ac-amiens.fr

Sommaire

Les écoles et établissements innovants

L’innovation est d’autant plus durable qu’elle s’inscrit dans l’action systémique au niveau de l’école et de l’établissement ; c’est aussi vrai dans le pilotage au niveau d’un réseau ou d’une académie. L’innovation est une stratégie politique pour favoriser l’évolution des pratiques.

 Organiser les espaces de l’école pour varier les modalités d’apprentissage

Ecole primaire jean Macé, 85450 Champagne les Marais, académie de Nantes

Mél : ce.0850613e ac-nantes.fr

Site : http://passerelle.ac-nantes.fr/ecolechampagnelesmarais/

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12786

La coopération entre des tous petits, encore peu sûrs d’eux, et des élèves plus aguerris de moyenne et grande sections est une des clés de la réussite : les plus petits, par imitation, acquièrent de nouvelles compétences, en même temps qu’ils développent leur langage. Et dans le même temps, les plus grands développent leur sens des responsabilités et se voient dans l’obligation de reformuler leurs acquis pour les transmettre, sous le regard vigilant et attentif de l’adulte qui peut répondre à la demande d’aide et aux besoins individuels de chacun. A cette fin, une nouvelle organisation de l’espace et du temps a été mise en place afin de développer l’autonomie et l’entraide entre les enfants, tout en répondant aux exigences des nouveaux programmes de l’école maternelle, qui soulignent la place du jeu au cœur des apprentissages.

L’équipe a aménagé les salles en fonction des activités : calmes ou bruyantes, autonomes ou encadrées. Les élèves peuvent librement se déplacer en fonction de leurs besoins et de leurs envies (notamment le besoin de mouvement pour les plus jeunes). L’équipe a rationalisé les aménagements et mutualisé les ressources : coins jeux d’imitation, coins jeux de construction (souvent bruyants) et tables pour les ateliers pédagogiques plus dirigés ou activités autonomes qui demandent concentration et calme de la part des enfants et des enseignantes. Cette nouvelle organisation du travail et des espaces permet de dégager des moments « privilégiés », où l’enseignante prend en charge des petits groupes pour des apprentissages clairement ciblés (langage, découverte d’un nouveau matériel, résolution de problème, séances de motricité) … Mais ce sont aussi des moments plaisants de relation « maître/élèves » que l’enfant accepte et vit comme un moment attendu et qui peuvent donc aussi relever de l’esprit de complicité du jeu.

 Un « maker space » en collège : innover et collaborer autour du numérique

Collège Alexandre Varenne, 63700 Saint-Eloy-les-Mines, , académie de Clermont-Ferrand

Mél : marion.dugenet ac-clermont.fr

Site : http://formation.ac-clermont.fr/pasi/

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12913

Dans un collège rural, des enseignants ont engagé leurs élèves dans de nouvelles voies à explorer : prenant appui sur le succès du club l’informatique et des technologies, le Club Geek, pour développer leur curiosité vis-à-vis du numérique, l’équipe a généralisé le concept à l’échelle de l’établissement en créant le maker space « La Machinerie d’Alex », lieu de création, fabrication, réparation où chacun pourrait imaginer et mener à bien un projet en ayant accès à du matériel, un espace dédié et aux compétences d’autrui. Chacun y partage ses connaissances et savoir-faire, devient tour à tour apprenant et formateur, et peut s’investir dans des projets en lien avec les sciences, la technologie ou le numérique, à travers une vraie démarche entrepreneuriale et solidaire. Chaque élève peut avoir accès à des outils performants et trouve sa place quels que soient son profil, son origine sociale et ses besoins, en déconstruisant les stéréotypes encore intériorisés par la société.

