ac-amiens.fr

Séminaire grande pauvreté à l’UFR des sciences d’Amiens

Lundi 15 mai 2017

Valérie Cabuil, rectrice de l’académie d’Amiens, chancelière des Universités a présidé le séminaire grande pauvreté dans le cadre du plan d’action « Tous concernés par la pauvreté, tous mobilisés contre ses effets à l’école » en présence d’Abdennour Bidar, IGEN et madame Grard, Vice-présidente d’ATD QUART MONDE pour développer des pistes d’action pour une école solidaire qui mène à la réussite de tous. Plus de 400 personnes ont assisté à cet événement : les corps d’inspection, les chefs d’établissement, coordonnateurs REP Réseau d’éducation prioritaire , personnels enseignants premier et second degré, de santé, du social, de l’éducation et de l’orientation

La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République précise les fondements d’une école plus juste, exigeante et inclusive, qui crée les conditions de l’élévation du niveau de tous les élèves et permet la réduction des inégalités, en renforçant notamment la lutte contre les déterminismes économiques et sociaux.

Dans son rapport, remis en mai 2015, Jean-Paul DELAHAYE, inspecteur général de l’éducation nationale, au-delà des constats dramatiques et indispensables à partager, propose quatre leviers pour mener le combat contre ces inégalités : une concentration des efforts et des moyens pour mieux venir en aide aux enfants des familles pauvres, une politique plus inclusive qui adapte son organisation et sa pédagogie pour permettre à tous les élèves de réussir, une politique de formation et de gestion des ressources humaines, une alliance éducative entre l’école, les parents, les collectivités territoriales et les associations.

Dans une académie comme celle d’Amiens, pour laquelle les indicateurs sociaux sont particulièrement défavorables, la question de la prise en compte grande pauvreté dans notre stratégie et dans nos pratiques au quotidien doit être centrale, ne pas se cantonner au constat, se traduire par des actions concrètes, identifiées, soutenues, évaluées et partagées.

Séminaire "grande pauvreté" à l’UFR des sciences d’Amiens
Séminaire "grande pauvreté" à l’UFR des sciences d’Amiens


Valérie Cabuil, rectrice de l’académie d’Amiens, chancelière des Universités

Le but de ce séminaire était de créer un temps d’échange, échange d’expériences et de bonnes pratiques, nous permettant à tous, quel que soit notre rôle dans le système éducatif, de mieux nous armer pour ce combat qui sera au cœur de notre projet académique.

Monsieur Bidar s’est attaché à démontrer la nécessité de s’appuyer sur les valeurs de la république pour contrer les effets de la pauvreté. Madame Grard a, quant à elle, exposé son action au sein du conseil économique social et environnemental, en développant la notion de coéducation au travers des expériences de croisements de savoirs entre les premiers acteurs de l’éducation que sont les parents, l’école et les associations partenaires (centres sociaux, maison de quartiers).

Abdennour Bidar, IGEN
Madame Grard, Vice-présidente d’ATD QUART MONDE

Trois tables rondes ont enrichi ces exposés :

  • Les aides financières et leurs mobilisations : Madame Raymond-Mourot, cheffe du service académique des bourses a présenté l’ensemble des aides mobilisables ; monsieur André, chef de la division des études, de la prospective et du pilotage a démontré comment la mobilisation des établissements est indispensable afin d’améliorer la corrélation attendue entre le taux de PCS Plan Communal de Sauvegarde défavorisées et le taux de boursiers ; Madame Vandenberghe, proviseure de lycée a apporté le témoignage de terrain.
Madame Raymond-Mourot, cheffe du service académique des bourses
Pascal André, chef de la division des études, de la prospective et du pilotage
Madame Vandenberghe, proviseure du lycée de la Hotoie
  • Pédagogie et précarité : Madame Cailleux, directrice de l’école de Liomer et coordinnatrice du réseau REP Réseau d’éducation prioritaire de Beaucamps-le-vieux a passionné son auditoire en évoquant l’organisation pédagogique mise en place au sein de ce réseau situé en zone rurale où les familles dont la PCS est défavorisée (plus de 70%) sont isolées géographiquement et culturellement.
    L’équipe de ce REP a mis en œuvre la pédagogie différenciée pour l’apprentissage de la lecture par le biais des ROLL et par la mise en place d’un ACT (Atelier de Compréhension de Texte). Ce dispositif "La machine à lire" est développé à partir d’une application qui alterne des phases d’écoute et de lecture d’un livre.
  • Les partenaires de l’école : Mélinda et Frédéric de l’association Cardan ont relaté l’expérience menée à l’école maternelle Jacques Prévert à Amiens qui vise à rapprocher les parents et leur donner une place au sein de l’école à travers les ateliers « Dis-moi une histoire ».
Madame Cailleux, directrice de l’école de Liomer et coordinnatrice du réseau REP de Beaucamps-le-vieux
Mélinda Negozio et Frédéric Blaind de l’association Cardan
Mise à jour : 6 juin 2017