ac-amiens.fr

Sommaire

Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016

Mercredi 3 mai 2017

Valérie Cabuil, rectrice de l’académie d’Amiens, chancelière des universités, a remis, mercredi 3 mai, le prix de la meilleure copie de littérature en Terminale L du baccalauréat de la session 2016, à trois jeunes étudiantes de Picardie, en présence de Monsieur Olivier Barbarant, inspecteur général du groupe Lettres, président du Jury.

 Une création originale

Ce prix, destiné à promouvoir la filière littéraire mais aussi à encourager les élèves et à mettre en valeur l’excellence, est une création originale de notre académie.
En 2015, sur proposition du recteur Beignier, Jacqueline Vergnault, inspectrice d’académie, inspectrice pédagogique régionale de Lettres a mis en place le prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale littéraire pour revaloriser la série L du baccalauréat. La rectrice Valérie Cabuil a souhaité en assurer la continuité avec cette troisième édition. Le prix est attribué par un jury académique composé de professeurs, de l’Inspectrice d’académie, inspectrice pédagogique régionale de Lettres et présidé par un inspecteur général du groupe Lettres.

 Mettre à l’honneur la littérature et récompenser l’excellence

En parallèle avec le travail d’accompagnement et de soutien pédagogique en direction des élèves les plus démunis et en difficultés, il revient à l’éducation nationale, dans l’esprit de la refondation de l’école, de favoriser également l’approfondissement des connaissances, des compétences et de la culture de ses lycéens. Dans cet esprit les équipes éducatives de l’académie d’Amiens, visent à encourager le travail des élèves, valoriser leur réussite et rendre visible l’excellence des lycéens.

La création de ce prix a également pour visée de rendre au baccalauréat de série littéraire ses lettres de noblesse. Il s’agit ainsi d’une occasion de promouvoir les valeurs humanistes transmises par la fréquentation des textes littéraires dont témoignent ces copies remarquables : mise en œuvre d’une réflexion personnelle et pertinente, acquisition de connaissances, voire d’une érudition, complètement assimilée et brillamment utilisée, devenue innutrition, nourriture stimulante qui favorise l’inspiration portée par des qualités d’écriture : beauté et efficacité du style, écriture souple ou incisive au service de la pensée. Ces qualités sont d’autant plus remarquables qu’elles s’exercent dans le cadre contraint de l’examen, à savoir traiter en un temps très restreint de deux heures, deux questions fondamentales sur l’œuvre au programme, Madame Bovary de Flaubert.

Enfin en pleine concordance avec la volonté académique de stimuler l’ambition de ses lycéens, ce prix concourt à donner confiance en leurs capacités et leur réussite, aux jeunes bacheliers littéraires de façon à promouvoir une poursuite d’étude fructueuse et ambitieuse qui s’avère totalement à leur portée. L’excellence de ces lycéens a été saluée et ils ont été félicités pour leur réussite personnelle, sans omettre de remercier leurs professeurs instigateurs de cette excellence, dispensateurs de littérature et de culture comme moyens d’une émancipation personnelle, intellectuelle et artistique.

 Les lauréats

1er prix : Kenza GAUDIN - Lycée Pierre d’Ailly de Compiègne (60)

Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016
Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016

2ème prix : Emma BURGAUD - Lycée Condorcet de Méru (60)

Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016
Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016

3ème prix : Coline FERREIRA DAS NEVES – Lycée la Sainte Famille d’Amiens (80)

Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016
Remise du prix de la meilleure copie de Littérature en Terminale L du baccalauréat session 2016

 Le sujet session 2016

  • Question 1 (8 points)
    Dans le scénario initial de Madame Bovary, Flaubert notait : « Charles Bovary officier de santé 33 ans quand commence le livre ». Il ajoute dans la marge : « Commencer par l’entrée au collège ». Qu’y a-t-il d’intéressant dans le choix finalement retenu ?
  • Question 2 (12 points)
    Dans une lettre à Louise Colet en 1852, Flaubert note à propos de son roman Madame Bovary : « personnalité de l’auteur absente ». Votre connaissance de l’œuvre et des documents relatifs à sa genèse vérifie-t-elle cette affirmation ?
Mise à jour : 24 mai 2017