 Le nouveau lycée Germaine Tillion, au Bourget : une expérimentation systémique

Lycée Germaine Tillion, 93350 Le Bourget, académie de Créteil

Mél : ce.0932577w ac-creteil.fr

Site : http://www.germainetillionlycee.fr

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12992

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=N_P8KaVpOSE

Le lycée Germaine Tillion est un établissement récent, de secteur entièrement expérimental, situé au nord de la Seine Saint-Denis, qui accueille 650 élèves en filières générales et technologiques, ainsi qu’un microlycée. Il propose aux élèves une offre scolaire cohérente et unifiée pour favoriser un climat de travail rassurant et exigeant : l’interdisciplinarité y est présente à tous les niveaux, les pratiques d’évaluation y sont constructives et bienveillantes, le suivi des élèves y est individualisé. La prise en charge globale de l’élève et un accompagnement pluriel des élèves créent un réel sentiment d’appartenance au lycée ; le climat scolaire est apaisé : peu d’incivilités et peu de sanctions ; la cohérence entre discours et pratiques des enseignants est servie par la concertation hebdomadaire. L’établissement se veut une organisation apprenante pour tous. Le travail en équipe n’est pas un vœu pieux : chaque semaine, l’intégralité des enseignants se réunit sur leur temps de service pour une concertation entre pairs, véritable « poumon » de l’établissement. Le lycée, qui se veut un lieu de co-formation et d’échanges de pratiques, implique une réflexivité permanente des personnels.

 Un collège qui apprend

Collège Louis Timbal, 87290 Châteauponsac, académie de Limoges

Mél : fabrice.laurencier ac-limoges.fr

Site : http://www.clg-timbal-chateauponsac.ac-limoges.fr

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12845

Louis TIMBAL est « un collège qui apprend » à accueillir et à faire travailler des élèves qui ont des profils, des cadres familiaux et sociaux aussi différents qu’ils sont nombreux. Le public évolue, le travail enseignant également. L’estime de soi, le bien-être, le sentiment d’appartenance, la bonne connaissance de soi, de ses qualités personnelles et cognitives sont au cœur d’une philosophie qui touche autant les élèves que les personnels. C’est une démarche qui s’appuie sur le bons sens, la bonne volonté mais aussi sur la bonne humeur.

La NOUVELLE ETUDE est un dispositif qui permet réellement d’optimiser les temps d’étude, notamment en zone rurale avec des élèves « captifs », tout en valorisant le travail des assistants d’éducation. Elle nécessite évidemment de repenser l’aménagement de la salle et la gestion des élèves.

Un travail innovant important a été engagé avec comme démarche emblématique la création d’un Conseil de la Vie Collégienne (CVC). En 4 ans, le CVC est devenu une instance connue, reconnue et désormais pilier de la culture citoyenne de l’établissement. Les élèves du CVC proposent un programme sur l’année (présenté au Conseil d’administration) et en animent les actions suivantes : les Journées de l’Engagement, Le Noël de Timbal, le Carnaval, les Timbal Days, la Timbal party, les Olympiades, les Portes Ouvertes, la ligne de tee-shirt et sweat shirt. Ils participent à l’écriture et à la révision de la charte des Timbaliennes et des Timbaliens.

Les élèves du CVC siègent à la commission menus, représentent le collège à l’extérieur (commémorations, au Conseil départemental, cérémonies au rectorat, etc). Ils sont également la « vitrine » de l’établissement en créant chaque année une carte qui est la carte de vœux officielle de Louis Timbal. L’action du CVC participe pleinement de cette recherche de bien-être des élèves au collège et par ricochet de leur engagement dans leur métier de collégien. L’action du CVC est donc totalement complémentaire de la RENTREE POSITIVE et des dispositifs qui y sont rattachés.

 Différents dans nos voies, rassemblés par nos voix : le lycée Françoise, une petite république

Lycée polyvalent Marie Louise Dissard Françoise, 31170 Tournefeuille, académie de Toulouse

Mél : 0312746s ac-toulouse.fr

Site : http://dissard-francoise.entmip.fr/

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12948

Vidéo : https://drive.google.com/file/d/0B3Urc5PliWo4UHFDM0JYLWtnTHc/view

Fort d’un projet d’établissement qui fait sens pour toute la communauté et au-delà des disciplines purement scolaires où les élèves d’un lycée polyvalent pourraient ne jamais se rencontrer, la réussite est d’innover et d’expérimenter sur des temps longs et créatifs (semaine en résidence), d’oser décaler l’emploi du temps ou la sonnerie, en somme tout ce qui rythme la vie scolaire ordinaire. La réussite est que les élèves verbalisent qu’ils sont « importants », qu’ils comptent au sein de leur lycée et qu’ils se sentent re-connus. Le projet « Art CultureS et Citoyenneté » est l’ADN de l’établissement. Et les 3 voies de formation générale, technologique et professionnelle sont une richesse pour faire en sorte que la mixité sociale et scolaire soit un atout au lycée Françoise. Elèves et adultes se rassemblent sur des projets culturels lors de semaines en résidences d’artistes ; ces projets sont un formidable levier de réussite et d’apprentissage pour tous les élèves.

Mise à jour : 9 mars 2017