ac-amiens.fr

Sommaire

L’innovation dans l’action artistique et culturelle

Les travaux de recherche et les résultats des comparaisons internationales convergent pour signaler l’importance du capital culturel dans la fabrication de la réussite scolaire ; l’école ne peut progresser qu’en proposant des voies et des détours suffisamment nombreux et exigeants en matière d’éducation artistique et culturelle pour permettre à tous les élèves de s’enrichir au contact des œuvres et de s’initier aux arts.

 « Horloges d’Altitude » patrimoine, innovation et pédagogie

Lycée polyvalent d’Altitude, 05105 Briançon CEDEX, académie d’Aix-Marseille

Mél : denis.vialette ac-aix-marseille.fr

Site : http://www.lyc-altitude.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?rubrique28

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12852

Vidéo : https://www.youtube.com/channel/UCDdEvp10vHgGiILCgelObTg

En 2008, le défi était de réparer l’horloge mécanique du lycée. Progressivement, d’autres activités innovantes se sont développées pour mettre en valeur le patrimoine horloger des édifices. C’est un projet tous métiers, toutes technologies, qui marie souvent le plus ancien, comme l’horloge « royale » des Vigneaux (1786), au plus récent, comme l’horloge binaire de la gare de Cannes avec une démarche d’art contemporain. Il sollicite la créativité des élèves et provoque l’envie pour aboutir à de vraies réalisations concrètes. Pluriannuel, interdisciplinaire, innovant, largement ouvert sur la ville, la région et l’Italie, il réunit des élèves de toute la filière « Maintenance » du lycée. Les élèves impliqués travaillent dans le cadre de TP (BAC PRO MEI ou BTS Brevet de Technicien Supérieur MS), de projets (STI2D Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable , S-SI), de chantiers-école (CAP certificat d’aptitude professionnelle MBC) ou de recherches personnelles (traductions). Il associe des partenaires du monde associatif, de l’entreprise et de la recherche. Son évaluation est très positive tant sur le plan des apprentissages (réussite à 100% des élèves à leur examen) que sur le plan technologique (fiabilité des systèmes mécaniques). Plus largement, il débouche sur des visites guidées de nos réalisations au Lycée d’Altitude, prochainement à la Collégiale de Briançon.

 Marathon poétique et numérique autour du monde

Lycée Lyautey - Maghreb - Océan indien / Maroc / Casablanca

Mél : cthoinet lyceelyautey.org et pjacquier lyceelyautey.org

Site : http://appapollmb.cluster005.ovh.net/site/

Vidéo : https://youtu.be/zjsWhPWbyTU

Lire le recueil d’un poète français et le faire chanter autour du monde, c’était le désir et le défi ! Une performance rendue possible grâce au numérique. Nous avons ainsi fait faire un marathon poétique au recueil Alcools d’Apollinaire. L’œuvre a fait le tour du monde en temps réel (24 heures consécutives) à travers 25 établissements de l’AEFE situés dans 18 pays différents. Nous avons accompli un Marathon de lecture oralisée en 5 heures, sur le principe du relais, relais mélodique ici et numérique. Dans une cohésion magnifique, à des milliers de kilomètres les uns des autres, nos élèves se sont exercés à en chercher le rythme, à en trouver le ton, pour lui donner une voix, un corps, un espace et pour le jour de la performance par le biais des webcams et des enregistrements audio postés parfois de bouts du monde, chanter à l’unisson un patrimoine commun. Expérience innovante extraordinaire, grand moment de partage et de littérature, où le collectif s’exprime et où l’intime se dit : 25 groupes d’élèves du CP à la première, connectés les uns aux autres et unis pour la voix d’un seul homme...

 La résidence des artistes à Seyssel : un levier important pour une autre politique pédagogique

Collège du Mont des Princes, 74910 Seyssel, académie de Grenoble

Mél : ce.0740041T ac-grenoble.fr

Site : http://www.ac-grenoble.fr/college/mont-des-princes.seyssel/articles.php?lng=fr&pg=147

