ac-amiens.fr

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme

Du samedi 19 au dimanche 25 mars 2018

La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars. En proclamant cette journée en 1966, l’Assemblée générale de l’ONU a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale.

Temps fort de la mobilisation de la communauté éducative pour prévenir toute forme de discrimination ou de violence fondée sur l’origine ou l’appartenance religieuse, la semaine du 19 au 25 mars 2018 doit être l’occasion, dans les enseignements, en particulier l’enseignement moral et civique, les actions éducatives et l’ensemble des situations concrètes de la vie scolaire, de mener des réflexions et de conduire des actions visant à rappeler le sens des valeurs de respect, de dignité et d’égalité.

 L’éducation pour agir contre le racisme et l’antisémitisme

Cette éducation s’inscrit au cœur de la mission de l’École de transmettre et de faire vivre les valeurs de notre République, ainsi que du plan gouvernemental « La République mobilisée contre le racisme et l’antisémitisme ».

Symboliquement, la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme se déploie autour du 21 mars, journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale instituée par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1966.

En cohérence avec les exigences du parcours citoyen, la participation et les initiatives des élèves doivent être recherchées. Cette semaine doit aussi être l’occasion de mettre en valeur les projets pédagogiques menés tout au long de l’année dans le champ de l’éducation à la citoyenneté, de l’éducation aux droits de l’homme et de l’éducation aux usages responsables des technologies numériques.

L’ensemble des personnels, des élèves, des parents et des partenaires de l’école, notamment les organisations concourant à la lutte contre les discriminations, la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme, sont invités à proposer des initiatives et à y prendre part. L’intervention de représentants des associations, notamment celles qui bénéficient d’un agrément national ou académique, et la contribution de membres de la Réserve citoyenne devront être favorisées.

 Des pistes d’actions

L’éducation contre le racisme contribue à :

  • faire reconnaître la diversité humaine et culturelle
  • favoriser le respect des différences et combattre le repli sur soi
  • cultiver la tolérance et l’enrichissement mutuel
  • promouvoir une société solidaire et du vivre-ensemble
  • éveiller aux dérives du relativisme, de la rumeur, de l’obscurantisme, des théories du complot
  • encourager l’esprit critique et la résistance face à l’injustice
  • agir dans la durée pour faire évoluer les mentalités et instaurer une société plus fraternelle

À l’occasion de la Semaine d’éducation et d’actions, tous les projets pédagogiques menés au cours de l’année scolaire doivent être valorisés comme, par exemple, ceux qui sont menés dans le cadre du Concours national de la résistance et de la déportation ou à l’occasion de la journée de la mémoire des génocides et de prévention des crimes contre l’humanité, de la journée nationale de la mémoire de la traite négrière, de l’esclavage et de leur abolition ainsi que les travaux concourant à l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme (éducation aux usages responsables de l’Internet, éducation aux médias et à l’information).

Au cours de la semaine peuvent être organisés des :

  • débats
  • projection de films
  • pièces de théâtre
  • expositions
  • ateliers
  • forums
  • rédaction de textes
  • production de contenus destinés à des publications en ligne
  • rencontres sportives, etc.
Mise à jour : 23 mars 2018