

 Une opération partenariale

Collège au cinéma est un dispositif à vocation nationale qui repose sur l’engagement de quatre partenaires principaux : le Ministère de la Culture et de la Communication (CNC, SCPCI-DEDAC, DRAC Direction régional des affaires culturelles ), le Ministère de l’Education nationale (Direction générale de l’enseignement scolaire DGESCO, les inspections d’académie, les collèges et leurs équipes pédagogiques), les collectivités territoriales (Conseils généraux) ; les professionnels du cinéma (exploitants, distributeurs).

Mise à jour : 12 octobre 2017