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12907

Le Dispositif Résidence des artistes à Seyssel a été mis en place à la rentrée 2014. Il s’agissait de proposer à l’ensemble des élèves du collège et aux personnels un projet fédérateur répondant à l’objectif d’ouverture culturelle du collège. La présence artistique de la Compagnie « Un euro ne fait pas le printemps » (Collectif : Écriture, Arts de la rue) se fait sur une durée de trois semaines pleines sur l’année. Trois temps complémentaires sont organisés : un temps de création en immersion dans le ’laboratoire-vitrine’, un temps d’ateliers d’écriture avec les jeunes et un temps d’actions de présence artistique pour créer de la cohésion. Une formation assurée par les artistes a été organisée au début de l’année et ouverte à tous les personnels de l’établissement. Le travail est enrichi par un partenariat avec le laboratoire de dynamique du langage du CNRS. Ces temps de rencontre, d’échanges et de pratiques sous forme d’ateliers d’écriture, ont permis de développer le rayonnement de la résidence au sein de l’établissement, et de faire émerger un véritable projet fédérateur. Il contribue au développement de pratiques interdisciplinaires et à la construction des parcours citoyen, artistique, culturel et également au parcours Avenir des élèves.

 La coopération inter-classes pour créer un album et un film d’animation

Ecole primaire publique, 87310 Saint-Auvent, académie de Limoges

Mél : ce.0870341y ac-limoges.fr

Site : http://ecolestauvent.toutemonecole.fr/

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12755

En 2015-2016, en amont du projet, les productions d’écrits des élèves n’étaient ni très riches ni très élaborées. L’idée de créer un texte ayant un réel sens pour les élèves a commencé à germer. Nous avons engagé l’ensemble des élèves de l’école (de la TPS au CM2) dans la réalisation d’un album. Les élèves ont inventé un personnage et son histoire, ils ont rédigé le texte et ont réalisé les illustrations avec le partenariat d’une illustratrice de jeunesse, Laure Phelipon. En 2016-2017, les élèves adaptent leur album en film d’animation. C’est ainsi l’occasion de mettre en voix un texte, d’apprendre des chants, de créer des musiques, des bruitages avec différents instruments et avec son corps et sa voix. Dans ce projet, le travail coopératif est privilégié, que ce soit du côté des élèves en prenant en compte la complémentarité des compétences des différents niveaux de classe, ou du côté des adulte en prenant en compte la maîtrise de la technicité, de l’art et de la pédagogie de chacun. Ce projet a permis de développer un partenariat artistique, d’associer les familles à un projet culturel et artistique via l’album produit, et de diffuser les travaux des élèves par une exposition à l’office du tourisme de la communauté de communes. Il contribue à enrichir l’ouverture culturelle et artistique des élèves d’une école rurale.

 Critique numérique - Collège au Cinéma

Collège Cleunay, 35000 Rennes, académie de Rennes

Mél : valerie.balluais ac-rennes.fr

Site : http://critique-numerique.fr

Fiche : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12827

Critique numérique® est un dispositif d’éducation à l’image élaboré dans le cadre d’un partenariat entre l’association « Filme moi ta plume », la DAAC Délégation Académique à l’Action Culturelle de l’académie de Rennes, l’Université de Rennes et le Master Numic. Pédagogique, artistique et culturel, ce dispositif innovant vise à développer le sens critique des jeunes spectateurs confrontés à des œuvres cinématographiques, photographiques, picturales, plastiques et musicales.

Les critiques débutants visitent des expositions, vont à des concerts, en salles de cinéma… Puis ils écrivent, mettent en scène et montent des pastilles audiovisuelles dynamiques destinées à une diffusion sur le web. Ainsi, Critique numérique® permet de valoriser le dispositif « Collège au Cinéma ». Au Collège Cleunay, dans le cadre de l’enseignement de pratiques interdisciplinaires, des élèves conçoivent de courtes vidéos dans lesquelles ils expriment et partagent leurs avis sur les films au programme. En présence d’étudiants et de professionnels du secteur, ils apprennent à justifier leurs prises de position en s’appuyant sur le vocabulaire technique du cinéma (cadrage, travail sur le son, rythme du montage, scénario comme écriture sonore et visuelle...).

Ils expérimentent et manipulent les caméras, ils inventent un nouveau mode d’expression tout personnel à l’ère du numérique. Ce dispositif contribue au parcours d’éducation artistique et culturelle en se fondant sur ses enseignements de culture humaniste, technique et artistique, mais également sur une démarche de projet qui favorise l’accroissement de l’autonomie de l’élève.

Mise à jour : 9 mars 2017